Voyager par avion avec son siège-auto et sa poussette : ce qu’il faut savoir !

Dernière mise à jour: 12.11.19

 

Les conditions de transport dépendent de la compagnie

Dans la plupart des situations, le transport du châssis n’est pas payant. C’est aussi le cas pour la nacelle, mais à condition que le poids total des bagages soit respecté. Sinon, il faudra prévoir de payer l’excès.

Chez de nombreuses compagnies aériennes, les voyageurs de moins de 2 ans ont droit à un sac de 10 kg. Ce poids inclut à la fois celui de la nacelle et du reste de ses affaires. Cependant, la nacelle n’est pas incluse dans les 10 kg. Dans ce cas-là, vous devez obligatoirement vous acquitter d’un supplément de bagage. Par contre, il est possible d’échapper à ces frais en mettant les effets personnels de l’enfant dans les bagages du parent.

Ce sont uniquement des informations à titre indicatif pour vous donner une idée sur les habitudes des compagnies aériennes. Toutefois, il est fortement conseillé de se renseigner minutieusement, car les conditions ne sont pas toutes les mêmes.

 

 

Air France : tous les règlements concernant le transport d’une poussette

Les poussettes classiques sont envoyées à la soute, tandis que les modèles qui se replient entièrement peuvent passer en cabine. Ce dernier cas est valable sur tous les vols d’Air France, mais il faudra cependant que les poussettes puissent entrer dans les coffres à bagages et que leurs dimensions ne dépassent pas les 55x35x25 cm. La compagnie exige également que le matériel soit emballé à l’intérieur d’une housse de transport. Concernant les poussettes « cannes », les conditions sont à peu près les mêmes que pour les premiers. Toutefois, seuls les vols long-courriers sont affectés par ce second cas de figure.

 

Le déroulement de l’embarquement

En général, Air France n’autorise pas le passage des poussettes jusqu’à l’avion au terminal 2F de CDG Roissy. La seule exception à cette règle, c’est pour les voyageurs provenant d’un circuit de correspondance qui n’ont pas passé les filtres de contrôles externes.

En revanche, les parents peuvent emporter la poussette jusqu’à l’embarquement dans les autres quais de CDG Roissy. La compagnie propose par la suite un sac ou une étiquette avant de la mettre à la soute. Il est recommandé après cette étape de se rendre en premier à l’embarquement et de laisser à l’équipe d’Air France le soin d’appeler le prestataire qui s’occupe des poussettes.

Une fois à destination, les poussettes envoyées en soute arrivent avec les autres bagages sur le tapis destiné à cet effet.

 

Bien emballer le dispositif pour éviter les imprévus

Certains voyageurs avaient appris que pour quelques euros, ils pouvaient facilement faire emballer un siège-auto ou une poussette pour éviter qu’ils ne se cassent. Il existe également des sacs spécifiques pour siège-auto qui sont proposés sur le marché. Sinon, il est possible de le faire soi-même en utilisant du papier bulle et de mettre le tout à l’intérieur d’une housse de transport. Il faut savoir que s’ils sont envoyés directement à la soute, alors le remboursement risque d’être long en cas d’absence de preuve d’achat. En effet, si la compagnie considère qu’elle a pris toutes les mesures nécessaires, elle ne sera pas responsable des dommages.

 

Sur certains vols, le siège-auto passe dans la cabine

Quelques-uns des parents avaient réussi à apporter le siège-auto de leur enfant dans la cabine de l’avion. Pour certains, ils avaient pu utiliser le dispositif sans aucun problème, tandis que pour d’autres les hôtesses ont confisqué le matériel jusqu’à la fin du vol. Dans tous les cas, il est préférable de contacter en avance la compagnie pour avoir des informations avant d’embarquer. En effet, certains d’entre eux sont particulièrement exigeants à ce sujet, comme c’est le cas pour EasyJet.

 

 

Quelques astuces de certains passagers

Certains voyageurs ont trouvé des idées malignes pour transporter en toute sécurité leur siège-auto dans la soute. Ils ont d’abord mis le dispositif dans le carton d’origine et l’ont recouvert par la suite d’un film rose. Ils témoignent que la compagnie aurait fait plus attention à cause du film employé en pensant qu’il s’agissait d’un objet d’une grande valeur.

En outre, il existe des sociétés qui prennent en charge l’emballage des poussettes et des sièges-auto dans de nombreux aéroports. Parmi les plus connues en France figure l’entreprise FLY. Aussi, les voyageurs qui sont passés à Riga assurent qu’il existe aussi le « Safe bag ». Il utilise le même processus que la société Fly et avec quelques euros, il est possible de faire empaqueter entièrement les bagages avec du film transparent. Si ce service est disponible dans certains aéroports, d’autres ne l’adoptent pas forcément. Par conséquent, il vaut toujours mieux vous renseigner en avance pour être sûr que vous pourriez en profiter une fois sur place.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...