Les bienfaits du dessin sur l’enfant et son évolution

Dernière mise à jour: 25.09.22

 

Étant une des activités qui convient à tout âge et qui peut être effectuée en famille, le dessin présente de nombreux avantages. C’est entre 1 et 3 ans qu’un enfant le découvre, à travers des gribouillages et des mouvements circulaires. Certes, le dessin d’un bébé n’a aucune signification, mais cela contribue au développement de la motricité.

 

L’enfant et le dessin : l’évolution selon l’âge

12 mois : le gribouillage commence. Dès qu’il a un crayon en main, il réalise de simples traits sans tenir compte des directions. Son but n’est pas de reproduire quelque chose de précis, son plaisir est de visualiser les couleurs et les lignes apparaître sur la feuille blanche.

18 mois : votre bout de chou gribouille un genre de spirale comme des traits circulaires. Ces dessins prouvent d’une certaine manière qu’en termes d’habileté, il a évolué et il sait maintenant contrôler son geste, tenir un crayon, faire des points et des traits, etc. Là, l’attention du petit se concentre surtout sur l’activité et non sur le résultat.

2 ans : l’enfant se met à répéter des dessins simples sous forme de tracés : ondulé, ligne, zigzag… À ce moment, une banque de tracés se développe peu à peu.

3 ans : ne soyez pas étonné si vous le voyez soudain dessiner un cercle. Il s’agit de sa première forme fermée. Il est désormais capable de reproduire un cercle préalablement tracé, une ligne verticale ou horizontale. Il contrôle mieux ses mouvements et les dessins de l’enfant représentent un quelconque objet.

 

L’enfant et le dessin : comment l’inciter ?

  • Laissez à la disposition du bébé de nombreux types de crayons de couleur pour qu’il puisse choisir et les employer comme il veut. Pas à pas, il aura des gestes plus maîtrisés. Optez pour des crayons de cire qui sont plus petits comparé aux crayons-feutres. Ces derniers sont faciles à manier et contribuent plus au développement de la motricité fine.
  • Partagez l’activité avec votre enfant en dessinant avec lui.
  • Ne demandez pas à votre bout de chou de faire le dessin d’un arbre ou le dessin d’une maison ou tout autre élément bien précis pour ne pas lui mettre la pression. Un bébé de 2 ans n’a pas encore la capacité nécessaire pour ce genre de réalisation.
  • Quand on apprend à dessiner, utiliser de grandes feuilles blanches est plus approprié. Avec de tels papiers, l’enfant pourra faire tout ce qu’il veut, peu importe la dimension. Privilégiez les feuilles vierges au cahier contenant déjà des dessins à colorier pour développer la créativité de l’enfant. De plus, le coloriage de dessin n’est pas à la portée d’un petit.
  • Pour que l’activité soit plus attrayante, il faut diversifier les façons de dessiner ( avec des craies ou changer fréquemment d’endroit)
  • Ne pas gronder l’enfant lorsqu’il barbouille sur ses œuvres, car l’objectif d’un bébé en dessous de 4 ans n’est pas de faire un beau dessin. C’est juste un jeu pour lui. En le laissant défaire, recoller, décoller et coller, il apprend à contrôler différents objets tout en participant au renforcement de son estime de soi.
  • Si votre petit vous demande de dessiner quelque chose (un chien) ou de lui enseigner comment dessiner, ne succombez pas, car en acceptant, l’enfant considérera votre réalisation comme un modèle. Mais c’est sûr qu’il ne pourra pas le reproduire et cela peut le démoraliser et il remettra en question ses capacités. La bonne chose à faire est de l’encourager et de montrer que vous avez confiance en lui.

L’enfant et le dessin : comment l’encourager ?

Féliciter l’enfant pour avoir fait un beau dessin ne suffit pas. Pourquoi ne pas montrer plus d’enthousiasme en le questionnant sur son dessin et en commentant celui-ci. Voici alors quelques commentaires à dire à votre bébé :

Pour qu’il se sente excellent :

        Tu as choisi de jolies couleurs

        Tu as réussi à remplir toute la feuille, bravo !

        J’apprécie les détails en plus … quel sens de l’observation !

        J’aime beaucoup ce que tu as fait, tu es tellement unique mon cœur !

      Ça te dirait d’envoyer ton dessin à mamie et à tata pour qu’elles puissent aussi voir ton talent ?

Pour encourager l’enfant à continuer de dessiner, sans pour autant imposer vos propres idées :

        Est-ce qu’il fait beau dans ton dessin ?

        C’est l’été, le printemps, l’automne ou l’hiver dans ton dessin ?

        Existe-t-il des personnages dans ton dessin ?

Pour l’inciter à vous parler de son œuvre :

        Peux-tu m’expliquer ce qui se passe dans ton dessin ?

        Alors, ils font quoi tes personnages ?

 

Les avantages du dessin

Les dessins participent au développement de l’enfant, grâce aux nombreuses habiletés nécessaires lors de cette activité. Tenir et diriger un simple crayon permet à votre bébé de travailler sa motricité fine pour maîtriser ses gestes. C’est également l’occasion pour lui de se préparer à écrire.

Le développement de la perception tactile est aussi un des bienfaits. Avec un crayon à la main, l’enfant s’exerce à contrôler la pression. L’enfant a recours aux habiletés de perception lorsqu’il le réalise. Ainsi, il est mieux préparé pour l’école et les mathématiques.

 Pour un enfant, le dessin à colorier permet de solliciter ses connaissances, ses habiletés d’observation et aide à développer sa créativité.

Conclusion

L’enfant et le dessin, c’est une grande histoire d’amour qui débute dès le plus jeune âge.

  • C’est vers 12 mois que bébé commence à gribouiller.
  • Pour un enfant de 1 an, le but n’est pas de reproduire un objet, il est juste ravi de voir naître différentes couleurs et traits sur une feuille blanche.
  • Laisser un petit faire cette activité le prépare déjà pour l’école. Et il est simple d’emporter partout un cahier de dessin en le mettant simplement dans un sac à dos pour enfants.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES