Méthodes pour faire passer le hoquet de bébé

Dernière mise à jour: 25.10.21

 

Les nouveaux parents s’inquiètent souvent et s’énervent parfois inutilement lorsque bébé commence à avoir des hoquets. Généralement, ces derniers surviennent chez le nourrisson, notamment pendant voire après la tétée. Ils peuvent se produire en seulement quelques minutes, au pire, ils durent jusqu’à 30 minutes. Alors, comment le stopper ?

 

Le hoquet : qu’est-ce qui le provoque ?

Le hoquet bébé débute généralement quand le petit est encore dans le ventre. Vous pouvez même ressentir une sorte de secousse dès le cinquième mois de grossesse. Mais d’où vient le hoquet ? Ce phénomène est généralement provoqué par l’air suite à des rires ou des pleurs. Il se peut également qu’il soit causé par le lait du biberon ou l’allaitement. Le diaphragme se rétracte de façon répétitive et impérieuse à cause du gonflement de l’estomac. L’on perçoit par la suite un petit hic déclenché par l’obstruction de la glotte. Comme susmentionné le hoquet bébé perdure pendant 30 minutes à 60 minutes selon la situation. À noter qu’il n’est ni endolori ni inconfortable.

La précipitation durant la tétée peut aussi être la cause du hoquet. Il arrive en effet que ce dernier ait lieu alors que bébé a le ventre vide. Cela s’opère souvent quand le petit a mangé trop vite. Cette raison explique pourquoi il faut y aller délicatement ou se procurer une pause lorsque vous tétez ou donnez un biberon au bambin. Le hoquet naît également quand il y a trop d’agitations ou de sollicitations autour. Le brouhaha énerve l’enfant sans qu’il s’en rende compte puis lui fait avaler de l’air.

Pour limiter le problème, mieux vaut le mettre en position allongée sur votre avant-bras. Essayez ensuite de le bercer et de l’amuser. Vérifiez son état, et si le souci perdure, vous pouvez le coucher. Il ne reste plus qu’à le mettre sur le lit Kritter Ikea pour optimiser son confort de couchage, et le tour est joué !

Conseils pratiques et efficaces pour stopper le hoquet à son bébé

Il existe deux types de hoquets : bénin (celui que l’on rencontre souvent et qui ne dure que quelques minutes) et chronique. Le hoquet bébé est un phénomène naturel. Le mouvement du petit se produit à cause du spasme. Il arrive même que certains enfants pleurent puisqu’ils sont gênés et non pas parce qu’ils ressentent de la douleur.

De nombreux parents demandent souvent comment faire passer le hoquet lorsque celui-ci commence à devenir incessant. À noter que la crise s’arrête généralement d’elle-même, que l’enfant soit dans vos bras ou sur un lit de bébé. Cette raison explique pourquoi il faut faire preuve de patience et ne surtout pas paniquer devant le bout de chou. Autrement, celui-ci risque de s’énerver ou de l’exciter davantage. Bien que le hoquet cesse tout seul, il existe néanmoins quelques gestes efficaces pour le stopper.

Il est conseillé de servir de l’eau pure ou de l’eau sucrée à votre bébé ou bien du lait dans une cuillère à café. Certains parents préfèrent utiliser le biberon avec de l’eau plate fraîche. Lorsque le bambin commence à grandir, vous pouvez employer un ingrédient clé : le citron pour faire passer le hoquet. Pour ce faire, il suffit d’y déposer quelques gouttes sur sa langue, et le tour est joué ! Cet agrume pousse le petit à retenir son souffle et donc à détendre le diaphragme.

Avoir le hoquet est tout à fait normal. Pour le cesser, il est possible de procéder à un massage de la fontanelle du tout petit. Autrement, utilisez votre index pour exercer un peu de pression sur sa colonne vertébrale. Si vous faites cependant face à un hoquet persistant, il est recommandé d’essayer l’homéopathie. Les granulés de Cuprum sont un remède de grand-mère contre les rots. Il faut néanmoins respecter la dose normale de prise par jour pour éviter les mauvaises surprises. En outre, il existe d’autres alternatives comme les tétines antiaérographiques, disponibles en pharmacie. Elles ont pour rôle d’ajuster le débit de lait plus aisément.  Pour plus d’efficacité, veillez à bien remplir le biberon. Cela évitera la pénétration de l’air à l’intérieur.

En cas de hoquet chronique, c’est-à-dire quand le phénomène dure pendant environ plus de 48 heures voire 1 mois, il faut faire appel à un médecin. Il s’agirait peut-être d’un symptôme de différentes maladies qui touchent les troubles du système nerveux ou des maladies liées au nerf vague. À noter qu’il se produit généralement chez les adultes. Pour y remédier, vous pincez l’auriculaire durant une douzaine de secondes ou buvez un grand verre d’eau. La technique avec le citron est aussi très efficace.  

Les gestes à éviter

Les parents ont tendance à s’inquiéter notamment lorsqu’ils entendent le hoquet nourrisson. C’est généralement à ce moment qu’ils cherchent tous les moyens pour savoir comment arrêter le hoquet. Sachez néanmoins qu’un nouveau-né est fragile. Ainsi, il vaut mieux opter pour la méthode la plus efficace et la moins dangereuse pour le stopper.

Bien que verser des gouttes de citron sur la langue de bébé puisse marcher, il est déconseillé de le faire régulièrement. Aussi, attendez que votre enfant ait 6 mois avant d’essayer cette technique. Au-dessous de ce chiffre, son intestin est fragile et sensible. Certains remèdes confirment aussi l’efficacité du miel pour bloquer le hoquet. Pour cela, il est utile de plonger la tétine dans la substance avant de le donner au bébé. Sachez cependant que cette technique n’est pas recommandée par les pédiatres puisque les miels peuvent contenir une bactérie qui risquerait de nuit à la santé du tout petit.

Étant donné que ce dernier ne développe pas encore assez de défenses immunitaires, il aurait du mal à combattre la bactérie. Enfin, la plupart des adultes ont cette mauvaise manie de surprendre le tout petit pour suspendre son hoquet. Or, cette approche pourrait entraîner des angoisses à l’avenir ou provoquer aussi des crises de pleurs. Un détail qui ne ferait qu’empirer le problème. Pensez à toujours le calmer pour faire passer rapidement ce phénomène. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES