Déceler les produits toxiques dans le matelas pour bébé

Dernière mise à jour: 17.10.19

 

L’achat d’articles de puériculture doit être réfléchi et bien étudié. La santé de votre bébé peut en dépendre grandement. Actuellement, on voit s’agrandir un attrait tout particulier pour les produits naturels ou 100 % bio. En effet, ces derniers comportent moins de risques, si ce n’est aucun, vis-à-vis du bien-être de votre bout de chou. En vous tournant vers cette solution, vous garantissez sa bonne forme physique en tout temps. Ainsi, vous devrez savoir quels équipements choisir en fonction de cette caractéristique. C’est en ce sens que dans cet article nous vous dévoilons les dangers que vous pourriez rencontrer au moment de votre sélection. Cela vous aidera à éviter tout risque de contamination pour votre progéniture.

 

Actions des produits chimiques sur le corps de bébé

Même si certains composants ont été bannis dans la conception des articles de puériculture, certains fabricants ne suivent pas toujours la règle. Les produits dont il faut le plus se méfier en ce sens sont ceux de la provenance de Chine. Cela a été prouvé grâce au traçage du numéro de série de certains cas déjà étudiés. Le danger est donc réel. Mais quel est-il demanderiez-vous ?

Certes, au départ, les effets des substances toxiques contenues dans les équipements que nous utilisons ne se montrent pas immédiatement. Toutefois, au fur et à mesure que nous nous en servons, il y a accumulation. Lorsque la quantité absorbée par notre organisme arrive à son summum, c’est là que les problèmes commenceront. Les conséquences de cette présence dans notre corps restent diverses. Parmi elles, le cancer pouvant parfois entraîner la mort dans des situations extrêmes. Il semble donc normal que les défenseurs de l’environnement déclarent l’état d’alerte pour attiser la vigilance de tout un chacun.

Comment pouvons-nous être contaminés ? La réponse est facile à comprendre, on peut avoir ingéré la substance nocive par voie orale ou tout simplement en restant en contact permanent avec les produits concernés.

 

 

Quels articles de puéricultures peuvent être touchés ?

La présence de composants toxiques ne concerne pas un seul type d’article pour enfant. En effet, ce phénomène touche plusieurs équipements si bien que l’on n’y fait même plus gaffe. Parmi les plus utilisés, on distingue donc les biberons en plastique et notamment tous les accessoires conçus avec cette matière. Le polycarbonate en est la cause.

Par ailleurs, vous devrez aussi faire attention à d’autres objets qui ne font pas particulièrement partie de ceux employés pour les soins de bébé. Eh oui, les meubles (sofas, fauteuils, matelas…) que vous avez chez vous peuvent également constituer une source de danger. Vérifiez en ce sens que ces derniers ne contiennent pas ledit : retardateur de flammes TDCPP. On considère cette substance comme cancérogène. Pour éviter sa propagation sous forme de particules dans votre environnement, vous devrez changer régulièrement votre mobilier, car l’usure est l’une des principales causes de sa libération.

 

Quels sont les produits les plus à craindre ?

Il existe plusieurs éléments toxiques pouvant intégrer la composition des articles de puériculture. Avant de vous décider sur un achat, vous devrez donc vérifier que ces substances sont absentes dans l’équipement que vous comptez acquérir. Afin de vous aider à mieux opérer, nous vous dévoilons ici de quels produits vous devrez vous méfier.

En premier lieu, on distingue le BPA ou Bisphénol A. Les biberons constituent les plus concernés par cette présence. Il peut être à l’origine d’un cancer, du diabète et de certaines maladies du cœur.

Ensuite, nous avons les Phtalates également appelés plastifiants que l’on rencontre le plus souvent dans la fabrication de jouets ou des tétines. Selon les tests effectués par les chercheurs dans les laboratoires sur des animaux, ils seraient cause d’anomalies au niveau du développement des organes de reproduction.

En outre, on a aussi les agents ignifuges bromés employés surtout dans le traitement d’articles vestimentaires, de décoration d’intérieur, d’équipements de portage tels que les landaus ou les poussettes. On les retrouve également dans les matelas, notamment à langer. Ingéré à grande quantité, cette substance peut entraîner le cancer, un dérèglement du système immunitaire ou encore une fausse couche.

Enfin et non les moindres, les organoétains. Presque tous les produits en PVC en comportent. Ils peuvent engendrer une instabilité des hormones.

 

Le TDCPP dans le matelas pour bébé

Avant de nous attaquer aux risques portés par le TDCPP, nous allons d’abord vous décrire ce qu’est ce produit en question. Plus communément, on l’appelle produit ignifuge. Comme nous l’avons déjà vu précédemment, ce composant est surtout utilisé sur les mobiliers tels que les sofas, les canapés ou encore les fauteuils.

Les accessoires pour bébé font également l’objet de son usage. Parmi ces derniers, on parle notamment du matelas à langer. Même si ce composant permet une résistance plus accrue au feu pour les articles qui en contiennent, les dangers pour la santé de l’homme restent importants. Cela d’autant plus que les plus sensibles à ses effets sont les enfants. Quels sont donc les réels impacts à craindre ?

Le cancer figure parmi les conséquences encourues par l’exposition à long terme aux TDCPP. Mais en dehors de cette maladie grave, on peut également citer un dérèglement hormonal, une perte de la fertilité, la malformation des nouveau-nés, des mutations, un endommagement du système nerveux et bien d’autres encore. Il semble donc vital de faire plus attention aux équipements que l’on intègre chez soi.

 

 

Faire le bon choix pour le bien-être de nos enfants

Avant d’acheter un produit quelconque, que ce soit pour les parents ou pour le nouveau-né, il reste important de se poser les bonnes interrogations. Ainsi après avoir identifié les éléments d’efficacité et de praticité d’un article donné, vous devrez mettre un point d’honneur à vérifier les critères de santé liés à l’usage de l’équipement en question. Pour ce faire, définissez toutes les composantes qui intègrent le matériel qui vous intéresse. Si des agents douteux entrent en jeu, évitez de prendre le risque sous peine de conséquences irréversibles.

Parmi les objets de puériculture sur lesquels vous devrez vous montrer le plus vigilant, on a les sauteuses, les matelas à langer, les couchettes, les coussins d’allaitement et les sièges-auto. En gros, tous les articles comportant un rembourrage.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...