Quand mettre bébé dans un grand lit ?

Dernière mise à jour: 04.04.20

 

Du couffin à son lit d’adolescent, un bébé peut passer par plusieurs sortes de couchettes pour pouvoir profiter d’un sommeil favorable à sa croissance. Mais comment savoir exactement quel est le moment idéal pour le mettre dans un véritable lit ? Voici les principaux éléments de réponse sur lesquels vous baser.

 

Lorsque vous détectez les signes qui se dévoilent de façon naturelle

La question de savoir le bon moment pour qu’un bébé nécessite un lit plus grand constitue un sujet à débat pour la plupart des parents. Dans la réalité, vous pourrez trouver presque autant de réponses que de cas étudiés. Tout dépend en effet de plusieurs facteurs, à commencer par le niveau d’attachement des parents à leur enfant en premier lieu. Cette rubrique concerne le fait d’avoir commencé à coucher le bébé dans un berceau dès le retour de la maternité, ou au contraire, de l’avoir gardé dans le même lit que les parents depuis le premier jour de l’arrivée à la maison. Ensuite, il faut considérer le niveau d’émancipation de l’enfant.

Autrement dit, il faut voir si dans ses différentes phases de croissance, l’enfant reste toujours accroché à ses parents, notamment à la mère, ou au contraire, s’il démontre un certain niveau d’autonomie assez tôt. Enfin, tout repose également sur la configuration physique de la maison en général, et de l’aménagement en particulier de la chambre dans lequel le lit définitif sera installé. Mais dans tous les cas, des signes physiques universels peuvent vous permettre de déterminer la période idéale durant laquelle il doit changer le lit.

En guise d’exemple, et pour commencer par le début, vous trouverez logique de changer le couffin pour un berceau, lorsque vous constatez que votre petit n’y tient plus, et que son confort est mis à mal par l’étroitesse. En grandissant, votre bébé commencera également à escalader son berceau pour se retrouver hors des barreaux qui lui donnent l’impression d’être confiné. Ce moment indique qu’il est physiquement prêt à quitter le berceau pour un lit digne de ce nom.

Lorsque votre enfant le demande expressément

Quand bien même vous auriez équipé la chambre de votre enfant avec le meilleur berceau bébé pour qu’il puisse y passer ses nuits, il viendra un moment durant lequel il s’en lassera. Les raisons dans cette étape peuvent également être innombrables. La première correspond à un état physique naturel, par lequel tous les enfants passent : il s’agit de la phase de croissance.

La taille d’un bébé de quelques mois différera évidemment de celle d’un enfant de deux ou trois ans, qui aura forcément besoin de plus d’espace. Il pourra alors à ce moment vous demander simplement de lui donner un nouveau lit, pour trouver plus de confort et continuer à dormir comme un bébé, dans le bon sens du terme. Dans un autre contexte, il se peut aussi que cette décision de votre enfant fasse suite à une influence externe. Il peut par exemple avoir vu une publicité diffusée à la télévision, provoquant alors l’envie de posséder lui aussi son propre lit, comme un grand.

Il peut encore s’agir de la volonté de ressembler à un autre enfant de son entourage. Lors des sorties au parc ou dans les aires de jeu, une discussion entre votre bébé et un autre pourrait avoir convaincu le vôtre de l’intérêt de dormir dans un lit, un vrai, et plus un berceau. Si cette occasion se présente, vous pouvez vous considérer comme faisant partie des parents les plus chanceux de la planète, qui n’auront pas à batailler dur pour réussir à coucher leur progéniture dans un lit individuel. Si cette situation se présente, n’attendez pas à deux fois avant de vous décider à lui offrir son lit, sautez sur l’occasion, faites-lui plaisir – et à vous aussi, en même temps.

 

Lorsque son âge s’y prête

Pour la plus grande partie des êtres humains, l’abandon du berceau pour passer au véritable lit se situe en moyenne aux alentours des trois ou quatre ans. À cet âge, l’enfant a déjà largement dépassé les phases d’éveil, pour entamer celle de découverte et d’exploration. Mais encore, la personnalité intervient dans une certaine mesure durant le passage de cette tranche d’âge. Si certains enfants s’émancipent assez tôt et indiquent des signes flagrants de recherche d’autonomie dès 2 ans, d’autres par contre ont du mal à couper le cordon ombilical, et restent collés à leur environnement.

Même à 4 ans ou plus, ils ont du mal à quitter le berceau et le petit univers dans lequel ils ont grandi jusque-là. Dans ce cas, vous vous devez de prendre le devant, et bien expliquer clairement les raisons pour lesquelles il faut maintenant se séparer de ce cher berceau, pour dormir dans un nouveau lit, plus beau et plus confortable. Il vous appartient de trouver les arguments nécessaires pour les convaincre, sans toutefois les brusquer ou abuser de votre autorité. En effet, bien que vous le fassiez pour leur bien, n’oubliez pas que vous détruisez quand même une partie de leur univers, d’une certaine façon. Heureusement, des procédures assez simples peuvent vous aider dans l’exécution de cette opération.

Trucs et astuces pour faciliter la transition

Sauf dans le cas d’un enthousiasme volontaire de votre enfant, le passage du berceau au lit nécessite quelques procédures pour franchir cette étape. Pour commencer, vous devez au préalable en parler le plus souvent possible avec votre enfant, afin de l’impliquer dans l’organisation. Demandez-lui si une préférence particulière l’inspire, ou mieux, emmenez-le dans un magasin de meubles pour avoir une idée de ce qui lui plairait.

Ensuite, récupérez toute la draperie de son berceau dans un premier temps. Il a quand même besoin de retrouver certains repères malgré tout, pour que le changement s’installe en douceur. Par ailleurs, même si le matériel pour dormir n’est plus le même, les habitudes ne doivent pas changer. Continuez les rituels de couchage auxquels votre enfant est habitué, comme une petite histoire, ou quelques minutes de câlins avant de dormir.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier