Sécurité des enfants en véhicule : à quel moment faut-il passer au rehausseur et délaisser le siège auto

Dernière mise à jour: 15.09.19

 

Comme vous le savez probablement, pour des raisons de sécurité, il est obligatoire de mettre sa ceinture au volant. Cette règle est destinée aux adultes. De leur côté, les enfants doivent utiliser des dispositifs qui ont été spécifiquement créés pour eux. Et ceux-ci varient selon leur âge et de leur corpulence. Dès leur naissance, ils doivent se déplacer en voiture dans un siège auto pour bébé. À partir d’un certain âge, on troque celui-ci pour le rehausseur.

Et justement, en parlant de ce passage, certains parents ne savent pas trop à quel moment ils doivent le faire. Ce qui nous a amenés à concocter cet article pour vous. Alors, quel est le bon moment pour franchir le cap ?

 

 

Que dit la règlementation en vigueur ?

Si l’on se réfère à la loi française, les réglementations sont les suivantes : tout d’abord, celles-ci stipulent qu’il est impératif de mettre les enfants qui ont moins de 10 ans dans la banquette arrière du véhicule. Cependant, il existe des exceptions.

En effet, il est autorisé de mettre le tout-petit sur le siège de devant dans les cas suivants :

-Si ce dernier est assis dans un dispositif adapté, dans une position « dos à la route », alors vous pouvez le mettre à côté du chauffeur.

-Vous pouvez également positionner votre enfant sur le siège de devant si votre véhicule n’a pas de siège à l’arrière. Mais là encore, il faudra vous rappeler que ce n’est pas ce qui se fait de mieux en termes de sécurité.

-Cela est aussi possible si le siège qui est à l’arrière du véhicule n’est pas équipé d’une ceinture de sécurité.

-Vous êtes également autorisé à transporter votre bébé sur le siège avant dans le cas où la banquette arrière ne peut pas être employée, du moins pour le moment.

-Et enfin, c’est également possible s’il n’y a pas suffisamment de place à l’arrière pour qu’on puisse utiliser un système de retenue.

 

La réglementation stipule également que tous ceux qui sont âgés de moins de 10 ans doivent être sécurisés à l’aide d’un dispositif de retenue qui a été conçu spécialement pour cet âge.

Cependant, il existe également une exception. L’enfant n’est pas obligé de s’en servir si sa morphologie ne le permet pas. Il existe aussi des cas singuliers qui nécessitent une étude spécifique. Toutes ces réglementations sont mentionnées dans la norme R44. Celle-ci a également classifié les dispositifs de retenue des enfants dans une voiture en 5 groupes distincts.

-Le groupe 0 pour les nouveau-nés jusqu’à ce qu’ils atteignent le poids de 10 kg.

-Le groupe 0+ pour les nourrissons jusqu’à ce qu’ils aient un poids de 13 kg.

-Le groupe 1 pour les enfants qui ont entre 9 et 18 kg.

-Le groupe 2 pour les tout-petits qui pèsent entre 15 et 25 kg.

-Et enfin le groupe 3 pour ceux qui ont un poids entre 22 et 36 kg.

 

 

Depuis l’année 2013, cette norme a été remplacée par la R 129. Au lieu de se baser sur l’âge et le poids de l’enfant, celle-ci se réfère plutôt à la taille.

Ainsi, selon cette nouvelle norme, les dispositifs de retenue ne sont plus classifiés qu’en 3 groupes ou plutôt en trois phases :

-La phase 1 : qui regroupe les sièges à harnais « Isofix », destinés aux nouveau-nés jusqu’à ce qu’ils atteignent 105 cm.

-La phase 2 : rassemble les rehausseurs qui ne disposent pas d’harnais pour les enfants qui ont entre 105 et 135 cm.

-La phase 3 pour les sièges à harnais avec ceinture pour les enfants de 135 cm jusqu’à ce qu’ils n’en aient plus besoin.

 

Donc, comme vous pouvez le constater sur ces classements, il faut remplacer le siège auto de votre enfant au fur et à mesure qu’il grandit.

Si l’on se réfère à la norme R44, vous devez commencer à utiliser un rehausseur dès que votre enfant ait un poids de 15 kg. À moins que sa morphologie ne le permette pas encore.

Par contre, si nous nous basons sur la norme R129 qui tient plutôt compte de la taille du bambin, l’enfant doit passer au rehausseur lorsqu’il arrive à une taille 1 m.

Et juste pour votre information, normalement, un rehausseur peut être équipé ou non d’un dossier. Cependant, face aux nombreux cas de mauvaises utilisations que leurs concepteurs ont observés, ils ont décidé de supprimer petit à petit cet élément de leur catalogue. Ce qui est un peu regrettable. Mais peu importe, les nouveaux modèles permettent toutefois de garantir la sécurité du bébé. Et c’est le plus important.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...