Micro-ondes : oui ou non pour la préparation du biberon ?

Dernière mise à jour: 17.11.19

 

Préparer le lait de votre bambin ne passe pas obligatoirement par la case chauffage. Cependant, si vous devez franchir cette étape, vous devrez choisir entre le micro-ondes, le chauffe-biberon ou le bain-marie. Dans les lignes suivantes, nous mettrons le point sur ces différents procédés.

 

Les désavantages du micro-ondes

Aujourd’hui, le micro-ondes est présent dans à peu près 85 % des foyers. L’essor de cet équipement est surtout généré par sa praticité ainsi que sa rapidité de chauffe. Contrairement aux modèles de four standard, les rayons se trouvant à l’intérieur des micro-ondes ne produisent pas de phénomène d’ionisation. C’est pour cela qu’ils doivent être gérés par une réglementation spéciale induisant les concepteurs à fabriquer des appareils émettant des fréquences de 2.4 à 2.5 GHz.  

Les scientifiques sont formels sur le mode de fonctionnement de ce type de dispositif. Bien qu’ils soient polyvalents et peuvent s’accommoder à diverses sortes d’aliments à chauffer, ils présentent tout de même des limites.

La plus importante reste l’impact sur les molécules se trouvant dans la nourriture. De nombreux tests ont démontré que le rayonnement du four à micro-ondes conduit à un éparpillement des atomes d’eau. En effet, au-delà de 100 °C, celle-ci s’évapore entraînant alors une déshydratation de la préparation. 

De ce fait, le risque d’apparition des agents cancérigènes demeure élevé, ce qui n’est pas le cas avec les autres appareils de cuisson. Bien que l’usage de cet article ne soit pas interdit, les organismes spécialisés dans le domaine de la santé comme l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) par exemple, recommande une utilisation prudente et suivant les consignes du manuel d’emploi.

 

 

Micro-ondes et l’accessoire qui nourrit le bébé

Dans le cas de l’utilisation de cet équipement pour le chauffage d’un biberon, vous devez avoir en tête ces quelques conséquences. Alors que les parents le privilégient surtout pour le gain de temps qu’il fait bénéficier, ses effets restent considérables sur la préparation. L’appareil engendre un phénomène dénaturant sur les aliments, et surtout sur le lait. Les nutriments tels que les vitamines et certaines protéines subissent un chamboulement moléculaire. Pendant la tétée donc, votre enfant ne reçoit plus les éléments essentiels à son bon développement, ce qui conduit à l’apparition de certains troubles.

Les connaisseurs ont aussi remarqué que les micro-ondes possédaient cette fâcheuse tendance à chauffer les plats de façon nuancée. Il se peut que sur certaines zones, vous retrouviez une température bouillante alors que sur d’autres, la structure reste tiède. Par conséquent, le bébé pourrait se brûler en cas de négligence de votre part.

 

Opter pour le chauffe-biberon

Pour certains parents et bon nombre de spécialistes, utiliser un chauffe-biberon se présente comme la meilleure façon de porter à bonne température le lait. Ces appareils se déclinent habituellement en deux types. Il existe les modèles électriques et les spécimens portables ou autonomes. Pour ce qui est de ces derniers, ils sont destinés aux personnes qui se déplacent fréquemment avec leurs bouts de chou et qui ont besoin de conserver le contenant à lait de leur petit à un niveau de chaleur convenable, jusqu’à ce que celui-ci prenne son repas.

La manipulation de ce genre de dispositif est relativement plus simple que celle d’un four à micro-ondes. Le mode de fonctionnement reste similaire au bain-marie, ce qui lui permet de maintenir efficacement les éléments nutritionnels du liquide. Il ne présente donc aucun danger sur la santé de votre bambin sauf si vous employez un matériel défectueux. Dans ce cas, vous serez amené à chauffer la nourriture de votre enfant dans un temps nettement plus long que prévu.

 

Comment reconnaître le chauffe-biberon taillé pour vous ?

Comme pour l’achat de tous les équipements destinés à la petite enfance, celui du chauffe-biberon devra également passer par certaines vérifications rigoureuses.

Et pour commencer, la taille compte parmi les éléments à ne pas négliger. Choisissez un spécimen en adéquation avec les mensurations du récipient que vous prévoyez d’utiliser. En effet, si vous avez la maladresse de sélectionner un modèle réduit pour le contenant, ce sera un mauvais investissement. Faites également en sorte de bien inspecter l’aspect du goulot de réception. Il se pourrait qu’il ne soit pas compatible avec la forme du contenant à lait. Pour certains produits, ce composant peut se retirer. Il est amovible, ce qui octroie à l’appareil une polyvalence conséquente. En effet, vous pourrez alors facilement l’accommoder avec des petits pots et plusieurs esthétiques du récipient.

Des fabricants ajoutent également des plus à leurs équipements pour attirer les consommateurs. Vous avez par exemple des modèles multifonctionnels capables d’effectuer des tâches autres que le chauffage. On parle ici en outre de stérilisation ou encore de décongélation. Sur quelques spécimens, vous avez des options pratiques comme l’avertissement sonore à chaque fin de préparation ou  la possibilité d’usage avec les prises allume-cigare. Cela reste apprécié pour ceux qui voyagent beaucoup.

 

 

Le bain-marie : une alternative aux appareils électriques

Dans le cas où les dispositifs tels que les chauffe-biberons et le four à micro-ondes ne vous intéressent pas ou seulement parce que vous n’avez pas accès à un branchement sur secteur, vous pouvez toujours pratiquer une méthode de grand-mère pour réchauffer le récipient : le bain-marie.

Les démarches à adopter sont relativement simples. Il vous suffit de vous procurer une casserole ou une marmite de cuisine dans laquelle vous ajouterez une quantité d’eau convenable. Lorsqu’elle atteint une température élevée, mettez-y le contenant à lait que vous aurez préalablement stérilisé.

Dans tous les cas, assurez-vous de bien recouvrir la tétine pour la préserver de la prolifération des bactéries. Dans un second temps, faites en sorte de ne pas laisser le récipient dans le bain-marie sur plus de 15 minutes. Cela afin de conserver les éléments nutritionnels du liquide. Avant de donner sa tétée à votre enfant, veillez à bien vérifier le niveau de chaleur et à secouer le contenant pour garantir une répartition homogène de la température et ainsi éviter les risques de brûlures. Si c’est trop chaud, attendez quelques minutes avant de lui faire boire. 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...