Symptômes de grossesse : les premiers signes

Dernière mise à jour: 20.01.21

 

Vous sentez votre corps changer, et vous avez hâte de savoir si vous allez devenir maman ? Effectivement, la grossesse compte son lot de complications, mais sans avoir effectué un test de grossesse fiable, il sera difficile d’avoir le cœur net. Mais entre-temps, voici déjà quelques symptômes habituels, qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille.  

 

1. Le retard des règles

L’aménorrhée est l’un des premiers signes de grossesse. Surtout si vous avez arrêté de prendre la pilule pendant un temps, que vous avez un cycle régulier, et que vous avez l’habitude d’avoir des saignements à une date précise alors le retard de règle est déjà un symptôme de début de grossesse. Si tel est le cas, vous pourrez également avoir de légères crampes dans le bas-ventre, comme si vos règles pouvaient arriver d’un jour à un autre. Un test de grossesse est dans ce cas conseillé pour confirmer votre situation.

Toutefois, cet indice n’est pas totalement fiable, car une femme peut avoir un test de grossesse négatif, mais pas de règles. Effectivement, plusieurs facteurs peuvent affecter un cycle menstruel dont le stress, un déficit hormonal ou thyroïdien. D’autres raisons plus ou moins graves peuvent également expliquer l’aménorrhée, si l’on ne devait citer que le col bouché, le déficit d’hormones, ou l’anorexie mentale. Donc, un examen médical reste toujours le plus recommandé pour dépister la source de ce dysfonctionnement.

Toujours pour démontrer que ce signe n’est pas totalement sûr, il faut savoir que plusieurs femmes, même enceintes, peuvent avoir de légers saignements nommés « règles anniversaires ». Elles ne durent pas longtemps, mais peuvent apparaître tous les mois, sous une couleur rosée ou marron. Neuf jours après la conception, un saignement dû à la nidation (l’installation de l’œuf), peut aussi être confondu avec des règles. 

Si toutefois dans les deux cas, les saignements s’accompagnent de douleurs pelviennes alors il est capital de consulter pour effectuer un test sanguin, car ce pourrait être un signe de grossesse extra-utérine qu’il faudra obligatoirement opérer.

2. Des seins douloureux

Autre symptôme de grossesse qui devrait aussi vous alerter : les douleurs au niveau de la poitrine, surtout sur les côtés. En début de grossesse, vos seins prennent déjà du volume, et deviennent plus durs et particulièrement sensibles. Si bien que même enfiler un soutien-gorge peut devenir très difficile. Effectivement, les mamelons et alvéoles s’élargissent pour se préparer à la tétée, et il n’est pas rare de voir nos veines bien marquées. Pour alléger cette sensation, n’hésitez pas à changer de votre taille habituelle en termes de soutien-gorge et préférez ceux qui ne disposent pas d’armature.

 

3. La fatigue

Si d’habitude, vous êtes toujours active et que tout d’un coup, vous avez du mal à rester éveillé, alors sachez que cette fatigue peut également être un symptôme de grossesse. Cette fois, c’est la progestérone qui agit sur le système nerveux et qui donne cet effet sédatif. Pour le cas de plusieurs femmes, cet épuisement peut durer pendant toute la période du premier trimestre. Rassurez-vous, en milieu de grossesse, elle disparaît petit à petit, mais refais toutefois son apparition vers le dernier trimestre.

 

4. Les nausées

Elles touchent environ une femme sur deux, et apparaissent vers la 4e ou 6e semaine de grossesse. Si pour plusieurs, les nausées peuvent perdurer pendant tout le premier trimestre, elles peuvent se terminer en seulement quelques jours pour les plus chanceuses. Éventuellement, il s’agit d’un symptôme de grossesse tout à fait normal qui ne devrait pas vous paniquer. 

Ces nausées sont entièrement dues à l’action des progestérones sur le sphincter de l’œsophage, et causent du dégoût pour plusieurs odeurs et aliments. Dans ce sens, vous devinerez que l’hypersensibilité olfactive est également un indicateur de grossesse. Durant cette période, nous conseillons de réguler votre système digestif en prenant des repas fractionnés, et en priorisant le gingembre dans vos préparations. Si toutefois les symptômes persistent et s’aggravent alors, appelez directement votre médecin pour avoir son avis.

5. Les petits dérèglements du corps

Outre le fait d’avoir mal au sein, mal au nombril ou d’avoir envie de vomir régulièrement, la grossesse peut également se présenter sous d’autres aspects, non moins agréables. Effectivement, une envie d’uriner fréquente et un ventre gonflé sont des signes qui peuvent aussi s’ajouter à la liste. Un voyage aux toilettes qui s’explique par l’action de l’hormone chorionique gonadotrope et qui est donc tout à fait normale. Ce besoin s’accentue et devient de plus en plus régulier sous le poids du fœtus, une fois le dernier trimestre arrivé.

Autre symptôme de femme enceinte : la sensation d’avoir le dos tiraillé. Cette douleur s’explique généralement par le fait que la personne a gagné du poids et que son centre de gravité a changé. Dans ce contexte, évitez les charges lourdes et sollicitez un petit massage de votre partenaire de temps en temps. Avoir un coussin de grossesse peut également vous soulager la nuit pour qu’il puisse vous apporter le soutien nécessaire au niveau du bassin, du bas du dos et des hanches.

Vous pourrez d’autant plus être confronté à des constipations, une alimentation déréglée, des remontées gastriques et acides, et même une température élevée deux semaines après l’ovulation.

 

6. L’hypersensibilité

Après avoir discuté du mal de dos et ventre gonflé, abordons les sautes d’humeur de la femme enceinte. Car oui, les hormones jouent des tours et, ajoutés à la fatigue déjà ressentie, les changements d’humeur sont très fréquents. Heureusement, ses émotions exacerbées s’atténuent petit à petit au fur et à mesure de la grossesse.

 

7. L’hyper salivation et l’apparition des hémorroïdes

Bien que ces symptômes ne sont pas aussi discutés que la douleur d’estomac et du dos et la fatigue, ils existent bel et bien chez une femme enceinte de 1 mois. En effet, durant le début d’une grossesse, une personne peut saliver deux fois plus que la normale, et le goût est souvent amer. Étant un signe de grossesse lié aux nausées, il se traite également de la même façon, c’est-à-dire en fractionnant les repas et en évitant les aliments trop épicés.

Très fréquents pendant la grossesse, les hémorroïdes résultent de la dilatation des veines à l’intérieur de l’anus. Elles surviennent généralement après une constipation de plusieurs jours. Ici encore, aucun traitement médical n’est conseillé, si ce n’est la consommation d’aliments riches en fibres.

 

Les moyens les plus fiables pour confirmer une grossesse

Comme déjà annoncé précédemment, ces symptômes, même si indicateurs de grossesse, ne sont pas totalement fiables. Le plus recommandé, si vous avez des doutes, c’est de faire un test de grossesse. Et attention, nous ne parlons pas d’un test de grossesse en ligne, mais de ceux qui sont vendus dans les pharmacies.

Le test urinaire sur bandelettes est notamment le plus utilisé, car il peut même s’acheter en ligne sans ordonnance. Très facile à utiliser, vous n’aurez qu’à uriner sur la bandelette le matin, et attendre seulement quelques minutes pour avoir le résultat. Comme il n’est pas cher, vous pouvez l’acheter en 2 ou 3 unités pour confirmer votre grossesse les jours qui viennent (il arrive justement que les résultats ne soient pas suffisamment clairs pour ce type de test). Dès le jour présumé des règles, vous pourrez effectuer ce test qui se charge de détecter la présence de l’hormone b-HCG.

Évidemment, le moyen le plus sûr pour confirmer votre grossesse est le test sanguin qui est fiable à 100 %. D’ailleurs, même si vous aviez déjà pratiqué un test urinaire chez vous, il vous faudra toujours passer ce bilan sanguin une fois que vous serez chez votre médecin. Il demande certes quelques heures avant d’avoir des résultats, mais permet d’être fixé sur votre état, et de bénéficier en bonus des conseils d’un professionnel. Vous profiterez ainsi de ce moment pour passer votre première échographie !

Connaître le bon moment pour consulter un médecin

Que vous ayez effectué un test de grossesse ou non, il existe certains signes qui doivent rapidement vous alarmer pour la consultation d’un médecin.

 – Les pertes vaginales : Bien qu’elles soient normales pendant la grossesse, elles deviennent inquiétantes si elles sont verdâtres ou jaunâtres. D’autant plus que si l’odeur n’est pas habituelle alors une infection en est peut-être la cause. Une consultation est dans ce cas, à prévoir au plus vite.

 – Les saignements : S’ils sont accompagnés de douleurs intenses, une fausse couche est à craindre donc appeler directement votre sage-femme ou médecin.

 – Les maux de ventre : Même si vous n’êtes pas encore totalement fixé sur votre grossesse, un mal au bas du ventre n’est jamais bon signe, surtout s’il s’accompagne de fièvre, de sensation de lourdeur ou de maux de dos.

 – Les démangeaisons : Si vous commencez à avoir des boutons sur l’ensemble du corps, ces derniers peuvent traduire un souci au niveau du foie, donc mieux vaut demander l’avis d’un médecin et effectuer un bilan sanguin si besoin.

 – Les œdèmes : Vous avez brusquement le visage bouffi et les jambes gonflées ? Certes, il peut s’agir d’un symptôme d’une personne enceinte, mais cela peut également traduire une hypertension artérielle dangereuse. Une surveillance médicale adéquate s’impose !

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments