Éclaircir nos appréhensions autour du massage des bébés

Dernière mise à jour: 22.09.19

 

Contribuer au développement de votre bout de chou d’une autre manière : c’est ce que confirment les spécialistes à propos du massage des nouveau-nés. Cette thérapie est relativement en vogue et beaucoup d’hôpitaux proposent leurs aides et leurs accompagnements pour lancer cette tendance. En France, toutes les mamans s’y mettent. Mais pour éviter les dangers, il s’avère préférable de bien maîtriser les gestes dédiés à cet effet.   

 

Cette pratique est-elle récente ?

Ce sont les pays orientaux qui exercent cet art depuis la nuit des temps. Ils soignent les légers maux et troubles du quotidien de leurs petits grâce à cette science. L’hémisphère sud y est également habitué. Les enfants africains profitent eux aussi dès leurs naissances des bienfaits des massages. En Inde, les aînés inculquent aux jeunes filles les techniques traditionnelles relatives à ces derniers. Toutes les mères qui viennent d’accoucher et leurs nouveau-nés ont droit à une thérapie ayurvédique pendant une quarantaine de jours.

Aujourd’hui, le massage des bébés arrive tout juste en France. C’est la tendance du moment. Les mamans métropolitaines se ruent vers les ateliers ou auprès des professionnels pour apprendre comment traiter leurs enfants. Depuis une dizaine d’années, des structures ont été érigées pour montrer aux parents les bons gestes à effectuer en vue de soulager correctement les petites têtes blondes. Les leçons sont fournies par des sages-femmes et des kinésithérapeutes.

 

 

Pourquoi masser nos petits ?

Tous comme les adultes, les bambins aiment aussi qu’on les chouchoute. Cette pratique exerce les mêmes effets que chez les grands. Votre ange va se relaxer et se déstresser après quelques minutes de soin. Ce sont les premiers avantages qui nous incitent à nous tourner vers ce type de thérapie. Il s’agit d’une manière naturelle d’alléger les troubles qui gênent nos bébés. Ainsi, ils se sentiront soulagés et apaisés.  

Il existe différents mouvements relatifs au traitement de maux de ventre, des coliques, et des insomnies qu’on peut très bien apprendre auprès de professionnels. Les bons gestes doivent être réalisés avec délicatesse. Nos bouts de chou sont fragiles, il faut faire attention. Cette pratique se traduit en une sorte de soins qui permettent de les accompagner pendant les poussées dentaires, les longues nuits de crise de pleurs à cause des coliques ou encore pour éveiller davantage leur développement psychomoteur.

 

Comment aider le bébé à s’endormir ?

Le massage constitue un moyen efficace pour libérer le petit de certaines affections. Il y a par exemple des moments où votre enfant éprouve de la difficulté à trouver le sommeil parce qu’il est trop excité. Dans ce cas, apaisez-le grâce à cette technique. Le mieux est de procéder à sa sortie du bain. Avant de commencer, prenez soin de bien choisir les articles utilisés. Comme il s’agit d’un nourrisson, favorisez l’usage d’une substance sans allergène et naturelle. L’huile de coco, de jojoba, d’amande douce convient très bien.

Ainsi, une fois votre bébé allongé dans son lit ajoutez quelques gouttes du produit sur vos paumes et appliquez-en sur tout son corps. Entamez le massage sur ses pieds, et remontez vers les chevilles. Ensuite, continuez sur ses mains et ses bras. Allez sur son buste en dernier. Pour aider l’enfant à s’endormir beaucoup plus vite, passez à son visage. Il suffit d’effleurer ses sourcils avec vos doigts. Exercez une légère pression sur toute la longueur.

 

Comment traiter les maux typiques de l’enfance ?

Quand le bébé souffre de colique, il ne parvient pas à rester calme ni n’arrête de pleurer. Pour le soulager, allongez-le sur son matelas à langer. Soulevez ses vêtements et procédez délicatement. Ajoutez un peu d’huile naturelle dans vos mains. Ensuite, posez vos doigts sur le bas du ventre en effectuant un mouvement circulaire autour de son nombril. Maintenez une très faible pression pendant le massage. Répétez ces gestes 5 à 10 fois et rhabillez votre bout de chou.

Pour faire face aux problèmes de constipations du nouveau-né, il suffit de répéter les mêmes mouvements, mais cette fois-ci dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. De cette façon, vous parviendrez à diminuer la gêne qui perturbe votre ange.

Quant aux douleurs dentaires, c’est au niveau du visage qu’il faut opérer. Comme la zone est très fragile, restez sur de légers frôlements. Procédez à de petits cercles avec vos doigts en partant du bas de l’oreille. Continuez vers la mâchoire et répétez les mouvements une dizaine de fois.

 

 

Comment créer un environnement propice à la réalisation de cette pratique ?

La première chose à faire est de s’assurer de la sécurité de l’enfant. Avant de commencer tout traitement, pensez à l’endroit où vous allez effectuer le massage. Il ne faut pas que le petit prenne froid. Ainsi, la pièce qui l’accueille doit rester entre 24 à 26 °C. Comme on vise la relaxation, l’endroit doit être calme. Mettez un peu de musique de fond qui favorise la détente.

Le mieux est aussi d’opérer par terre ou sur le lit. Il vous suffit alors de déposer au sol le matelas à langer de votre bout de chou et d’ajouter une couverture par-dessus. Le parent comme le nourrisson doivent tous les deux se sentir confortables. Pour y arriver, trouver la meilleure position  assise et ce n’est qu’après que vous installerez le petit être face à vous. Placez un oreiller sous sa tête et laissez l’huile à portée de main.

 

Quels sont les gestes à proscrire ?

En dernier, il existe certaines erreurs à éviter. Masser le bout de chou directement après le biberon ou le repas peut le mettre en danger. Attendez au minimum 30 mn après la tétée pour opérer. Aussi, il n’est pas conseillé de procéder à une séance de relaxation quand le bébé a faim. Une légère inattention des parents peut devenir fatale à ce petit être. À cet effet, il faut rester sur ses gardes. Le meilleur moment se situe à la sortie du bain.                          

Lorsque vous réalisez le massage, souvenez-vous que votre enfant est fragile. Ainsi, ne touchez pas à ses articulations et surtout sa colonne vertébrale.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...