Les risques de la sédentarité chez les enfants

Dernière mise à jour: 15.09.19

 

Le problème de la sédentarité est d’actualité, et ce pour tous les âges. Celle-ci touche aussi les enfants, même ceux en bas âge. La nécessité de bouger concerne aussi bien les adultes que les tout-petits. Agir dès la petite enfance pour lutter contre la sédentarité est la meilleure façon d’assurer une bonne santé aux enfants. Pourquoi sont-ils de plus en plus sédentaires, quels en sont les risques sur la santé et comment l’éviter ? Le point dans cet article.

 

 

Des enfants de plus en plus sédentaires

On a tendance à dire que c’est la faute aux écrans. Toutefois, il ne serait pas juste de désigner ceux-ci comme les premiers responsables de la sédentarité, surtout chez les enfants. D’ailleurs, ces derniers, surtout s’ils sont de bas âge n’ont rien à faire devant un écran, estiment les pédiatres. Ils doivent jouer et leurs parents sont là pour les y encourager.

En fait, ce ne sont pas les écrans en soi qui causent la sédentarité, c’est plutôt l’utilisation qu’on en fait. Un enfant de un an, par exemple, n’a rien à faire devant la télévision, puisqu’il n’y comprend rien. Il trouvera mieux sa place au milieu de ses jouets.

Le fait est aussi que la plupart des parents jugent de nombreuses activités pour enfants trop dangereuses. L’élastique, le vélo ou encore marcher tout seul sont considérés comme risqués et ne doivent pas être pratiqués par les enfants. Bref, les activités physiques sont devenues des dangers potentiels pour ces derniers et ils ne doivent pas être pratiqués. Cependant, ce que les parents qui surprotègent leurs enfants ne comprennent pas c’est que tomber du vélo ou se blesser en jouant à l’élastique n’est pas plus dangereux que de rester toute la journée devant la télé ou un ordinateur.

 

La sédentarité présente des risques

Dans une étude australienne publiée il y a cinq ans, il a été démontré que les enfants d’aujourd’hui courent plus lentement et de moins en moins que leurs parents à leur âge. Selon cette étude, en quarante ans, les enfants ont perdu 25% de leur capacité cardiovasculaire. Ce constat est dû à une seule cause : la sédentarité.

Les conséquences de ce fléau sont nombreuses : le stress, l’essoufflement, le surpoids et des maladies comme le diabète et le cancer. Une pédiatre a même souligné qu’il y a plus de décès liés à la sédentarité et à l’inactivité physique qu’au tabac.

La sédentarité ne touche pas que le corps. Elle a également des effets sur l’état d’esprit. D’autre part, le traitement de la dépression dite modérée passe aujourd’hui par la pratique de l’activité physique. Un corps en meilleure santé est le premier garant d’un esprit serein et tranquille. Ainsi, il est primordial de ne pas mener une vie sédentaire si on veut avoir une espérance de vie en bonne santé.

 

 

Éviter la sédentarité

Pour se connecter au monde qui l’entoure, le cerveau des bébés utilise le toucher. Faire usage de l’organe du toucher est ainsi un moyen de leur éviter la sédentarité. De 0 à 1 an, l’enfant peut rester assis. À cet âge, c’est un explorateur et un aventurier. Il peut être mis en interactivité avec ses parents et on peut également utiliser le tapis d’éveil. Pour le bouger, on peut le mettre sur le dos, sur le ventre et faire en sorte qu’il soit en mouvement. Cela est important pour son développement psychomoteur et lui évite la sédentarité et ses conséquences.

De 1 à 4 ans, l’enfant a besoin d’au moins trois heures d’activités par jour, dont une heure de jeu énergique pour les 3 ans et plus. Ici, bouger ne veut pas toujours dire faire du sport, il suffit que les enfants fassent des mouvements qui leur font dépenser de l’énergie.

Après cet âge, le tout-petit aura besoin de bouger et de dépenser toute son énergie, et ce, à longueur de journée.

En fait, l’activité physique est essentielle tout au long de la vie. Être assis 8 à 10 heures par jour requiert 1h30 ou 2 heures d’activité physique pour ne pas souffrir de la sédentarité. Pour les enfants, bouger semble plus naturel, bien qu’il soit nécessaire quelquefois de leur dire de marcher ou de pratiquer du sport. Pour les adultes, c’est un peu compliqué parfois. Toutefois, si vous marchez 2 à 3 minutes toutes les heures, c’est déjà suffisant comme activité physique. Vous pouvez également opter pour des astuces, comme téléphoner debout ou ne pas mettre le bac à ordure près de votre bureau pour vous forcer à vous lever et à marcher.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...