La poussette n’est pas seulement qu’une partie de plaisir

Dernière mise à jour: 16.09.19

 

La poussette est un des moyens de transport les plus pratiques pour se déplacer avec un enfant. Que ce soit pour aller faire les courses, pour se rendre à la crèche ou se balader tout simplement, ce dispositif est particulièrement prisé par de nombreux parents. Par contre, le bébé qui est installé à l’intérieur n’est pas à l’abri des effets de la pollution lors des passages en ville.

 

Une étude concernant les risques de pollution en poussette

Vous êtes sans savoir que la plupart des véhicules qui circulent en ville produisent des gaz toxiques comme le monoxyde de carbone. Ce dernier a des impacts négatifs sur la nature et surtout sur le bien-être de ceux qui l’inhalent. Les plus sensibles sont les bébés installés dans leur poussette. En effet, ils se trouvent à la hauteur des tuyaux d’échappement des voitures.

Afin de définir le taux de pollution subit par les enfants, l’Asef ou Association santé environnement France a procédé à un test. Pour ce faire, elle a intégré des capteurs sur plusieurs poussettes pour mesurer la qualité de l’air respirée par les bébés en poussette qui circulent en ville. Le but était de connaître la quantité des particules 2,5 qui provenaient des moyens de transport routier. D’après les résultats obtenus avec les capteurs, ce taux était six fois supérieur par rapport au seuil fixé par l’OMS ou l’Organisation mondiale de la Santé. Ces données montrent que les bambins sont particulièrement exposés à la pollution.

 

 

Qu’est-ce qui explique cette fragilité des bébés ?

Beaucoup d’études ont démontré que les petits sont plus vulnérables aux risques toxiques face aux adultes. En plus, l’organisme des bébés est encore en pleine formation, et est donc plus sensible à diverses perturbations. Par conséquent, l’exposition à des agents polluants provoque inévitablement des conséquences négatives sur l’appareil respiratoire de l’enfant.

Plusieurs études qui ont été menées démontrent clairement que les bébés dans les poussettes sont situés au niveau de gaz d’échappement. Face à cela, la quantité de polluants qu’ils respirent est plus importante. Pourtant, le développement de leur cerveau ainsi que leur système immunitaire sont encore précoce.

Face à tous ces risques, les bébés attrapent aisément de nombreuses affections dues à la pollution comme les maladies pulmonaires diverses et les allergies. Étant donné que tous les organes des petits ne sont pas suffisamment matures, ils subissent plus facilement les effets des agents toxiques contenus dans l’air.

Toutes ces informations devraient par ailleurs alerter les parents concernant la conséquence des balades en poussette en ville. L’objectif principal de ces études menées n’est pas de faire peur, mais plutôt d’appeler à plus de vigilance de la part de ceux qui ont adopté cette habitude.

 

Quelques recommandations des experts

Afin de protéger les bébés, les scientifiques recommandent principalement d’éviter les balades en poussette proche des axes routiers. D’ailleurs, le taux de contamination est particulièrement important pendant la sortie des écoles et près des carrefours ainsi que des abris de transport en commun. Les passages dans ces zones pendant la période de pic de pollution sont également déconseillés. La meilleure solution serait de choisir un autre chemin où il n’y a pas beaucoup de circulations. Si la poussette n’est pas à la bonne hauteur, il vaut mieux éviter de s’attarder à côté d’un véhicule en plein démarrage pour échapper aux fumées toxiques.

Les jours de brouillard ne sont pas non plus favorables pour les sorties en poussette. En effet, les micro gouttelettes provenant de ce phénomène contiennent aussi des agents polluants. Ceci dit, ces substances peuvent facilement être ingérées par les petits. Il est également conseillé d’opter pour les transports en commun lors des promenades avec les enfants pour les mettre à l’abri de la pollution.

 

 

À quel moment privilégier les sorties dans ce cas ?

Si vous tenez malgré tout à vous déplacer avec votre bambin dans la poussette, prenez quelques précautions pour éviter les risques. Pour commencer, il est préférable de prioriser les balades de bon matin à condition qu’il ne pleuve pas. En effet, il y a encore peu de voitures qui circulent sur la route pendant ce laps de temps. Vous êtes donc libre de vous rendre partout où vous le souhaitez.

La période qui suit la tombée de la pluie est aussi favorable pour ce genre de promenade. Il faut savoir que l’averse disperse les polluants et restaure la qualité de l’air. Lorsque vous sortez pendant ce temps, l’atmosphère ne sera pas salie par des particules fines. Dans tous les cas, il est fortement conseillé d’utiliser une housse de pluie ou une couverture pour protéger le landau de la poussette. Ces accessoires pourraient en effet constituer des barrières entre les bébés et les gaz qui s’échappent des voitures.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...