Dormir seul dans sa chambre – à partir de quel âge ?

Dernière mise à jour: 03.04.20

 

Plus particulièrement pendant les 06 premiers mois de sa vie, les spécialistes recommandent aux parents de toujours garder bébé près de soi, surtout pendant la nuit. Les statistiques sur la mort subite du nourrisson en sont la principale cause. Éventuellement, de plus en plus de parents sont plus flexibles sur cette tradition et préfèrent apprendre l’indépendance à leur bébé dès leur plus jeune âge. Si vous hésitez sur cette question, alors vous êtes sur le bon article !

 

Pourquoi laisser bébé dormir seul dans sa chambre ?

À la rentrée de la maternité, il peut être très difficile pour une nouvelle mère de directement songer à installer son bébé seul dans une chambre. Ceci étant notamment parce que celui-ci ne s’endort qu’après allaitement, ou encore parce qu’il a encore besoin d’être plusieurs fois rassuré pendant son sommeil. D’un autre côté, les docteurs le déconseillent jusqu’aux 6 mois du bébé où il sera plus à l’abri des risques liés à la mort subite. À partir de cet âge toutefois, il est tout à fait possible d’enseigner au bébé de dormir par lui-même. Plusieurs études auraient même démontré qu’en devenant plus indépendants à l’heure du coucher, les bébés de 4 à 9 mois pouvaient dormir 45 minutes plus longtemps que les bébés qui dorment à proximité de leurs parents. À partir de leurs 09 mois, l’écart atteint même les 1 h et 40 minutes de temps. Un effet qui serait durable dans le temps et qui accompagne l’enfant durant toute sa croissance où il apprend à aller au lit plus tôt une fois adolescent. Sa routine de sommeil se voit également plus stable.

En outre, mis à part une routine de sommeil plus installée et plus durable, il est important de souligner qu’avoir bébé à proximité peut épuiser la mère. Si le nourrisson a justement pris l’habitude de ne s’endormir qu’au sein alors il cherchera régulièrement et inconsciemment à s’en rassurer. Ces réveils répétés ne sont bons ni pour la croissance du bébé, ni pour l’état général de la mère. D’où la nécessité de trouver une solution dès que l’âge de bébé le permet ! Toutefois, pour évoquer cet âge, il est important de savoir qu’il n’est pas recommandé de séparer la chambre du bébé du vôtre qu’à partir de ses 6 mois.

 

Les étapes d’initiation

Bien que vous ayez pris la dure décision d’approprier une chambre à votre bébé, le moment du coucher peut toujours rester une étape difficile. Et heureusement, ces quelques conseils pourront vous aider ! Mais attention, avant même d’instaurer cette habitude, il est important que vous-même, vous soyez convaincu de ses avantages, car si vous culpabilisez, le bébé n’hésitera pas à user de ses charmes pour vous convaincre de faire machine arrière. Aussi, sachez que cette transition doit se faire dans la manière la plus douce possible.

D’abord, quelques semaines avant de l’endormir dans sa chambre, vous pouvez déjà préparer un petit coin séparé de votre lit pour qu’il apprenne à s’endormir sans votre odeur. Cela lui permettra déjà d’éviter les réveils répétés. Si vous avez un berceau bébé de type cododo, ce sera encore mieux dans la mesure où l’apprentissage se fera délicatement, sans être brusque. Si possible, n’attendez pas qu’il s’endorme avant d’aller dormir pour qu’il ne s’y habitue pas, et qu’il ait constamment besoin de votre présence pour se coucher. Très important également, vous devez apprendre à laisser le bébé seul (et non sans surveillance) pendant la journée : dans son parc ou encore sur son transat, pour qu’il n’ait pas peur de dormir seul dans son berceau bébé la nuit. Pendant la nuit, essayez de le câliner ou de lui parler pour le calmer, mais n’intervenez pas dès le premier signe de réveil.

Une fois la chambre du bébé prête, vous devez repérer les signes de fatigue du bébé. S’il bâille souvent, s’il a les yeux rouges ou qu’il se frotte régulièrement les oreilles et les yeux, alors ce sera l’heure du dodo ! Dès lors, vous devrez organiser un rituel pour l’habituer. Vous pourrez notamment lui chanter une berceuse ou encore lui raconter une histoire juste après son bain, le câliner et l’installer paisiblement dans son berceau bébé. L’idée est de répéter les mêmes choses, une demi-heure avant le coucher pour qu’il se sente rassuré. 

Les accessoires indispensables

La première chose auquel vous devez penser est le choix du berceau bébé. Ce dernier doit être conforme aux normes actuelles pour garantir un maximum de sécurité au bébé. Pendant vos recherches, vous aurez également le choix entre plusieurs types en passant par les plus modernes, les plus pratiques, et les plus confortables. Tout dépendra uniquement de vos besoins, mais si la séparation avec l’enfant vous est encore difficile alors vous pouvez acheter un modèle cododo pour procéder petit à petit. Dans tous les cas, la sécurité reste une priorité absolue donc prenez le temps de bien comparer avant d’acheter le modèle adapté.

Accessoire tout aussi important : l’écoute-bébé ! Comme cette transition de séparation peut être très dure pour certains parents, garder un œil sur le bébé à partir de ce genre d’équipement est rassurant. Certains modèles vous permettront même de discuter ou de calmer le bébé sans que vous ne soyez pas à proximité. La veilleuse bébé peut aussi être un atout dans la mesure où elle a pour but de calmer et de distraire l’enfant.

Force est toutefois de souligner que même en présence de tous ces accessoires, il est très important de rester attentif aux besoins du bébé. S’il venait à pleurer régulièrement pendant les heures du coucher, n’oubliez pas de vérifier son confort dont sa couche, ou encore l’état de ses selles pour vous assurer qu’il passera une bonne nuit.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier