Les premiers aliments du bébé !

Dernière mise à jour: 26.06.19

 

Parmi les modes d’alimentation pour bébé qui peuvent exister, l’allaitement direct avec le sein de la mère reste l’idéal. Toutefois, pour une raison ou pour une autre, un grand nombre de parents ne choisissent pas cette méthode. De ce fait, plusieurs alternatives s’offrent à eux pour alimenter correctement le nourrisson. Mais avec la grande variété de produits de ce genre qui est proposée sur le marché, il n’est pas toujours évident pour les parents de choisir la préparation qui peut convenir à leurs enfants. Effectivement, il est indispensable de considérer plusieurs points avant de se décider sur tel ou tel produit.

 

La clé d’un meilleur choix

Puisqu’il s’agit d’un point essentiel dont il est important de faire très attention, le choix de l’alimentation de bébé doit être étudié avec rigueur. En l’occurrence, il convient tout d’abord de considérer l’âge de l’enfant. L’OMS recommande toujours l’alimentation au sein sans additif depuis la naissance jusqu’aux six mois de l’enfant, mais dans le cas où il n’est pas possible de respecter cette condition, des préparations dédiées spécifiquement pour cette occasion existent.

Ce type d’aliment peut parfaitement remplacer le lait maternel, que ce soit pour une alimentation complète ou partielle. Dans la plupart des cas, si l’enfant est né dans les bonnes conditions (né à terme et en bonne santé), les types de préparation conçues avec le lait de vache sont les plus utilisées. Néanmoins, il est à noter que le lait de vache est seulement recommandé pour l’alimentation d’un enfant de 9 à 12 mois.

Aussi, il faut prendre en compte s’il y a un antécédent d’allergie en lactose dans la famille (ce qui est susceptible d’atteindre l’enfant). Ce type de lait peut convenir à la majorité des bébés, mais c’est au niveau de l’allergie qu’il faut vérifier. Dans le cas où cette intolérance est présente, il est possible de choisir une préparation à base de soya. Celle-ci peut également convenir aux enfants dont les membres de la famille sont végétariens ou pour ceux qui souffrent de galactosémie. Par ailleurs, il existe des cas, où l’enfant n’arrive pas du tout à supporter le lait de vache ainsi que la protéine. En présence d’une telle situation, les préparations faites à partir d’hydrolysat de caséine sont recommandées.

 

 

Évolution de l’alimentation

Certes, les nutriments dont bébé aura besoin tout au long de chaque journée se trouvent dans ces préparations, mais l’alimentation doit évoluer en fonction de la croissance de l’enfant. De ce fait, dès qu’il atteint ses 4 mois, 5 mois ou 6 mois, sa nourriture doit être complétée avec d’autres produits plus solides. Ceci sera impératif parce que l’apport énergétique venant des aliments doit augmenter pour que la croissance soit normale. Même si le bébé est nourri intégralement avec le lait maternel, il est toujours indispensable de faire entrer ces compléments dans son alimentation dès qu’il atteint 6 mois.

Ces préparations peuvent être diverses, mais il convient de se référer aux habitudes alimentaires du bébé avant d’en choisir une. Puis, arrivé à 9 mois, il peut parfaitement se nourrir des préparations à base de lait de vache qui est riche en protéines, en fer et en d’autres nutriments. Pour les enfants qui se trouvent entre 9 et 24 mois, le lait de vache entier pasteurisé est le plus prisé.

Puis entre 2 à 7 ans, les préparations fabriquées à partir de lait peuvent toujours faire partie des alimentations de votre enfant. Et pour cela, les nutriments qui composent le produit fluctuent en fonction des besoins énergétiques de l’enfant (selon son âge). Pour les tout-petits, il est aussi possible d’utiliser des petits pots à base de fruit ou de légume en guise de compléments d’aliment. À ce sujet, il convient de bien consulter l’étiquette du produit et de vérifier son contenu avant de faire votre choix parce qu’il se pourrait qu’il contienne des éléments dont votre bébé ne supporte pas.

 

 

Mises en garde

En raison de la croissance de la demande relative à l’alimentation des nourrissons, l’offre est également en hausse. C’est justement pour cette raison que vous rencontrez une multitude de préparations sur le marché. Mais avant de vous décider sur un produit quelconque, il est impératif de considérer tous les paramètres que nous venons de citer plus haut. Aussi, il est toujours nécessaire de consulter l’avis du pédiatre qui s’occupe de votre enfant avant de procéder à l’achat.

Éviter de considérer les recommandations ou les incitations qui ne viennent pas d’un médecin parce que cela pourrait avoir des impacts négatifs sur la santé et/ou la croissance du nourrisson. Pour la préparation lors des moments de repas, il convient de bien respecter les étapes et les conditions que la notice prescrit parce que c’est ce qui vous permet d’offrir le produit aux meilleures conditions pour votre bébé. Si une tierce personne s’occupe du bébé en dehors de ses parents, il est impératif de former celle-ci afin qu’elle maîtrise ces conditions, ainsi que l’utilisation du chauffe biberon, si vous en possédez.

En cas de diarrhée ou de trouble digestif occasionné par la préparation, il est conseillé de consulter immédiatement un pédiatre dans le but de déterminer un éventuel changement d’alimentation. Il se pourrait aussi que ce type de problème soit dû à cause du non-respect des conditions de préparation de la nourriture. Il est donc indispensable de se former pour maîtriser ces étapes.  

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...