Crèche ou nounou : quel mode de garde choisir ?

Dernière mise à jour: 23.01.22

 

Faire garder son enfant est une étape importante lorsque le père et la mère ne peuvent pas s’en occuper. Ainsi, il est primordial d’y penser au préalable, même durant la grossesse pour mieux anticiper. Entre la crèche ou la nounou, les parents ont du mal à s’y retrouver. Voici un petit comparatif de ces deux systèmes pour vous orienter plus facilement.

 

La rémunération d’une crèche ou assistante maternelle : Y a-t-il une grande différence au niveau du coût ?

Pour la crèche : Les frais mensuels pour pouvoir envoyer à la crèche un enfant sont de 400 euros en moyenne. Toutefois, le tarif exact varie selon les ressources financières des deux parents. Par ailleurs, il faut savoir qu’en choisissant cette solution, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt allant jusqu’à 1 150 euros environ. Il s’agit certainement du mode de garde le moins cher. En plus, certains organismes comme le comité d’entreprise et les mutuelles proposent des aides si vous optez pour la garde à domicile du bébé.

Pour l’assistante maternelle : Beaucoup de parents ignorent comment choisir son assistante maternelle. Avant de chercher des réponses à cette question, il est important de se renseigner concernant la rémunération de ce professionnel de la petite enfance. Il faut savoir que leur salaire dépend de nombreux facteurs comme les frais, les horaires ou encore la région où vous vous situez. Évidemment, ce type de garde permet d’accéder au crédit d’impôt de 1 150 euros. Pour faire plus simple, les parents ayant un revenu mensuel de 1800 euros doivent débourser 390 euros par mois contre 676 euros s’ils ont 2 enfants.

 

Le planning : La crèche ou la nounou, quel est le mode le plus avantageux ?

Pour la crèche : Avant d’envoyer votre petit à la crèche, vous devez savoir qu’il y a des horaires précis à respecter. Cela dit, tous les parents doivent arriver à l’heure que ce soit pour déposer ou pour prendre leur enfant. De cette manière, ce dernier ne risque pas de manquer les activités. Dans le cas contraire, des conflits peuvent se créer avec le personnel d’une crèche. Cela dit, il est important d’avoir une organisation minutieuse afin de servir de repère pour les enfants. Par ailleurs, s’il y a des professionnels qui s’absentent en cas de maladie ou pour les congés, alors ils se relaient. Ainsi, il est possible de faire garder les enfants pratiquement tout au long de l’année.

Pour l’assistante maternelle : Contrairement à la crèche, une nourrice est beaucoup plus flexible en termes de timing. Donc, il s’agit de la meilleure solution pour les parents qui travaillent tôt le matin et qui rentrent tard le soir. Cela dit, l’assistante maternelle peut s’adapter aux familles avec un emploi du temps décalé. C’est-à-dire que le taux horaire d’une nounou est variable en vue de soulager les parents.

L’organisation en cas d’enfant malade : quelle est l’option la plus intéressante entre la crèche et la nounou ?

Pour la crèche : En général, la crèche essaye d’alléger les parents, du moins lors des premiers jours. De cette manière, ils ont suffisamment de temps pour trouver une solution. Évidemment, le niveau de tolérance varie en fonction de la maladie. Si l’enfant souffre par exemple d’un petit rhume, il n’y a pas de raison de refuser de le garder pour la journée. Par contre, la crèche est obligée de faire autrement pour les maladies contagieuses. Aussi, il est nécessaire de montrer une ordonnance afin que le personnel puisse administrer les soins et les médicaments.

Pour l’assistante maternelle : Les parents qui cherchent un assistant maternel doivent se pencher sur cette question avant de signer le contrat. Par précaution, un enfant malade ne peut pas être accueilli au risque de contaminer ses compagnons et même la nounou. Quoi qu’il en soit, la situation est beaucoup plus souple qu’en crèche, surtout à cause du nombre d’enfants gardé qui est plutôt restreint. Cela dit, les nounous s’arrangent souvent avec les parents pour trouver la meilleure solution. Évidemment, ces derniers doivent leur présenter une ordonnance afin qu’elles puissent donner des médicaments.

 

Les repères et la socialisation 

Pour la crèche : Les bébés y sont accueillis par des professionnels ayant des connaissances approfondies du domaine de la petite enfance. Ainsi, ils disposent de tout le savoir-faire pour aider chaque enfant à s’intégrer plus facilement dans la société. Ce processus s’effectue généralement à partir de 16 mois grâce aux nombreuses activités proposées, notamment les jeux, les danses et les activités diverses. Ce n’est pas tout, puisqu’il y a aussi des psychologues dans les crèches. Ils assurent un suivi rapproché des enfants qui pourraient avoir du mal à socialiser avec la communauté.

Pour l’assistante maternelle : Certains parents se demandent souvent combien de bébés peut garder une nounou. Il faut savoir que cette dernière peut garder au maximum 4 petits afin de privilégier davantage le besoin de maternité. En effet, lors de ses premiers mois, un bébé doit être choyé et câliné à chaque instant. Évidemment, les nounous peuvent prévoir des sorties en vue de prioriser les rencontres avec d’autres enfants. Quoi qu’il en soit, la socialisation se fera petit à petit.

Le système d’éveil, la sécurisation et l’alimentation       

Pour mieux trancher entre la crèche ou la nounou, il existe aussi d’autres critères à vérifier. De cette manière, il sera beaucoup plus facile de prendre la bonne décision selon le cas de chaque famille.

 – Pour la crèche : Les petits profitent d’un système d’éveil quasi complet, notamment grâce à la garde en collectivité. De plus, cette institution offre un large choix de divertissements et de jeux qui sont pratiqués quotidiennement. Ils permettent aux enfants d’apprendre à chaque instant et de trouver leur place dans le monde où ils vivent. 

En vue d’enrichir les vocabulaires des petits, les crèches proposent des activités de langage. Des activités motrices sont aussi organisées pour accentuer la découverte du corps et ses limites. Afin de mieux développer la créativité, les enfants font également du graphisme. Sans oublier la manipulation fine qui sert à affiner les gestes des petits. Cela dit, toutes ces activités sont pensées pour améliorer l’évolution des adhérents. Dans une crèche, les enfants vivent au sein d’une structure qui est minutieusement réglementée. Ceci est la garantie qu’ils sont en sécurité et que les risques d’accident sont quasiment inexistants. En effet, les prises électriques sont hors de portée des enfants. Ces derniers n’ont pas non plus accès aux zones présentant des dangers comme les escaliers. 

Concernant la nourriture, un seul menu est proposé aux petits de la même classe. Il existe cependant des exceptions pour ceux qui ont des allergies. Les parents doivent notifier ces informations dès la rentrée pour que l’institution puisse s’organiser. Une surveillance continue de la sécurité alimentaire est également effectuée pour la protection des adhérents. La crèche assiste également les enfants dans la maîtrise d’autonomie, dont entre autres le passage de la couche au pot.

 – Pour l’assistante maternelle : Elle prévoit des activités d’éveil à la place des parents. Cela dit, elle apprend aux enfants les premières comptines ainsi que les activités avec les copains. Notamment en se rendant souvent à la médiathèque afin de réunir les adhérents en un mini-groupe. Cette sortie est donc l’occasion pour les enfants qui restent généralement chez l’assistante maternelle, de faire des rencontres. 

Évidemment, ils peuvent également profiter de divers jeux. En termes de sécurité, tout est aussi pensé pour que les petits soient à l’abri des accidents. D’ailleurs, l’assistante maternelle n’obtient un agrément qu’après la visite réalisée par la Protection maternelle infantile ou PMI. Cela dit, il faut impérativement se conformer aux règles de sécurité et d’hygiène afin de pouvoir accueillir des enfants

Des contrôles sont aussi effectués régulièrement pour veiller au respect des normes en vigueur. Ainsi, lorsque les parents se demandent comment trouver une assistante maternelle, il est conseillé de réaliser une visite au préalable. Ceci permettra d’avoir une idée sur le futur lieu de garde de leur enfant. Concernant l’alimentation, elle est plutôt conviviale afin que les petits se sentent comme chez eux. Un menu est donc établi pour toute la semaine tout en considérant les éventuelles allergies. Les parents peuvent également être rassurés, car ce professionnel de la garde suit une formation sur la sécurité alimentaire.

Pour conclure, il existe un petit léger décalage entre le coût d’une assistante maternelle et celui de la crèche. Nous recommandons d’ailleurs de prendre en compte les informations suscitées pour les parents qui hésitent encore entre la crèche ou une nounou.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES