Babyphone – comment protéger le bébé contre les ondes émises ?

 

Babyphone – comment protéger le bébé contre les ondes émises ?

 

Comme la plupart des appareils électroniques, les babyphones constituent également de grandes sources d’ondes électromagnétiques. Si l’organisme d’un adulte réagit mal face à ceux-ci, imaginez ce que de petits êtres comme les nourrissons peuvent endosser face à ces puissantes ondes. Vous pourrez donc découvrir à travers cet article les meilleurs conseils pour minimiser au mieux les influences nocives des ondes du Babyphone sur la santé de nos petits protégés.

 

La grande sensibilité de nos bébés

Savez-vous que les femmes enceintes et les nourrissons sont les plus vulnérables face aux champs électromagnétiques émis par les ordinateurs, ou même les radios ? D’ailleurs, rien que le fait d’utiliser un téléphone portable peut accroître grandement les risques d’avoir un enfant prématuré, ou un bébé qui pourrait montrer des problèmes psychologiques et physiologiques.

Et lorsque vous arrivez à terme, il faudra encore voir comment protéger le bébé contre les ondes émises par des appareils aussi anodins que le Babyphone. Si celles-ci sont des sources grandioses de stress chez les adultes, les dégâts sont plus considérables chez les nouveau-nés. Les conséquences pourraient même être visibles des années plus tard, voire des décennies pour certains cas.

Comme nous l’avions mentionné ci-dessus, les bébés sont plus assujettis aux dangers des ondes électromagnétiques jusqu’à leurs dix printemps. Cela a été prouvé par plusieurs études, mais selon les recherches effectuées par l’Académie Américaine de Pédiatrie en 2012, la structure osseuse du nourrisson serait moins dense que celle des grands. Leur système nerveux est plus vulnérable. Du coup, ils reçoivent les ondes plus intensément, soit 60% de plus que leurs parents.

Par contre, les véritables effets n’ont pas été quantifiés en dépit des symptômes qui ont été relevés, notamment durant leur sommeil. À cause de cet environnement dangereux, ils ont du mal à s’endormir alors que c’est à cet âge qu’ils doivent le plus se reposer pour favoriser leur croissance. Ainsi, soit le bébé se réveille fatigué, soit il présente des signes d’hyperactivité, ce qui n’est pas plus rassurant.   

Achetez le bon Babyphone !

Il ne faut pas juger un appareil d’après sa taille, ni même d’après ses fonctionnalités. En effet, une simple radio peut produire jusqu’à 300 GHz. Imaginez donc l’ampleur des perturbations que les ordinateurs portables ou les liaisons Wifi émettent au quotidien. Le Babyphone, pour sa part, émet des ondes de fréquences allant de 40 à 2400 MHz. Il y a donc ceux de basse, de moyenne et de longue fréquence. Mais le souci avec ces interphones est plutôt la nature des ondes qu’ils émettent, car si celles des téléviseurs ou des radios sont émises en continu, celles que le Babyphone produit sont entrecoupées et s’avèrent être plus dangereuses. Il faudra donc observer de très près les caractéristiques du Babyphone que vous allez choisir.

Afin d’amoindrir les dégâts, l’achat d’un modèle à basse fréquence constitue donc la première solution. Privilégiez plutôt les interphones de type analogique, leurs ondes sont moins nocives d’après des analyses effectuées par le CNRS. Le seuil de fréquence à respecter est de 900 mHz si vous voulez prendre le minimum de risque. Ceux qui sont à éviter par contre sont les appareils DECT, dont la puissance peut monter jusqu’à 250 mW, contre 10 mW pour un Babyphone audio.

Sinon, une fonctionnalité « déclenchement automatique à la voix » ou « VOX » a été mis en place chez certains modèles. Comme ce sont les mouvements et les bruits perçus par l’émetteur du Babyphone qui favorisent l’émission des ondes, cette option permet de plus ou moins filtrer les sons, et de ne réagir qu’à la voix de votre enfant. Il est aussi préférable d’activer dès que possible le mode « économie d’énergie » de l’appareil s’il en dispose.

D’autres précautions à prendre pour minimiser les dégâts

Mis à part tout ce qui a été mentionné ci-dessus, des gestes qui peuvent paraître anodins sont aussi importants. Même s’il émet des ondes de faible fréquence, le Babyphone doit rester à une distance raisonnable du bébé. Les professionnels conseillent de le placer sur une petite table, ou de l’accrocher au moins à 1 mètre de la tête du bambin. D’ailleurs, optez pour des modèles de portée située entre 30 et 100 mètres, surtout si vous n’occupez qu’une petite maison, ou si la chambre du bébé ne se situe pas si loin de la vôtre. Et lorsque vous ne vous en servirez pas, pensez à l’éteindre pour réduire la quantité de mauvaises ondes renvoyées.

Puis, si le Babyphone venait à être défectueux, n’essayez surtout pas de le réparer, car les mauvaises ondes n’en seraient que plus favorisées. Dans ce cas, le mieux serait de le renvoyer et d’en racheter un nouveau. Et pour lui offrir un environnement des plus paisibles, éloignez-le des sources d’ondes électromagnétiques qui lui sont encore inutiles à son âge, telles que les tablettes, ou encore les jouets interconnectés. Il faudra être très attentif aux objets qui l’entourent, même à l’éclairage de la chambre, car ce sont surtout les ampoules basse-consommation qui produisent des champs électromagnétiques très puissants.