Les selles de bébé : quand s’inquiéter ?

Dernière mise à jour: 03.07.20

 

Il arrive que l’on s’inquiète lorsque l’on découvre que les selles de bébés  changent de texture ou de couleurs, et pourtant il faut savoir  que cela relève de l’ordre naturel des choses, sachant que le système digestif d’un bébé est encore immature. Si vous désirez comprendre les selles de votre enfant, nous faisons le point pour vous.

 

La fréquence

Comme nous l’avons énoncé précédemment, le système digestif d’un bébé est encore immature, ce qui sous-entend que la fréquence des selles ne sera pas toujours constante, surtout lors de ses 6 premiers mois de vie. Mais il faut également savoir que la fréquence dépendra de plusieurs autres paramètres, ainsi un bébé allaité n’aura pas la même fréquence qu’un bébé nourrit au biberon. Concrètement, on comptera près de 1 à 3 selles par jour pour les nouveau-nés. Et si votre enfant a une fréquence beaucoup plus élevée, ce ne sera pour autant pas inquiétant. Eh oui, il est tout à fait possible que des bébés fassent plus de 7 selles par jour, surtout lors des 4 ou 6 premières semaines. Chez certains bébés allaités, il peut même arriver que l’enfant produise une selle à chaque fin de tétée.

C’est juste après la 6e semaine que le tout va commencer à se régulariser un peu pour obtenir une fréquence de 2 à 5 selles par jour. Généralement lorsque l’on atteint ce stade, les parents craignent que leurs bébés soient sujets à la  constipation. Pourquoi ? Tout simplement, car il peut arriver que l’enfant ne fasse qu’une seule selle pour toute la semaine ou une selle tous les 3 jours. Sachez pourtant que cela est tout à fait normal et que cela fait partie du cycle, il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter si la texture des selles demeure bien molle.

La texture

Lors des premiers jours de vie d’un bébé, il va surtout évacuer ce que l’on appelle le « méconium ». Ses selles vont donc prendre une texture particulièrement collante, que l’on pourrait comparer avec de la mélasse ou encore du goudron. Ce premier signal envoyé par bébé traduit un bon fonctionnement de ses intestins. Ainsi, malgré la texture qui peut parfois surprendre, le méconium n’a pas d’odeur, ce qui est déjà salvateur pour vous, même s’il vous sera un peu plus difficile de nettoyer durant ces premiers jours votre commode à langer.

Une fois que bébé aura fini d’évacuer tout le méconium, les selles vont changer et l’on obtiendra alors une texture semi-liquide avec quelques grumeaux et une forte odeur de lait pour les bébés allaités. Dans un autre versant, pour ceux qui sont nourris au biberon, les selles vont être plus épaisses et un peu plus odorantes, étant donné que le lait artificiel est moins digeste que le lait maternel. Par ailleurs, il peut également arriver que les selles soient plus denses dans le cas où le système digestif de l’enfant n’est pas en mesure d’absorber certains ingrédients.

Enfin, quand votre enfant commencera la diversification et que vous commencez à introduire des aliments solides dans ses menus, les selles vont s’épaissir et devenir un peu plus odorantes. Et logiquement, la consistance peut être variable, dépendamment de son menu journalier. Si vous découvrez au moment de le changer quelques grumeaux de nourritures comme des fruits ou des légumes, cela est normal et signifie tout simplement qu’ils n’ont pas été absorbés par le système digestif. C’est d’ailleurs pour cela que l’on préfèrera écraser et/ou hacher les aliments au tout début de la diversification.

 

La couleur

Tout comme la texture, les selles d’un  bébé  peuvent être empreintes de différentes couleurs au cours de ses premiers mois de vie. Ainsi, pour un nouveau-né, l’on aura des selles de couleur foncées, allant du vert au noir. En effet, cela s’explique par le fait que le nourrisson est encore en pleine procédure d’élimination de tous résidus (liquide amniotique, sécrétions intestinales, cellules mortes) qu’il a pu accumuler lorsqu’il était encore dans le ventre de maman.

Quand le méconium sera intégralement expulsé, la couleur deviendra jaune moutarde et dans certains cas « jaune vert ». Pour les bébés non allaités ; les selles auront une couleur un peu plus brunâtres ou verdâtres, cela dépend des situations. Enfin, lorsque l’enfant consommera des aliments solides, les couleurs pourront varier selon ce qu’il a pu manger dans la journée ou la veille. En ce sens, si vous donnez de la betterave à votre enfant, ne soyez pas surpris que ses selles soient rouges violacées.

 

La constipation

Lorsque l’enfant ne fait pas de selles pendant des journées consécutives, plusieurs raisons peuvent expliquer cela. En effet, si le bébé est nourri au sein, il peut arriver qu’il ne produise pas de selles pendant plusieurs jours compte tenu du fait que le lait maternel s’adapte très facilement au transit du nourrisson et qu’il n’a donc pas grand-chose à expulser, ce qui est en soi une situation normale.

A contrario, les bébés nourris avec des préparations industrielles doivent pouvoir évacuer au minimum tous les 5 jours, pensez donc à consulter un pédiatre si au bout d’une semaine votre enfant ne fait pas de selles. Aussi, pour faire la différence entre une constipation d’ordre « fonctionnelle » et une vraie constipation, il importe d’être vigilant et d’être attentif à plusieurs symptômes. En d’autres termes, si les selles sont sèches, décolorées et que bébé pleure beaucoup, cela pourrait traduire des douleurs gastriques.

À quel moment consulter ?

Vient maintenant la question cruciale : quand faut-il vraiment s’inquiéter ? Il faut penser à contacter votre pédiatre si l’un de ces cas se présente :

– La couleur : Si les selles sont de couleurs rouges ou noires (teintées de sang), blanches, grises ou beiges pâles

– La texture : Si les selles sont dures et sèches, ou trop liquides

– La fréquence : Si votre enfant fait plus de 10 selles par jour et que ces dernières sont à l’état liquide et visqueux.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments