Comment reconnaître une grossesse extra-utérine

Dernière mise à jour: 25.10.21

 

La GEU ou grossesse extra-utérine se produit quand l’ovule qui a été fertilisé s’implante à l’extérieur de l’utérus. Dans la plupart des cas, il se loge dans l’une des trompes de Fallope. Cela dit, ce genre de grossesse ne peut pas être mené à terme puisqu’elle présente beaucoup de risque pour la santé de la femme.

 

Comment se déroulent une grossesse normale et une grossesse extra-utérine ?

Pour une gestation ordinaire, l’ovule qui a été libéré se loge à l’intérieur des trompes. Ainsi, les spermatozoïdes présents dans le vagin suite à un rapport sexuel remontent jusqu’à atteindre les trompes dans le but de féconder l’ovule. Une fois que c’est fait, ce dernier se transforme en œuf et poursuit son parcours en descendant vers l’utérus. Cela dit, la nidification a lieu à l’intérieur de la paroi utérine. Aussi, c’est à cet endroit que le futur embryon continue son développement.

En revanche, lors d’une grossesse extra-utérine, la nidification ne se déroule pas dans l’utérus, mais plutôt à l’intérieur de la trompe. Quoi qu’il en soit, l’œuf prolonge sa croissance, pourtant cette dernière n’a pas suffisamment d’espace pour accueillir un embryon. En outre, il peut arriver que l’œuf vienne s’implanter dans la cavité abdominale ou sur l’un des ovaires. En revanche, ce sont des cas particulièrement rares.

Quels sont les origines et les signes d’une gestation hors de l’utérus ?

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition de la grossesse extra-utérine.

 – Selon les études menées, le tabagisme figure parmi les causes de cette grossesse.

 – Les femmes ayant subi une fécondation in vitro et celles qui ont eu une opération au niveau des trompes ont plus de risque d’en être victimes.

 – Les MST ou maladie sexuellement transmissible peuvent aussi être à l’origine de ce trouble.

Certaines anomalies au niveau de la trompe, notamment un dommage ou une inflammation peuvent empêcher l’œuf de parvenir dans son emplacement final. Cela dit, voici les symptômes de grossesse extra-utérine les plus courants.

 – Il y a le retard des règles qui est le signe qu’on est enceinte. À ce moment, vous ne vous doutiez certainement de rien, car il s’agit d’une situation tout à fait normale lors d’une grossesse. Mais attention, si vous vous demandez peut-on avoir ses règles et être enceinte ? La réponse est oui, donc il ne faudra pas totalement se fier à ce symptôme qui peut changer chez certaines femmes.

 – Certaines femmes peuvent avoir des menstruations poursuivies par des malaises.

 – Aux environs de 4 à 6 semaines suivant l’arrêt de la règle, il y a des saignements de couleur marron ou foncée.

 – La victime se plaint souvent de douleur au niveau de l’utérus, plus particulièrement au niveau du bas ventre qui s’explique par la présence de l’œuf à l’intérieur de la trompe.

 – Aussi, d’autres signes ressentis sont semblables à une grossesse intra-utérine, notamment les vomissements ou la fatigue. Évidemment, il est aussi possible d’être enceinte sans symptôme.

 

Pourquoi faut-il interrompre une grossesse extra-utérine ?

Le diagnostic d’une grossesse extra-utérine ne peut être réalisé que par un professionnel de la santé. Lors de la consultation, il est nécessaire d’effectuer plusieurs examens. Le médecin peut proposer des solutions pour savoir comment détecter une grossesse sous stérilet.

Tout d’abord, la patiente subit un toucher vaginal permettant de déterminer avec précision l’implantation de l’œuf. De plus, une analyse de sang est réalisée dans le but d’évaluer le taux de HCG. Évidemment, il faudrait aussi pratiquer une échographie par voie vaginale pour mieux cerner l’emplacement de l’embryon.

Lorsqu’il est confirmé qu’il s’agit d’une gestation hors de l’utérus ou grossesse ectopique, le médecin doit agir en urgence. Étant donné que l’œuf ne se situe pas dans l’utérus où il devrait se loger pour continuer sa croissance, il pourrait engendrer une rupture de la trompe. En effet, cette dernière n’est pas destinée à l’accueillir en termes de taille. Ce n’est pas tout, car le risque d’hémorragie interne est particulièrement élevé. D’où l’importance d’intervenir très rapidement afin de limiter les conséquences pour la femme, même si celle-ci a déjà imaginé voir son bébé sur un coussin d’allaitement.

 

Quels sont les traitements d’une grossesse extra-utérine ?

Dès qu’une grossesse non évolutive est décelée, l’intervention doit se faire dans l’immédiat. Dans ce cas, il existe deux options qui peuvent être adoptées en fonction des recommandations du médecin.

 – Pratiquer de la chirurgie

Le traitement de la GEU nécessite souvent d’effectuer une chirurgie légère par le biais de cœlioscopie. Pour ce faire, il faudra introduire des instruments ainsi qu’une caméra au niveau du nombril. Cette opération requiert seulement une entaille de plusieurs millimètres. Puis, le professionnel de la santé réalise une incision sur la trompe. Ensuite, il procède à l’aspiration de l’œuf et du sang qui pourrait s’accumuler à l’intérieur. 

Cela dit, tous les moyens sont mis en œuvre pour essayer de ménager la trompe affectée par ce problème. En revanche, lorsque les dégâts sont très importants, le médecin peut choisir de l’enlever en partie ou entièrement. Toutefois, rassurez-vous puisqu’il est encore possible de tomber enceinte même avec une seule trompe.

 – Un traitement à base de médicament

La chirurgie n’est pas le seul recours permettant de mettre fin à cette grossesse à risque. En effet, votre médecin pourrait aussi vous proposer un traitement médicamenteux. Il s’agit plus précisément de pratiquer une administration intramusculaire. Cela dit, il est nécessaire d’injecter du méthotrexate à l’intérieur de l’œuf pour le neutraliser. Évidemment, la patiente subit une surveillance échographique continue. Ceci permet de contrôler l’œuf et surtout de s’assurer qu’il a complètement disparu.

Comme ce traitement exige une période de convalescence, pensez à acquérir la meilleure manette Xbox One pour vous occuper, et oublier la douleur qui peut être occasionnée.

L’après-grossesse extra-utérine : comment l’affronter ?

Les femmes ayant connu une ou plusieurs gestations en dehors de l’utérus se posent des questions concernant les précautions à prendre pour éviter de revivre cette expérience. Toutefois, il faut préciser que c’est un fait totalement imprévisible. Quoi qu’il en soit, les victimes sont particulièrement surveillées lors de la prochaine grossesse, car le risque est toujours présent. Par ailleurs, une mauvaise cicatrisation de la trompe pourrait entraîner des complications.

En revanche, une personne qui a eu un GEU ne devient pas stérile pour autant. En effet, même si le médecin a été obligé d’enlever une trompe puisqu’elle a été très abimée, l’autre continue de fonctionner et elle permet de procréer. Cela dit, vous ne devriez pas craindre de retomber enceinte, car il est tout à fait possible de mener votre prochaine grossesse à terme malgré cet incident. 

Évidemment, vous devriez être suivi de très près, notamment les symptômes d’être enceinte pour éviter les éventuelles complications. En plus, il est recommandé de laisser du temps à votre organe pour qu’il puisse retrouver son état initial avant de prévoir un prochain bébé.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES