Le rôle de l’échographie de clarté nucale dans la détection de la trisomie 21

Dernière mise à jour: 25.10.21

 

Durant la période de la grossesse, il existe un bon nombre d’examens qu’il est nécessaire d’effectuer pour suivre le développement et la santé du bébé. Parmi eux, il y a l’échographie de clarté nucale qui consiste à vérifier la présence ou non de la trisomie 21 qui fait suite à un risque d’anomalies chromosomiques. Nous en parlons !

 

Définition de la clarté nucale

La clarté nucale est un terme scientifique pour désigner la partie de la nuque du fœtus. C’est par son biais que les médecins vont détecter l’existence ou non d’éventuelles anomalies au niveau des chromosomes. Lorsqu’une clarté nucale épaisse est constatée, il faut être en mesure de la traiter au plus vite, car cela peut aboutir à l’apparition de malformations cardiaques et d’autres maladies assez difficiles à soigner. Elle est causée par un tout petit décollement entre le rachis et la peau et elle s’apparente à une zone anéchogène. Pour en avoir le cœur net, une échographie à 11 SA de grossesse doit être réalisée.

 

Les raisons de la nécessité de mesurer la clarté nucale

Comme il a été dit dans sa définition, elle permet de dépister des maladies chromosomiques potentielles. En effet, la mesure de la clarté nucale est le tout premier pas à franchir pour effectuer le calcul du taux de risque de la trisomie 21. D’autre part, c’est un moyen très sûr pour pouvoir déceler les éventuelles anomalies au niveau de la circulation lymphatique. Grâce à certaines études, il a également été démontré que la clarté nucale est souvent à l’origine de quelques maladies cardiaques. Au moment où le test de la trisomie 21 via clarté nucale est concluant et qu’un risque est révélé, des recherches plus poussées sont à prévoir.

Le moment propice pour réaliser l’examen de clarté nucale

Selon les règles, la ligne nucale supérieure doit être mise à tester pendant la toute première échographie. Cette dernière s’effectue lorsque la grossesse atteint ses 11 à 14 semaines d’aménorrhée. Il est impératif de respecter ce délai, car il n’est plus possible de le faire au-delà de 3 mois, vu que la clarté aura disparu. Si c’est le cas pour vous et que les résultats se sont montrés positifs, vous pouvez déjà faire l’acquisition d’un couffin pour bébé qui est un outil possédant des vertus calmantes, réconfortantes et rassurantes, ce qui sera très utile pour votre enfant.

 

Le calcul des risques dans la clarté nucale

La clarté nucale normale est de 3 mm d’épaisseur. Lorsqu’elle se trouve au-dessus de ce seuil, le calcul des risques va se baser sur le terme de la grossesse et l’âge maternel. Si ce dernier est trop avancé, cela expose le bébé à des résultats inquiétants. Par contre, plus le test est fait à un moment lointain, plus ces mesures seront moins dramatiques. En effet, il est plus rassurant d’avoir 4 mm à 14 SA qu’à 11 SA.

 

La fiabilité de la mesure de la clarté nucale

Le dépistage des 80 % des cas de trisomie 21 s’est fait grâce à l’examen de la clarté nucale. Cependant, il est important de préciser que 5 % des nuques trop épaisses se sont avérées être des faux positifs.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES