Qu’est-ce que c’est le test bêta Hcg ?

Dernière mise à jour: 21.04.21

 

La Béta HCG appelée aussi hormone chorionique gonadotrope est une hormone sécrétée dès le début de la grossesse. Le taux de la bêta HCG augmente au fur et à mesure de l’évolution de la grossesse notamment durant les premiers mois. Puis, il diminue jusqu’à la fin de la grossesse. Voyons de près le fonctionnement de cette analyse de sang et les façons d’interpréter les résultats.

 

À quel moment l’hormone Bêta HCG est-elle détectable ?

L’hormone Bêta HCG est aussi appelée hormone de grossesse. Une fois que la femme est enceinte, les tissus de son placenta se mettent à en produire. Nous pouvons déjà la détecter le jour de grossesse. L’examen de la Bêta HCG est aussi considéré comme une sorte de test de grossesse. La production de cette hormone est doublée toutes les 48 heures durant les 2 ou 3 premiers mois qui suivent l’ovulation. Ensuite le taux diminue vers le 4e mois jusqu’à ce qu’il disparaisse de l’organisme de la femme une semaine après la naissance du bébé.

En quoi le dosage de la Bêta HCG est-il indispensable ?

La vérification du taux de Bêta HCG est nécessaire pour confirmer et suivre l’évolution d’une grossesse. Celle-ci est déterminée en fonction du taux de Bêta HCG. L’évaluation du taux de Bêta HCG permet aussi de suspecter une grossesse molaire ou extra-utérine. Quand elle se fait entre la 15e et la 17e semaine de grossesse, elle sert à détecter les risques de trisomie. La réalisation d’une amniocentèse peut être nécessaire pour confirmer le résultat. L’examen de la Bêta HCG est aussi indispensable pour suspecter une maladie trophoblastique ou une tumeur germinale.

 

Comment se déroule le dosage de la Bêta HCG ?

Pour faire le dosage de la Bêta HCG, une prise de sang au niveau du pli du coude est nécessaire dès le début de la grossesse. Mais le dosage peut être aussi réalisé à partir de l’analyse de l’urine tout en sachant que le test de l’urine est moins fiable que celui obtenu à partir de la prise de sang de grossesse. Les tests urinaires peuvent être utilisés librement. La prescription médicale n’est pas obligatoire pour ce genre de test. Libre à vous de le faire dans un laboratoire de biologie ou de le faire vous-même.

Ce test est en effet vendu en pharmacie sous forme de kit. Il suffit de prélever un ou plusieurs tubes de sang (environ 5 ml de sang dans chaque tube). Après l’analyse des tubes, les résultats vous seront transmis par courrier dans les 24 heures à 48 heures qui suivent le jour de prélèvement. N’oubliez pas de transmettre vos résultats au médecin qui suit votre grossesse. C’est à lui de décider s’il faut effectuer des examens supplémentaires ou pas.

 

Les taux de la Bêta HCG en fonction de la nature de la grossesse

Le taux HCG doit être inférieur à 5 UI/ L. Si le résultat indique ce chiffre, on dit que le taux de Bêta HCG est négatif. Si le résultat indique entre 5 à 10 Ui/ L, le renouvellement du test est nécessaire après quelques jours. Ce qui permet de confirmer le diagnostic et d’éviter ainsi la situation de faux test de grossesse négatif ou de faux test de grossesse positif. À la 3e semaine, le taux doit être en moyenne à 4000 mUi/L, puis de 28 000 mUi/L à la 4e semaine, de 57000 mUI/L à la 5e semaine, de 94 000 mUi/L à la 6e semaine, de 87 000 à la 7e semaine et de 76 000 mUi/ L à la 8e semaine.

En cas de grossesse extra-utérine (grossesse qui se développe sur un ovaire, sur le col de l’utérus ou dans la cavité abdominale), le sang sécrète une quantité de Bêta HCG inférieure à la valeur normale correspondante à la semaine de grossesse. En revanche, en cas de grossesse ectopique ou enkystée (ce qui est très rare), le dosage du taux de Bêta HCG est élevé. Pour les grossesses molaires, le taux d’HCG peut atteindre les 200 000 mUI/L voire plus. La grossesse molaire est caractérisée par la formation de la môle dans l’utérus. Les villosités du placenta se dégénèrent en villosités kystiques. Étant rempli de ces petites boules, il est impossible de voir l’embryon dans l’utérus.

D’autres pathologies peuvent influer sur le taux de sécrétion de Bêta HCG. Il peut s’agir de tumeurs germinales (testiculaires ou ovariennes), de tumeurs germinales extra-gonadiques, de tumeurs non germinales et de Choriocarcinome. En cas de grossesse gémellaire ou multiple, le taux de Bêta HCG jumeaux est de deux fois supérieur à celui d’une grossesse normale. Toutefois, il faut confirmer le diagnostic à l’aide d’une échographie ou d’un test sanguin.

Bref, le recours à l’examen de la Bêta HCG est indispensable pour différentes raisons. Mais la plus importante est qu’elle permet de prévenir diverses pathologies qui pourraient conduire à une interruption involontaire de la grossesse. C’est un moyen très efficace pour réaliser un diagnostic précoce de grossesse. En optant pour le test Bêta HCG, vous aurez largement le temps de préparer l’arrivée de votre bébé. En effet, il est recommandé de préparer les accessoires plusieurs mois avant l’accouchement. Nous pouvons citer entre autres les biberons, les vêtements, les couches, le lait, le savon et la crème de toilette, les serviettes, le berceau, la nacelle, l’écharpe de portage et tant d’autres encore.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments