Rembourrage de coussin d’allaitement : comment l’optimiser ?

Dernière mise à jour: 15.09.19

 

Quand on attend un bébé et que la date de l’accouchement s’approche, on doit penser à tous les accessoires dont on aura besoin pour prendre soin de son enfant une fois qu’il arrive au monde. La liste est longue. D’ailleurs, il est difficile de ne rien oublier. Quoi qu’il en soit, vous ne devez absolument pas oublier le coussin d’allaitement (vérifiez ici la liste des meilleures offres). D’ailleurs, la mère peut l’utiliser même avant l’accouchement pour soutenir son ventre, mais aussi pour maintenir son dos. Et bien sûr, à la naissance du bébé, il devient de plus en plus utile. En effet, outre ces utilisations que nous venons de citer, cet objet est aussi indispensable pour l’enfant lorsqu’il tète. Vous placez le coussin sur les jambes et vous posez l’enfant dessus.

Mais notre sujet ne concerne pas vraiment l’utilisation de cet accessoire, mais plutôt les différents modèles présents sur le marché. Avant tout, il est important que vous sachiez que la qualité d’un coussin d’allaitement dépend en grande partie de celle de son rembourrage. En général, on distingue trois principaux types de remplissages utilisés pour les coussins d’allaitement.

 

Les différents types de rembourrages pour garnir un coussin d’allaitement

Lorsqu’on parle de rembourrage de coussin d’allaitement, trois types de matériaux reviennent le plus souvent. Il s’agit des granulés de lièges, des balles d’épeautre et des microbilles de polystyrène. Et bien entendu, chacun d’eux a ses avantages et ses inconvénients respectifs. Ils n’ont pas non plus la même valeur marchande. Chacun a son prix. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les coûts de ces accessoires diffèrent d’un modèle à l’autre. Il est important de connaître les différentes caractéristiques de chacun pour pouvoir effectuer plus facilement son choix. Donc, sans plus tarder, passons à notre comparatif.

 

 

Les 3 matériaux de remplissages et leurs atouts et inconvénients respectifs

 

La microbille de polystyrène

C’est un matériau qu’on obtient à partir de la transformation chimique du pétrole. Selon les besoins, les microbilles peuvent se présenter sous des grandeurs différentes. Mais il vaut mieux opter pour les plus petites, car elles sont plus douces et plus confortables. Par ailleurs, les microbilles de polystyrène de plus petit diamètre font également moins de bruits.

En ce qui concerne les qualités, on peut noter leur très grande légèreté. Elles coûtent aussi moins cher. C’est d’ailleurs ce qui explique que la plupart des fabricants de coussins d’allaitement optent pour ce matériau pour le rembourrage. De plus, les modèles utilisant cette matière sont souvent faciles à entretenir et à nettoyer.

Mais la microbille présente aussi des défauts et pas les moindres. Tout d’abord, ce matériau n’est pas très bon pour la santé. Selon des spécialistes, certaines substances qui le composent peuvent causer l’infertilité. Elles peuvent aussi nuire à la santé du bébé. En outre, il contient aussi des substances volatiles qui sont cancérigènes. À cause de ces nombreux inconvénients, ce matériau est interdit d’utilisation dans de nombreux pays.

 

La balle d’épeautre

C’est en quelque sorte le tissu qui recouvre la graine d’épeautre. Pour votre information, il s’agit d’une espèce de céréale qu’on utilise pour obtenir de la farine. Vous l’aurez sans doute compris, c’est un matériau naturel et entièrement écologique.

Lorsqu’on parle des avantages de ce matériau, on pense tout de suite au fait qu’il soit entièrement naturel. Donc, il ne présente aucun danger pour la santé. Certains disent aussi qu’il favorise le sommeil du bébé.

Mais il présente tout de même quelques inconvénients. Tout d’abord, il produit beaucoup de bruits au toucher. De plus, il pèse beaucoup plus lourd que la microbille de polystyrène. Par ailleurs, vous ne pourrez pas non plus le laver à la machine.

Passons maintenant au troisième matériau.

 

 

Le granulé de liège

Celui-ci est obtenu après le broyage d’écorces d’arbres. Son nom vient du fait qu’il se présente en forme de granulés. Selon le type de broyage, il peut être d’une longueur de 1, de 2, de 3 ou de 4 millimètres.

En ce qui concerne ses avantages, on peut commencer par le fait que certains de ces types de matériaux peuvent être qualifiés de biologiques. Tout dépend de leur origine. D’un autre côté, le granulé de liège est aussi assez léger. Cependant, il pèse un peu plus lourd que la microbille de polystyrène. Et notons aussi qu’il est entièrement naturel. Donc, aucun risque pour la santé. Et enfin, il ne produit pas non plus de bruits.

Pour les inconvénients, sachez que le coussin rempli avec ce rembourrage est aussi impossible à laver dans une machine. C’est normal, puisque c’est un matériau naturel. De plus, il est assez rare puisque sa production est assez limitée. Par ailleurs, il dégage aussi une certaine odeur. Mais rassurez-vous, celle-ci est tout à fait supportable, et pour vous et pour votre bébé.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...