Quels sont les symptômes de l’intolérance au lactose ?

Dernière mise à jour: 17.05.22

 

Dans le cas où vous avez l’impression que votre système digestif vous fait payer les frais d’un bon morceau de fromage ou d’un bol de lait bien crémeux, il y a de fortes chances que vous soyez la proie d’une intolérance au lactose. Douloureux et incommodant, le premier facteur qui est à l’origine de ce trouble digestif repose sur le déficit de lactase dont le rôle est celui de décomposer le sucre présent dans les produits à base de lait. Voici quelques symptômes qui pourront vous éclairer !

 

Les ballonnements, un signe qui ne trompe pas

Quand les molécules de lactose n’ont pas pu être digérées par la lactase intestinale, ces dernières vont migrer vers le gros intestin et les bactéries présentes à ce niveau se chargeront de les fermenter. C’est ainsi cette déviation de processus qui se cache derrière une intolérance au lactose, causant des gaz, des gargouillements, des ballonnements, ou encore une diarrhée qui persiste.

 

Des symptômes qui varient

En général, les symptômes émergent peu de temps après la consommation d’un produit laitier ou de ses dérivés, mais dépendamment de la quantité d’aliments prise, cela peut survenir de 30 minutes à 2 heures. Par ailleurs, si le produit ingéré est liquide et donc bu en peu de temps, l’intolérance peut être plus douloureuse. Vous l’aurez surement compris, les malaises varient également sur plusieurs degrés : alors que certaines personnes seront en mesure de continuer à prendre une faible quantité de produits laitiers sans pour autant en être malade, d’autres pourront vomir sur le coup. Dans la plupart des cas, un intolérant a la capacité de digérer une moyenne de 10 à 12 g de lactose, ce qui équivaut à un verre de lait.

En outre, certains aliments se montrent plus difficiles à digérer par rapport à d’autres. Par exemple, le yaourt ainsi que les fromages à pâte ferme sont plus faciles à assimiler. En ce sens, dès que l’on sent la gêne monter en cas de consommation de produit laitier, cela peut dissimuler une intolérance au lactose. Les symptômes digestifs sont les plus récurrents : crampes abdominales, douleurs, diarrhée, gargouillis, sensation de ballonnement et excès de gaz.

Pour les femmes, les sensations peuvent être d’autant plus incommodantes en début de grossesse. Ainsi, si vous avez fait un test de grossesse et qu’il s’avère négatif, il sera important de cesser la consommation des produits laitiers et privilégier d’autres aliments enrichis en calcium.

 

Les autres causes possibles d’une intolérance au lactose

Bien que l’intolérance au lactose soit généralement prise à la légère, il faut savoir que la diarrhée et les douleurs qu’elle occasionne peuvent parfois être liées à d’autres maladies inflammatoires, si ce n’est que pour citer la maladie de Crohn. Pour être sûr que ce n’est pas votre cas, nous vous recommandons d’arrêter de consommer des produits laitiers pour quelques jours et voir, par la suite, comment votre organisme gère la situation. Vous pourrez ensuite en parler à votre médecin.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES