Savez-vous choisir les couches de votre bébé ?

Dernière mise à jour: 26.06.19

 

Savez-vous choisir les couches de votre bébé ?

 

Depuis la naissance jusqu’à ses 3 ans, votre bébé utilise principalement des couches. Le marché propose le modèle jetable et lavable, alors lequel choisir ? Voici quelques conseils pratiques pour faciliter votre sélection.

 

Choisir la bonne taille de couche

La taille constitue le premier critère de choix d’une couche-culotte. Votre sélection doit s’orienter en fonction du poids de votre bébé. La dimension d’une couche se décline de la taille 1 à 6. Nombreuses sont aujourd’hui les marques proposant des modèles qui sont destinés aux prématurés. La taille 1 et 2 correspondent aux bébés pesant entre 2 à 5 kg. La première s’accorde généralement avec le corps des nouveau-nés jusqu’aux bébés de 2 à 3 mois. Ensuite, les parents passent à la couche taille 2. Ce dernier correspond aux nourrissons de 3 à 6 kg, soit les nouveau-nés aux bébés de 4 mois.

La taille 3 fait référence aux petits bouts de 4 à 9 kg. À noter qu’à cet âge, votre bébé bouge davantage et réclame plus d’aération et d’aisance dans ses mouvements. Les modèles 4, 5 et 6 semblent plus fins. Cette caractéristique est essentielle dans la mesure où bébé a besoin d’une grande liberté quand il bouge. À ce stade, il se déplace à 4 pattes et commence à se tenir debout. La taille 4 s’adresse aux enfants de 9 à 20 kg. La 5 est destinée pour les enfants de 11 à 25 kg. Pour finir, la 6 correspond à ceux qui ont plus de 16 kg.

Les couches jetables

Les couches jetables ont été commercialisées pour la première fois aux States dans les années 60. L’initiative a été lancée par la marque Pampers. Au fil du temps, les modèles ont évolué, les épingles à nourrice ont été troquées contre des bandes adhésives. La capacité d’absorption semble de plus en plus efficace. Les marques privilégient les composants respectueux de la peau sensible de bébé. Certaines suggèrent des modèles 100 % bio. Aujourd’hui, les couches jetables font partie du quotidien des parents de bébé en bas âge.

Outre les formes standards, les marques proposent les couches adoptant la forme d’une culotte. Ce dispositif s’enfile facilement de la même manière que cette dernière. Toutefois, ce type de couche jetable porte préjudice aux cuisses grassouillettes de votre bébé. Les bords laissent en effet des marques et irritent la peau de votre enfant. Les couches constituent aujourd’hui un incontournable pour le change de bébé. Cet instrument bien efficace est néanmoins l’objet d’une grande controverse en raison de ses propriétés peu écologiques.

 

Les avantages et les inconvénients des couches jetables

La fonctionnalité constitue le principal avantage d’une couche jetable. Ses caractéristiques absorbantes sont en mesure de tenir pendant 6 heures consécutives tout au plus. D’autant plus que ces accessoires pour bébé dégagent un parfum agréable. Seulement, son caractère peu écologique constitue un inconvénient majeur. La couche jetable n’a rien d’une solution écoresponsable pour de multiples raisons. En premier lieu, sa conception réclame une quantité considérable d’énergie et d’eau. Les usines de fabrication portent atteinte à la préservation de la qualité de l’environnement. Leur matière première est principalement issue des arbres.

De plus, ces couches sont issues de pâtes à bois blanchies au chlore. Leurs composants sont constitués de polyéthylène, de plastique, de sodium et de cellulose. En d’autres termes, leurs ingrédients sont des dérivés du pétrole et d’autres produits organiques volatils. Durant les années 2000, Greenpeace a dénoncé des traces de TBT (tributylétain) et les caractéristiques polluantes qui émanent de ce composant. Ce déchet non compostable et non biodégradable ne peut être recyclé en raison de sa composition à 30 % de plastique. Une couche jetable contient aussi un gel absorbant nuisible à l’écologie et à la santé de votre bébé.

 

Les couches lavables

Les couches lavables constituent une alternative aux couches jetables. Ces accessoires restent en effet plus économiques et écologiques. Le marché en présente 3 catégories : les modèles TE1, les TE2 et les TE3. La première regroupe les couches qui présente le plus de similitudes à celles qui sont classiques. Lors du change, le voile jetable contenant les selles est retiré tandis que le reste est lavé à la main ou au moyen d’une machine. Ce modèle ne réclame qu’un simple rinçage en cas de petit pipi. Seulement, ce dispositif soulève quelques inconvénients. La couche lavable TE1 nécessite un lavage systématique. Son temps de séchage s’étale sur plusieurs heures.

La catégorie TE2 propose un tout autre système. Cet accessoire affiche un insert mobile placé dans une poche imperméable dans la couche. Durant son utilisation, il suffit de laver l’absorbant en cas d’humidité. Le reste peut être réutilisé immédiatement. Selon les circonstances, vous pouvez multiplier les absorbants afin de maximiser leur capacité et d’éviter les fuites. Seulement, ce genre de couche nécessite un lavage complet en cas de souillure.

Pour finir, la couche TE3 demeure la plus modulable et la plus écoresponsable. La poche imperméable est indépendante de la culotte et de l’absorbant. Les parties non souillées peuvent toujours être utilisées. Ces dispositifs réclament néanmoins pas mal de manipulation.

Les avantages et l’inconvénient des couches lavables

Sa caractéristique écologique constitue la principale motivation des parents à choisir une couche lavable. La fabrication et l’utilisation d’une couche écologique ne réclament en effet qu’une quantité infime d’eau. De même, la consommation d’électricité est considérablement réduite. Les ressources non renouvelables semblent inutiles. À ces avantages s’ajoute la diminution conséquente du rejet de CO2 dans l’atmosphère. Toutes ces solutions durables contribuent à la préservation de la planète.

En ce qui concerne les questions d’ordre sanitaire, les couches écologiques privilégient les matières premières bios certifiées OEKO-TEX. Dans le souci de respecter la fragilité de la peau de bébé, leurs composants excluent les produits chimiques. À l’inverse des couches jetables, elles sont réutilisables et vous aident à économiser dans votre budget.

Cette solution vous permet en effet d’épargner jusqu’à 500 à 900 euros. Vous pourrez par la suite vendre vos couches écologiques d’occasion. Le seul petit bémol, c’est que ces types de couches requièrent un nettoyage et un entretien intensifs et réguliers.  

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...