Le rehausseur-auto est recommandé jusqu’à quel âge ?

Dernière mise à jour: 23.08.19

 

Quand on voyage en voiture avec un enfant, deux éléments doivent être mis en évidence : le confort et la sécurité. Pour y arriver, vous avez à installer dans votre véhicule un modèle de rehausseur. D’ailleurs, la loi vous y oblige sous peine d’encourir à de lourdes amendes sans parler des risques relativement mortels en cas de collisions.

 

L’âge adapté pour chaque catégorie de siège

Avant d’aborder la question de quel équipement installer dans votre voiture, il est important de soulever quelques points sur la compatibilité de l’âge de l’enfant et du type de matériel adéquat. D’une manière générale, votre bambin doit être installé dans un dispositif sécuritaire dès sa naissance lorsque vous vous déplacez en voiture, même sur de courts trajets.

C’est là que les nacelles et les sièges du groupe 0 entrent en jeu. Ils conviennent habituellement aux nouveau-nés avec une posture dos à la route, obligatoirement conçue pour la banquette arrière. Ils s’appliquent aux petits dès la naissance jusqu’à ses 10 kg et éventuellement d’une taille de 70 kg. Ces équipements permettent à votre bout de chou de s’allonger correctement et se fixent grâce à la présence de harnais spéciaux reliés à des points d’ancrage.

À ses 9 kg jusqu’à ses 18 kg, vous avez la possibilité de vous tourner vers les modèles du groupe 1. Ils entrent peu à peu dans le concept du fauteuil en proposant à l’enfant une posture semi-allongée. Ils embarquent un système de sangles combiné avec une ceinture de sécurité.

À partir de ses 15 kg à ses 36 kg, soit jusqu’à ses 10 ans et qu’il dépasse les 1 m 35, les rehausseurs se présentent comme le matériel à posséder pour combler les soucis de sûreté et de confort de votre petit pendant vos escapades en voiture. Comme leur non les indique, ils ont pour rôle d’assurer la surélévation de l’enfant sur son siège pour qu’il atteigne et passe correctement sous la ceinture. Cette dernière peut alors s’enfiler entre la clavicule et la cuisse pour parer les risques de strangulations ou d’hémorragie en cas d’impact.

Les rehausseurs se déclinent en deux types : les modèles avec dossier et ceux qui en sont dépourvus. Les premiers conviennent aux petits de 15 à 25 kg (4 à 6 ans) et les seconds sont en mesure d’accompagner votre bambin depuis ses 22 kg à ses 36 kg. Les spécimens à dossier offrent toutefois un niveau de confort avancé et une sécurité accrue au moment d’une collision.

 

 

L’installation du rehausseur

Qu’importe le type de rehausseur auto que vous avez en possession, la mise en place doit comprendre certains procédés. Son installation se doit d’être réalisée sur le siège arrière. L’enfant adoptera obligatoirement une posture assise et face à la route. Il est donc essentiel de prendre en considération la qualité de conception de votre matériel. Ces articles conditionnent la sécurité de votre bambin, d’où la vérification des normes en vigueur. D’une manière générale, ces dispositifs jouent un rôle primordial dans la plénitude physiologique de votre bout de chou.

Lors de son installation, l’équipement ne doit en aucun cas empêtrer sur le bien-être de votre petit. En effet, le positionnement de la ceinture de sécurité est censé le mettre à l’aise tout en garantissant sa protection contre les collisions. Ainsi, votre enfant sera libre de ses mouvements sans pour autant s’exposer à des risques de blessures.

 

La réglementation 

Ces matériels font l’objet d’un suivi particulièrement strict par les postes de contrôle depuis maintenant presque 30 ans. En 1992, le premier décret lancé par le gouvernement vise les automobilistes de sorte que chaque enfant se trouvant dans le véhicule doit être attaché à la ceinture de sécurité. L’article R412-2 du Code de la route a été renforcé avec les homologations des produits qui doivent répondre aux réglementations R129 et R44/04. Ces mesures se concentrent sur l’usage d’un rehausseur avec dossier et ceux qui en sont dépourvus.

D’une part, si vous vous faites inspecter sur la route en n’utilisant pas cet équipement alors que vous avez un enfant dans votre véhicule, il est fort probable que vous écopiez d’une amende forfaitaire d’environ 135 euros et également d’un retrait de 2 à 3 points sur votre permis de conduire. Mais le plus important, vous mettrez la vie de votre bambin en jeu, aussi minimes soient les risques de collision.

En général, la loi contraint les automobilistes à l’usage de ce dispositif jusqu’à ce que ce dernier atteigne les 150 cm et ne pesant pas moins de 36 kg. Concernant les rehausseurs sans dossier ou communément appelés coussins rehausseurs, ils peuvent accompagner votre bout de chou au moment où il fera 125 cm de haut et plus de 22 kg.

 

 

Les caractéristiques de cet équipement

Ce genre de matériel vous sera d’une aide pratique dans l’installation de votre enfant dans la voiture tout en assurant son confort et sa sécurité. Il vient en remplacement du siège-auto dans bon nombre de cas, surtout lorsque celui-ci ne convient plus à sa morphologie.

Les spécimens dépourvus de dossier sont souvent axés sur la praticité et la légèreté. Ils présentent généralement un design compact simplifiant leur transport. De plus, ils s’accommodent particulièrement à tous les types de voitures. Ce type se met aisément en place, qu’importe le modèle de véhicule que vous conduisez, à condition de disposer d’une ceinture de sécurité. Leurs valeurs sont également accessibles à tous les budgets. Toutefois, ils offrent un niveau de protection relativement faible surtout sur la partie supérieure du corps contre les chocs éventuels.

Par contre, les rehausseurs avec dossier procurent une assistance optimale en cas d’impact surtout sur la zone de la tête et du cou de votre bambin. Ils embarquent également des rembourrages latéraux jouant le rôle d’absorbeur de secousse lors d’une collision. Ils sont pratiques dans les situations où votre bambin s’endort sur la route, car ils servent de soutien pour limiter les coups de fatigue et les torticolis. Comme inconvénient, vous remarquerez que ces équipements demeurent encombrants surtout si vous avez plusieurs enfants à installer sur la banquette arrière. Ils restent également sélectifs sur les types de voitures. 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...