18 semaines de grossesse : évolutions, symptômes, précautions à prendre 

Dernière mise à jour: 04.12.21

 

La 18e semaine de grossesse marque le début d’un tout nouveau chapitre, car oui, vous entamez maintenant votre 5e mois qui est ponctué par la disparition de quelques désagréments des premiers mois. Même si cette période se révèlera moins contraignante pour vous, il est toujours important de faire le tour de la question et de suivre scrupuleusement l’évolution du fœtus qui a désormais commencé à prendre un peu de masse musculaire. Zoom sur la 20e semaine d’aménorrhée !  

 

Qu’en est-il de l’évolution du bébé ?

Avec un poids approximatif de 240 g et une mensuration de 20 cm, on peut hypothétiquement penser que la taille du bébé ressemble à celle d’une grande orange. Et dans la droite lancée de sa croissance, les muscles de votre bout de chou sont désormais plus fortifiés avec une légère prise de volume. Les os sont également devenus plus solides, laissant derrière eux leurs apparences cartilagineuses d’il y a quelques mois. C’est d’ailleurs dans cette perspective que l’on encourage les futures mamans à enrichir leur apport en calcium et en vitamine D. En effet, une bonne alimentation contribue au renforcement du squelette de bébé.

 – Les mouvements de bébé se perçoivent encore plus

Ces 18 semaines de grossesse ou 20 sa représentent également le moment où vous découvrirez avec bonheur les premiers coups de pied de bébé. En effet, comme nous l’avons précédemment énoncé, bébé a gagné du muscle et ses os se sont endurcis, ses mouvements sont donc plus amples. Si vous vous êtes laissé bercer par les légers coups des 18 sa, vous devez pouvoir bien distinguer les fulgurants coups de pied que bébé émet de l’intérieur. D’ailleurs, il est désormais en mesure de réagir face à des stimulations que vous pourrez effectuer. Vous pourrez tenter l’expérience en caressant votre ventre ou même en commençant à lui parler, cela pourrait peut-être l’apaiser dans certaines situations.

Toutefois, ne pas sentir le bébé bouger provoque une sensation de détresse qui n’est pas forcément justifiée. Eh oui, il peut également arriver que vous ne sentiez pas votre enfant bouger. Si tel est le cas, ne cédez pas à la panique, car il se peut que cela soit intrinsèquement lié à l’espace dont il dispose dans votre bedon. En effet, comme il se laisse encore transporter par les flots de la cavité utérine, ses mouvements peuvent être dissimulés par le liquide amniotique. Toutefois, si vous ressentez que votre fœtus court un quelconque danger, le mieux serait de consulter votre médecin traitant.  

 – Bébé a acquis le sens du goût

Au cours de ces 18 semaines de grossesse, votre bébé est en mesure de reconnaître les goûts. Pour rappel, son odorat a déjà pu se développer tout au long des 9 semaines de grossesse, prouvé via échographie. Et maintenant que ses papilles gustatives ont pris forme, il est désormais en mesure de reconnaître les différents goûts (acide, salé, sucré, amer). Vous pourrez même tenter l’expérience, selon des études, il semblerait que bébé soit plus bec sucré. Mais 20sa c’est aussi l’occasion de découvrir nettement le sexe de bébé. L’échographie des 18 semaines mettra ainsi fin au suspens lié au sexe, à moins que vous souhaitiez garder la surprise pour le jour J.

Quels sont les changements chez maman ?

 – Apparition de petites fatigues anodines

Malgré le fait que vous ne soyez peut-être plus exposée à des nausées et à des sauts d’humeur qui sont courants durant la première semaine de grossesse, vous ne devez pas baisser vos gardes pour autant. En effet, si bébé poursuit sa croissance dans de bonnes conditions, votre volume sanguin connaîtra une certaine augmentation, ce qui peut vous donner l’impression d’être constamment fatiguée

En outre, d’autres paramètres occasionneront également cet état d’épuisement, si ce n’est que pour citer la prise de poids du fœtus qui engendrera une remontée de l’utérus au niveau du nombril et dans la même foulée, le diaphragme connaîtra aussi une réduction en termes de tonicité. Vous l’aurez compris, contrairement à votre ventre de grossesse des 2 mois, votre bedon est aujourd’hui nettement visible et tout arrondi.

 – Prise de poids

Bonne ou mauvaise nouvelle, au cours de ces 18 semaines de grossesse vous allez également connaître une transformation plus ou moins importante au niveau de votre corps, et cela sera surtout lié à votre prise de poids. Ainsi, si votre balance affiche 500 g en plus toutes les semaines, vous n’avez pas à vous inquiéter, car vous vous situez encore dans la bonne courbe de croissance. Eh oui, cela peut vous sembler énorme, mais il faudra vous y faire et ne surtout pas essayer de contrer le phénomène en vous infligeant un régime draconien par exemple. Toutefois, cela ne signifie pas non plus que vous avez le droit de vous nourrir n’importe comment, adopter une alimentation saine et équilibrée concourra au bien-être de votre bébé.

 – Gares aux hémorroïdes

Entamer les 20e semaines d’aménorrhée c’est aussi courir le risque de s’exposer à des petits soucis de transit qui se traduisent généralement par des constipations. À la longue ce phénomène peut très vite favoriser l’apparition d’hémorroïdes. Bien que ces maux de grossesse soient souvent répertoriés au cours du 6e mois, cela n’exclut pas leurs absences durant votre 5e mois, surtout si vous avez déjà des antécédents. Pour que le transit intestinal soit facilité, il est conseillé de consommer des aliments riches en fibres et de boire beaucoup d’eau.

Précautions

 – Faire attention à son alimentation

Pour affronter sereinement cette période de grossesse, pensez à avoir de bonnes habitudes alimentaires. Par ailleurs, allez au-delà des 2 l d’eau par jour recommandés. Enfin, pour que bébé continue à bien se former, complétez vos repas par des aliments riches en calcium, à l’exemple des produits laitiers. D’ailleurs, si cela est nécessaire, votre médecin vous prescrira sûrement des suppléments.

 – Effectuer son 3e examen prénatal

Ce 3e examen contribuera principalement à discerner les anomalies de grossesse, dont le diabète gestationnel. Il s’agit d’une pathologie asymptomatique qui ne peut être dépistée qu’en laboratoire, mais qui est cependant très dangereuse. Pensez à prévoir cet examen avec votre médecin traitant.

 – Les cours de préparation à l’accouchement

Pour renforcer votre psychologie et votre endurance physique, il est important de s’inscrire à un cours de préparation. Vous allez ainsi pouvoir gagner de la confiance et affronter le jour J sereinement.

Après avoir pris connaissance de toutes ces informations, vous êtes sûrement prête à entamer ce tout nouveau cycle que nous vous conseillons de savourer jusqu’à la lie. Par ailleurs, vous pouvez déjà commencer à rassembler les accessoires et les éléments qui serviront à prendre soin de votre bout de chou, à l’exemple de la baignoire pour bébé, utile dès sa naissance !

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES