Comment reconnaître la déshydratation chez bébé ?

Dernière mise à jour: 20.09.21

 

La déshydratation chez bébé est un phénomène très fréquent. Elle peut d’ailleurs survenir à grande vitesse chez les nourrissons. Si ce problème perdure, il peut devenir dangereux pour la santé de ces derniers. Cette raison explique pourquoi il faut rester attentif à chaque symptôme et agir à temps.

 

Qu’est-ce qui entraîne la déshydratation chez bébé ? 

Le bébé présente plus de risque de déshydratation puisque son corps renferme jusqu’à 80 % d’eau. Connaître la déshydratation et ses causes vous permettra de trouver une solution rapide avant que l’état du tout-petit ne s’aggrave. Généralement, elle est causée par le soleil ou la chaleur. Si vous installez le nourrisson dans un endroit mal aéré, il serait facilement déshydraté. Ce phénomène se produit également après des vomissements ou encore des diarrhées. Il arrive aussi que votre bébé n’ait pas d’appétit en raison d’une maladie rare. Or, cela pourrait occasionner un manque de sels minéraux.

 

Quels sont les signes que le bébé est déshydraté ?

Le symptôme de déshydratation peut varier d’un bébé à l’autre. Généralement, il se manifeste par une sécheresse de la langue ou de la bouche et une perte de poids. Ce dernier est d’ailleurs l’un des signes de déshydratation les plus courants. Pensez également à porter votre attention sur la fréquence à laquelle le tout-petit fait pipi, à l’odeur que celui-ci dégage et à sa couleur. 

Ce phénomène peut aussi se traduire par une pâleur cutanée ou une altération de l’état de conscience. En cas de déshydratation avancée, il arrive que le pli cutané persiste. En clair, si vous pincez sur la peau plissée, cette dernière reste toujours dans la même position. Enfin, l’augmentation de la fréquence respiratoire et cardiaque peut aussi être un signe de déshydratation d’un bébé.

Astuces pratiques pour traiter la déshydratation

Découvrir le signe de déshydratation d’un bébé à temps permettra aux parents de prendre les mesures nécessaires pour y remédier. Quand vous remarquez que votre petit bout a des vomissements ou encore des diarrhées, donnez-lui de l’eau régulièrement. Veillez également à bien l’hydrater durant les fortes chaleurs. 

Pour les bébés allaités, n’hésitez pas à allaiter de façon plus régulière. Si vous devez vous absenter quelque temps pour les courses ou le travail, on vous recommande d’investir dans un tire-lait. Ainsi, la personne qui vous remplacera durant cette courte période pourra donner le lait que vous avez conservé à votre bambin. Cela évitera également d’avoir recours au biberon et permettra de limiter la déshydratation.

 

Les solutions d’urgence

Lorsque le signe de déshydratation d’un bébé persiste, on vous conseille de lui préparer des solutions orales vendues en pharmacie. Vous devez d’ailleurs avoir le SRO dans votre trousse à pharmacie. Il peut vous être utile à tout moment. Il suffit de le diluer avec 200 ml d’eau, et le tour est joué ! Pour éviter l’automédication, il serait mieux de consulter un médecin au préalable. Ce dernier prescrira le médicament le plus adapté au nourrisson. Il est également le seul à juger si une hospitalisation est indispensable ou non. Durant l’été et les périodes caniculaires, veillez à hydrater abondamment votre enfant. Protégez-le aussi du soleil.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES