Calcul Ovulation

Dernière mise à jour: 09.08.20

Les menstruations sont différentes d'une femme à l'autre et même d'un mois à l'autre. Utilisez cette calculatrice pour voir à quel moment vous ovulez, pour vous aider à trouver vos jours les plus fertiles.

 

Pour une adolescente ou une jeune femme en âge de procréer, tout ce qui tourne autour du cycle menstruel parait toujours un peu nouveau et difficile à maitriser, surtout l’ovulation. Même en ayant consulté pas mal d’articles sur le Net, on a souvent du mal à calculer correctement la date de cette dernière. D’ailleurs, nombreux sont les facteurs influant ce processus physiologique. Pour vous aider à y voir plus clair, récapitulons les informations essentielles à considérer sur ce sujet.

 

Tout savoir sur le cycle féminin

Même si on prétend être hyper doué en sciences, il reste difficile de déceler exactement le moment propice pour booster la grossesse. Savoir son cycle menstruel aide à identifier la période d’ovulation.

Il commence le premier jour des écoulements du sang et se poursuit jusqu’aux suivants. Si cette date s’avère le 1er du mois et que vos règles reviennent le 28, votre cycle dure 28 jours. C’est le cas de la majorité des femmes. Dans ce contexte, il reste plus facile de repérer le jour le plus propice pour tomber enceinte. La ponte ovarienne aura lieu le 14e jour. Il s’agit du moment idéal pour la conception d’un enfant.

Toutefois, il existe des exceptions pour certaines personnes. Pour un cycle court de 21 jours, il faut soustraire 14 à ce chiffre. L’ovulation se déclenche donc le 7e jour après l’arrivée du sang menstruel. Si le vôtre est de 30 jours, elle se situe soit au 16e soit au 17e jour.

Ce calcul s’adresse surtout aux femmes avec des règles régulières. Si vous n’en faites pas partie, il devient difficile de cerner la date précise de la fertilité. Recourez ainsi à d’autres méthodes plus efficaces.

En quoi consiste exactement l’ovulation ?

Elle représente le moment d’expulsion de l’ovule par l’ovaire. Ce gamète est assez mûr pour être fécondé par un spermatozoïde. Dès que ces deux cellules fusionnent, on est en présence de fécondation. Quant à la nidation, elle aura lieu 9 jours après cette dernière. Il s’agit de l’instant où l’embryon s’implante dans l’utérus. Ce phénomène naturel commence à la puberté et s’achève à la ménopause. Pendant cet espace de temps, une femme peut tomber enceinte, mais il faut préciser que ses chances régressent au fur et à mesure que son âge avance.

Généralement, l’ovule subsiste pendant 12 à 24 heures après son refoulement de l’ovaire. La durée de vie des spermatozoïdes se situe aux environs de 3 à 5 jours. Pour tomber enceinte, vous pouvez avoir un rapport sexuel 4 ou 5 jours avant la date d’ovulation et 1 ou 2 jours après. Si vous ne précisez pas ainsi ce jour, tout cela n’est qu’une simple théorie. Il ne faut pas oublier que la ponte peut également éclater de manière imprévue. Pour vous aider à la repérer, voici les méthodes les plus utilisées.

 

Le calendrier de la fécondité

Il convient uniquement aux femmes ayant des cycles réguliers, qu’ils soient courts ou longs. Cette méthode repose notamment sur la durée du cycle menstruel. Elle permet de savoir le moment propice pour prévoir une relation sexuelle. Cela augmente vos chances de faire un bébé.

Le calendrier d’ovulation ne se compte pas à la légère. La période de fertilité ne se déroule que quelques jours uniquement par mois. Vous n’avez pas droit à l’erreur dans cette étude. Pour éviter le pire, bon nombre de sites s’en occupent à votre place. Ils s’appuient généralement sur la date de vos dernières règles ainsi que la durée de votre cycle.

 

Le test d’ovulation

Bien qu’il existe de multiples moyens vous aidant à repérer le jour de la fécondité, le test d’ovulation s’avère l’un des plus fiables. Grâce à lui, vous pouvez programmer vos « soirées crack crack » au meilleur moment. Il maximise significativement vos chances de grossesse.

Disponible sur Internet, en pharmacie ou au supermarché, le dispositif se présente sous forme de bâtonnets. Il suffit d’y déposer quelques gouttes d’urine comme pour le test de grossesse. Dans cet échantillon, il analyse le pic de l’hormone lutéinisante ou LH. Si celle-ci est à son comble, vous apercevez une petite barre de couleur. Si vous vous équipez d’un outil avec écran digital, il vous envoie un smiley. Ces signaux indiquent que l’ovulation aura lieu 1 à 2 jours plus tard. Avec un test d’ovulation positif, vous pouvez prévoir des relations sexuelles.

Il n’est nul besoin de réaliser ce test chaque jour. Si vous avez un cycle de 28 jours, les spécialistes recommandent de s’y mettre 10 jours après le début de la menstruation. Si après 3 mois, l’outil ne découvre aucune ovulation, il est temps de consulter un médecin.

Observation de la glaire cervicale

Encore appelée sécrétion vaginale, elle se définit comme une fusion de mucus et d’autres substances entraînant les pertes blanches. En début de cycle, elle sert à éviter le passage des spermatozoïdes. Quand l’ovulation approche, elle devient de plus en plus abondante. A ce stade, non seulement elle accompagne les gamètes mâles, mais elle les protège également de l’acidité du vagin jusqu’à l’ovule.

Pour repérer la ponte ovarienne, vous n’avez qu’à examiner sa texture. Pendant ce jour J, elle ressemble à celle du blanc d’œuf, c’est-à-dire transparente, élastique, fluide, mais surtout en grande quantité. Après la période de fertilité, la glaire se dessèche. Elle joue à ce moment le rôle de barrière au col de l’utérus.

Pour assurer la fiabilité de cette méthode, il faut savoir bien observer son corps. Évitez de confondre la perte avec la lubrification lors du désir sexuel ainsi que les signes de l’infection vaginale.

 

La courbe de température

Comme les méthodes précédemment citées, elle vous aide à repérer le moment de l’ovulation. Simple à réaliser, elle s’appuie sur la prise quotidienne de la température notamment le matin à une heure fixe. Pour ce faire, vous utilisez le même thermomètre soit par voie vaginale, orale ou rectale. Celui à glisser sous les aisselles montre peu de fiabilité.

Pendant la phase folliculaire, la valeur se trouve en dessous de 36,7 °C. Juste avant la ponte ovarienne, on observe une légère hausse de température soudaine aux environs de 0,3 à 0,6 °C. Cette montée signifie que l’ovulation s’est déclenchée la veille. Si la ligne reste à un niveau supérieur, vous vous trouvez en plein dans la phase lutéale.

Quand vous aurez une courbe de température plate, cela indique d’éventuels problèmes. Adressez-vous à votre médecin afin de percer le mystère.

 

Astuces naturelles déclenchant l’ovulation

Même si leur fiabilité laisse à désirer, il n’y a rien de mal à tout essayer pour optimiser vos chances. Si vous souhaitez tenter les plantes, vous pouvez utiliser la feuille de framboisier, les baies de gattilier, le trèfle rouge ou la racine de fausse licorne. L’homéopathie connaît aussi dernièrement la réputation de booster la fertilité. Cette médecine douce fait de l’effet à certaines hormones pour optimiser la ponte ovarienne.

Outre ces détails, presque tous les gynécologues recommandent une alimentation variée et équilibrée. Il faut éviter les nourritures trop grasses et riches. Elles risquent de perturber le cycle d’ovulation. De même, il s’avère impératif d’arrêter de fumer. Cette mauvaise habitude limite le nombre d’ovocytes et bouleverse leur maturation, ce qui freine le passage de l’œuf dans les trompes.

Des femmes suivent à la lettre ces différents conseils sans pour autant réussir du premier coup. Souvent, elles oublient que le stress agit sur leur cycle. Il s’avère alors important de s’en débarrasser. Il est conseillé de pratiquer du sport. De même, la méditation et le yoga sont aussi bénéfiques pour lutter contre la nervosité.

Les symptômes d’ovulation

Si vous faites partie des femmes ayant un cycle régulier de 28 jours, vous ne rencontrerez aucune difficulté à déceler la date d’ovulation. Les autres peuvent se fier aux symptômes d’ovulation pour identifier le jour favorable de fertilité.

Outre les sécrétions vaginales abondantes et l’augmentation légère de la température, certaines témoignent de la présence de crampes abdominales. D’autres quant à elles éprouvent une sensation de ballonnement. De nombreuses femmes remarquent également un certain changement au niveau des seins. Ils ont tendance à s’alourdir. Lorsqu’on touche accidentellement les tétons, on perçoit une légère douleur. 

Leur point commun réside dans la hausse soudaine de leur désir sexuel. Cela est dû à l’expulsion des hormones par le corps durant la période de fertilité. Cette libido se déclenche généralement quelques jours avant le jour J.

 

Les signes étonnants de l’ovulation

Même si cela ne concerne pas la majorité, certaines personnes constatent un saignement pendant l’ovulation. Cela a pour cause la rupture brutale du follicule durant cette période. Aussi appelée spotting, cette trace de sang peut sembler peu abondante, contrairement au flux des règles. Elle s’accompagne souvent d’un petit pincement dans le bas-ventre. Bien qu’elle ne soit pas si alarmante, rien ne vous empêche de consulter un médecin en cas de doute.

D’autres sont victimes de l’ovulation douloureuse. Plus ou moins forte, cette situation peut être sentie entre 1 et 4 jours avant le jour de la fertilité. La plupart du temps, une bouillotte chaude résout le problème. Vous n’avez pas à avaler de médicaments. Dans le cas de nausée ou de fièvre accompagnant cette manifestation, il est conseillé de vous rendre chez un spécialiste.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments