La motricité libre, qu’est-ce que c’est

Dernière mise à jour: 15.09.19

 

Le concept de la motricité libre consiste à laisser l’enfant d’avoir une liberté complète dans ses mouvements. Le but est de lui donner le choix de décider de chaque étape de son développement en le laissant explorer à sa guise son corps et ses facultés. Ce concept, bien que datant des années 60, trouve des adeptes dans de nombreux projets pédagogiques et plusieurs crèches. Le point sur ce concept ancien, mais toujours utilisé aujourd’hui.

 

Une petite histoire

Le concept de la motricité libre a été créé en 1960 par le docteur Emmi Pikler. Cette pédiatre avait une conviction qu’un enfant peut ne pas avoir besoin de l’intervention d’un adulte pour se développer et qu’il est un être sensible. Elle applique la première fois le concept dans la crèche qu’elle a crée et gère à Budapest. En donnant aux enfants la possibilité d’évoluer de manière libre, elle se rend compte que ces derniers acquièrent leur développement moteur de façon naturelle en suivant un certain ordre.

Elle se rend compte également que la liberté dont jouissent les enfants leur permet d’être en confiance et d’être en sécurité. Le concept du Dr Pikler est aujourd’hui utilisé par de nombreux professionnels de la petite enfance.

 

 

Les avantages du concept

Nous savons que pendant les mois qui viennent après l’accouchement, le bébé a besoin de ses proches et des soins qu’ils prodiguent pour se sentir en sécurité. Ce n’est qu’après avoir bien acquis cette assurance que ses parents sont toujours là pour lui que l’enfant aura la possibilité d’utiliser sa motricité pour s’exprimer.

C’est durant cette phase de sa vie qu’il est important de lui accorder de la liberté dans ses mouvements. Il est ainsi indispensable de le laisse saisir les objets, sentir les formes, explorer l’espace et sentir les textures. L’enfant devient alors le principal acteur de sa progression. Grâce aux différents exercices répétitifs auxquels il se livre, il se prépare à de nombreux apprentissages et évolue petit à petit.

D’autre part, la motricité libre permet à l’enfant d’avoir plus confiance en lui. En effet, le fait de le laisser décider du rythme qu’il veut suivre dans son développement, sans lui mettre la pression ne fera que booster sa confiance. Le concept favorise également la créativité et l’esprit d’initiative.

 

Les effets du concept au fil du temps

Les bienfaits de la motricité libre sur l’enfant vont encore plus loin. En effet, des spécialistes s’accordent à dire que le progrès que fait l’enfant sur le plan moteur est très important pour le restant de sa vie. Un enfant qui est libre dans ses mouvements n’aura pas du mal à développer des relations avec autrui, à être autonome et à se sentir bien dans son corps.

Lui permettre d’explorer le monde qui l’entoure sans pour autant le mettre en danger est le meilleur moyen pour éveiller tout ce qui touche ses sens et augmenter sa confiance. Les premières années de la vie jouent ainsi un rôle crucial dans ce qu’il va devenir quand il sera adulte et aura des impacts sur sa personnalité et sa perception de la vie.

 

 

Pratiquer la motricité libre : ce qu’il faut faire

De nos jours,  de nombreuses crèches et de garderies pratiquent le concept de la motricité libre. Dans ces endroits, les enfants peuvent aller dans différents espaces où ils s’investissent à leur rythme et à leur façon. Ces espaces sont sécurisés.

Pour les bébés, la motricité libre se pratique en les plaçant sur le dos au-dessus d’un tapis. Il peut exercer des mouvements autant qu’il voudra. Des jouets avec des motifs sont posés à proximité dans le but d’éveiller leur sens.

L’objectif de telles démarches est de donner aux enfants la possibilité de faire leurs acquisitions de façon autonome, sans contrainte extérieure. Il faut à tout prix éviter de les mettre dans des positions où ils ne savent pas comment réagir et qu’ils ne peuvent pas encore contrôler par eux-mêmes. Pour que le concept soit réellement bénéfique, il est important d’éviter les objets ou équipements qui peuvent gêner les enfants. Parmi ceux-ci figurent le transat, le trotteur ou encore le cale-bébé. Les jouets qui font beaucoup utiliser les membres et le corps en général, comme le vélo et les ballons ainsi que ceux qui ne requièrent que peu de mouvements, comme les jeux de construction et d’encastrement sont à privilégier.

 

Tout au long de l’exploration, un professionnel doit toujours être présent auprès de l’enfant pour l’encourager et l’accompagner dans ses périples et son évolution. Toutefois, le spécialiste en question évitera à tout prix d’agir à la place de celui-ci. Son rôle reste de veiller sur lui, de lui accorder son attention pour voir comment il se développe surtout sur le point moteur. Chaque étape accomplie par l’enfant doit être considéré comme une étape de plus vers l’autonomie et le conduit à avoir plus confiance en lui. Ces deux aspects sont primordiaux dans son développement.

 

Voici une liste des meilleurs trasats bébé!

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...