Lit Montessori : contrainte ou liberté ?

Dernière mise à jour: 17.05.22

 

La naissance de votre bébé approche à grands pas et vous n’avez pas encore d’idée sur la façon d’aménager son espace de vie ? Le lit Montessori fait beaucoup d’intéressés, mais de nombreux futurs parents se questionnent encore sur ses réels avantages. Entre contrainte ou liberté, l’objectif serait surtout l’autonomie. On vous explique !

 

Le principe du lit Montessori

L’initiatrice de la pédagogie Montessori, Maria Montessori, affirme que les parents ne doivent pas contraindre leur enfant à aller se coucher. D’après elle, cette réaction devrait venir naturellement lorsque ce dernier est fatigué. Dans le cas contraire, il peut continuer à faire ce qu’il souhaite dans sa chambre. Pourtant, il s’agit d’un principe contradictoire, car les parents ont aussi besoin de se poser. Afin d’y parvenir, il faut que les enfants soient endormis. En réalité, une chambre Montessori équipée de ce type de lit permet de remédier à ce genre de problème. En effet, lorsque le petit n’a pas encore sommeil, il peut s’occuper tout seul dans la chambre en jouant ou en lisant sans déranger les parents. Ces derniers sont aussi libres de faire ce qu’ils souhaitent de leur côté.

Pour faire plus simple, il s’agit d’un lit au sol qui ne comporte ni barreaux ni structure rigide tout autour. D’après les affirmations de Maria Montessori, cette conception favorise la liberté et l’indépendance de chaque enfant. Il s’agit donc de laisser ce dernier faire ses choix et de ne pas s’interposer dans ses décisions. De cette manière, il devient beaucoup plus vite autonome. De plus, cette technique permettrait aux enfants de travailler leur confiance en eux.

En optant pour un lit au sol Montessori, vous allez créer un espace de liberté dans lequel votre petit peut évoluer en toute indépendance. Compte tenu de la conception de ce type de lit, il permet d’économiser de l’espace tout en facilitant les déplacements dans la chambre. L’absence de tour de lit est aussi bénéfique puisqu’il est possible de profiter d’une vue d’ensemble de la pièce. Face aux dimensions du lit et de sa hauteur, il est plus simple de monter et de descendre.

Cependant, la conception ouverte du lit Montessori pour bébé n’est pas sans risque. En roulant dans son sommeil, l’enfant finit par tomber puisqu’il n’existe aucune protection. C’est pourquoi la plupart des parents préfèrent installer un lit de bébé Montessori dans un coin tout en ajoutant des coussins plats autour du matelas pour des raisons sécuritaires. De plus, on encourage l’utilisation de matelas légèrement plus grands par rapport à taille classique tout en gardant la même taille de lit pour bébé. De cette manière, il y a suffisamment d’espace afin que les petits puissent bouger sans tomber par terre. Tout cela est minutieusement pensé pour assurer une meilleure qualité de sommeil et surtout pour inciter le petit à se lever tout seul sans aucune intervention des parents.

Il faudra également prioriser le confort de l’enfant en installant une moquette au sol. Si ceci n’est pas possible, vous pouvez ajouter un tapis sous le lit de bébé au sol. Pour le côté divertissant, n’hésitez pas à mettre des dessins sur les murs ou à fixer un mobile en haut du lit.

 

Contrainte ou plutôt une liberté ?

Une fois que les enfants sont en âge de bien utiliser leur lit Montessori, les parents se sentent enfin soulagés. Souvent, ils n’entendent plus de cris ni au réveil ni après la sieste. En effet, les enfants pleurent souvent après être endormis pour réclamer leurs parents. Dorénavant, les petits sortent tout seuls du lit pour rejoindre les adultes. Lors des réveils nocturnes, ils en font de même afin que les parents ne soient pas obligés de se lever. Évidemment, si cette situation est profitable pour certains, d’autres sont beaucoup moins enthousiastes à l’idée que leur enfant débarque à l’improviste dans la chambre parentale.

Grâce au principe du lit au sol de bébé, les petits sont beaucoup plus indépendants. En effet, ils vont tout seuls au lit lorsqu’ils se sentent fatigués sans aucune intervention des adultes. En plus, ils ne dérangent pas non plus les parents à leur réveil puisqu’ils peuvent choisir de jouer autant qu’ils le souhaitent dans leur chambre. D’un autre côté, la lecture est une activité très appréciée pour coucher facilement et calmement les petits.

Quoi qu’il en soit, l’utilisation d’un lit Montessori n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Elle nécessite justement une période d’apprentissage. Cette phase est souvent compliquée des deux côtés et c’est tout à fait normal. En effet, contrairement aux literies classiques, le lit Montessori pour bébé n’a pas de barreaux. Ainsi, il est plus simple pour les petits de sortir facilement du lit et de débarquer chez les parents à tout moment. Face à cela, il faut se montrer très patient lors de cette phase d’adaptation qui permet d’apprendre à l’enfant qu’il y a un moment pour jouer et un autre pour aller au lit. Par contre, si vous constatez que ce dernier éprouve beaucoup de difficulté à se familiariser avec son lit Montessori Ikea, vous pouvez l’envoyer dans un lit à barreaux. Ensuite, vous pouvez lui proposer une nouvelle expérience au bout de quelques jours. En effet, l’objectif d’utiliser un lit Montessori, c’est de veiller au bien-être de toute la famille, mais non pas de tout chambouler brusquement.

Attention, il faut également un certain âge avant de se lancer dans cette aventure. Attendez que l’enfant soit réellement prêt. Trop petit, il risque de s’étouffer dans sa couverture de bébé alors que trop grand, il aura déjà ses propres habitudes.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES