Contractions de Braxton-Hicks ou fausses contractions vs. les vraies contractions

Dernière mise à jour: 25.10.21

 

Accoucher sans péridurale, beaucoup de femmes tentent aujourd’hui cette expérience pour se remémorer la phase finale de leur grossesse. Mais la plus grande crainte de celles qui décident de choisir cette option est de ressentir l’intensité des contractions. Dans cette lancée, il est tout aussi indispensable de comprendre qu’il existe deux types de contractions : la fausse et la vraie. Le dilemme est ainsi de savoir faire la différence entre les deux.

 

Les fausses contractions : décryptage

Une contraction peut survenir tout au long de la période de gestation du fœtus, non pas uniquement pendant le 8ème mois de grossesse. Pourquoi ? Parce que l’utérus est un muscle qui peut se contracter comme tous les muscles qui composent notre corps. Dans cette lancée, il est important de savoir que l’utérus est susceptible de se contracter dès la 9ème semaine de la gestation. 

Il faut quand même admettre que pendant cette période, la contraction utérine est à peine perceptible. A contrario, elle peut se traduire par une légère douleur au niveau du bas ventre de la femme. Et au fur et à mesure que la grossesse progresse, les douleurs peuvent s’intensifier. En général, il n’y a pas de quoi s’alarmer. Il s’agit d’une chose tout à fait normale qui concerne presque toutes les femmes enceintes. Mais si la douleur devient insupportable alors que vous êtes encore dans la seconde moitié de votre grossesse, il vaudrait mieux consulter.

Les contractions ressenties au cours de la grossesse, c’est-à-dire de la 9ème semaine au 8ème mois, sont souvent des fausses contractions. Elles sont communément appelées contractions de Braxton Hicks, en l’honneur du médecin qui a découvert ce phénomène. Il faut savoir qu’une fausse contraction qui se traduit par une douleur au bas-ventre prépare le corps à la sortie du bébé. La différence avec une contraction accouchement est qu’ici, le col de l’utérus ne se dilate pas.

Comment reconnaître les fausses contractions ?

Les fausses contractions, contrairement aux contractions d’accouchement, sont irrégulières que ce soit en termes d’intensité, de fréquence ou de durée. Certaines fois, elles peuvent même être indolores ou sont similaires aux crampes prémenstruelles et durent environ 40 secondes. Les causes qui sont à l’origine de ces fausses contractions sont nombreuses. Dans un premier temps, elles sont déclenchées suite à un effort physique plus ou moins intensif pour une femme enceinte. Il y a également le changement de position rapide, c’est-à-dire lorsque la femme se retourne spontanément ou se lève brusquement alors qu’elle était en position allongée.

Dans cette même lancée, le fait de rester debout pendant plusieurs longues minutes peut aussi entraîner de légères crampes d’estomac ou une contraction. Il est tout aussi fréquent qu’une femme ressente une contraction douloureuse après avoir eu une relation sexuelle avec son conjoint.

 

Qu’en est-il des décharges électriques ?

Il est courant que certaines futures mamans ressentent de légères décharges électriques au niveau de leur col ou aussi des crampes abdominales. Bien que la douleur soit souvent similaire à une contraction, il s’agit de deux choses différentes. Ces sensations quelque peu désagréables sont liées aux mouvements du bébé surtout lorsque sa tête pèse sur le col de l’utérus.

 

Les gestes à faire en cas de fausses contractions

Vous ressentez des fausses contractions ? Dans ce cas, la première chose à faire consiste à vous reposer. Allongez-vous sur votre lit et étendez-vous sur le côté. Si la douleur persiste, dans ce cas, réalisez une petite marche de 10 minutes. Il est également possible de prendre une douche pour atténuer la douleur. La chaleur va détendre vos muscles et vous permettra ainsi de mieux relaxer.

 

Comment reconnaitre une contraction ?

Les contractions de travail sont beaucoup plus intenses et surviennent quelques heures, rarement un jour, avant l’accouchement. Et contrairement aux fausses contractions, elles surviennent fréquemment, c’est-à-dire sur un intervalle de 10 à 15 minutes. La description d’une contraction, une vraie, se traduit également par des douleurs presque insupportables et qui parcourent le haut du ventre jusqu’au bas du dos.

 

Quand faut-il s’attendre à la venue du bébé ?

Si vous ressentez des contractions intensives alors que vous êtes à votre 37ème semaine de grossesse, dans ce cas, il vaudrait mieux être à l’écoute de votre corps. Si les contractions reviennent au bout de 10 minutes et qu’elles sont accompagnées de pertes de sang ou du bouchon muqueux, cela est synonyme d’un travail prématuré. Cela étant, il faudra préparer le trousseau incluant le biberon et vous rendre à la maternité. Il est aussi possible de ressentir des crampes au niveau du bas de l’abdomen ainsi qu’une pression assez forte sur le bassin et dans le vagin.

Si vous avez dépassé les 37 semaines de grossesses, il faudra s’attendre à accoucher à tout moment. Généralement, les vraies contractions surviennent après la perte des eaux. Mais il n’est pas rare que certaines femmes ressentent des contractions d’entraînement avant de perdre les eaux. D’autres, en revanche, ne perdent jamais les eaux sans que la poche d’eau ne soit percée par un facteur extérieur c’est-à-dire le médecin traitant ou l’infirmière. En revanche, même si une femme ne perd pas ses eaux, elle ressent des contractions irrégulières, des sensations d’inconfort et des angoisses. Et généralement, lorsque la fréquence de ces contractions s’espace de 5 minutes, c’est que le travail a déjà commencé et que bébé ne tardera plus à sortir.

Comment atténuer la douleur ?

Sachez que la marche permet d’atténuer légèrement l’intensité de la douleur. Par la même occasion, elle permettra de dilater le col au plus vite. En revanche, ce n’est pas le cas pour le bain, le repos ou la douche. Mais si vous avez du mal à tenir le coup, dans ce cas, pourquoi ne pas opter pour une péridurale ? Il faudra seulement être à l’écoute de votre corps afin de savoir quand pousser. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES