Insomnie en début de grossesse : les causes

Dernière mise à jour: 25.09.22

 

En plus des problèmes de sommeil de la femme enceinte, la grossesse entraine aussi la chute de cheveux, le dessèchement de la peau et l’apparition de nausées nocturnes liées à la grossesse. Dans ces cas-là, on a tendance à rendre responsables les hormones. Mais en matière d’insomnie en début de grossesse, la situation est encore plus complexe. Pour connaître les raisons de cela, il faudra creuser un peu plus loin.

 

Quelles explications peut-on apporter au souci d’insomnie et de nuit blanche chez les futures mamans ?

Avant que la grossesse n’arrive à la fin du 9e mois, les nuits chez la femme enceinte sont loin d’être peuplées par un sommeil uniforme. Le cas le plus fréquent c’est d’avoir une insomnie en milieu de nuit. Les causes de l’insomnie sont variables et dépendent essentiellement de l’avancée de la grossesse.

Durant ce 1er trimestre, se lever la nuit pour uriner est la principale raison qui rend difficile le sommeil. Par conséquent, la journée qui suit devient fatigante et est jalonnée de somnolence. En second lieu, jusqu’à ce qu’arrive le 3e mois de la grossesse, les nausées restent d’actualité. Elles sont vécues fréquemment le matin, et lorsqu’elles surviennent le soir, elles viennent troubler le sommeil à ondes lentes. L’anxiété pendant la grossesse ainsi que la peur de l’inconnue constituent aussi le dernier facteur d’insomnie au début de la grossesse.

 

L’insomnie en début de grossesse est-elle donc inévitable lorsqu’on tombe enceinte pour la première fois ?

Durant la grossesse, dormir paisiblement ou pas dépend de l’environnement psychologique de la future mère. A-t-elle des appréhensions ? Est-ce que ce bébé a été voulu ? Le couple va-t-il très bien ? Il est impossible de généraliser, car l’expérience pour chaque maman est différente. Néanmoins, ayez à l’esprit que la relaxation est la meilleure solution pour se débarrasser de l’anxiété qui donne du mal à dormir.

Comment évoluent les insomnies en début grossesse ?

C’est au début du second trimestre de grossesse que la future maman commence à vivre une période d’apaisement. Malheureusement, le sommeil va de nouveau se dégrader à cause des mouvements qu’effectue le bébé au moment du troisième trimestre. De plus, la future maman va être la proie des remontées acides, des problèmes respiratoires, des maux de dos ou de jambes, des douleurs articulaires ou de crampes.

 

Est-ce que les « insomnies » continuent de déranger la femme enceinte après l’accouchement ?  

Les insomnies durant la grossesse disparaissent lorsque l’enfant vient au monde. Par contre, pour les mamans victimes d’insomnies chroniques, leurs troubles du sommeil sont souvent liés au nourrisson. Si on fait le compte, c’est l’environnement du bébé et non pas de la grossesse qui perturbe le plus les femmes. Elles sont réveillées par des angoisses, un sentiment de débordement ou encore des pleurs parce que le petit a faim. Dans ce dernier cas, nous vous conseillons l’utilisation d’un tire-lait qui peut être salvateur dans plusieurs situations et surtout si bébé refuse de boire du lait artificiel.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES