Crevasses pendant l’allaitement : C’est quoi exactement ?

Dernière mise à jour: 23.08.19

 

Les crevasses sont une complication qui se produit au début de l’allaitement. La cause connue de ce problème provient d’une position inadéquate du bébé durant de la tétée. Ce mal se manifeste par des sortes de gerçures sur l’aréole ou encore le mamelon. Cela crée une douleur gênante pour la jeune maman, mais ne présente aucun danger potentiel avec un traitement adapté.

Certaines mères, surtout celles qui ont leur premier enfant, ne comprennent pas forcément ce qui se passe. Elles demandent alors conseil auprès d’un proche et d’autres vont même jusqu’à aller voir un médecin dès les premières douleurs. Ces quelques lignes les aideront donc à assimiler le phénomène et à mieux gérer la situation, sans pour autant paniquer.

 

Reconnaître les crevasses

Donner le sein est un procédé naturel qui permet à une mère de nourrir son petit et de lui apporter tous les nutriments indispensables durant ses premiers mois. Une certaine position s’impose toutefois pour le bout de chou. Au lieu d’avoir le menton enfoncé dans le sein, le bébé plonge son nez, ce qui n’est idéal ni pour lui ni pour la maman. Dans ce cas, le mamelon peut développer des crevasses et cela ne passe généralement pas inaperçu.

Pour savoir si vous les avez, il suffit de regarder si la peau présente une partie discontinue. Vous verrez alors des traces assimilables à des gerçures. Les stries sont une marque flagrante de ce problème.  

Si les crevasses se font discrètes, une douleur aigüe survient aussi lors de l’allaitement. Avoir mal pendant ce moment d’osmose entre un enfant et sa mère n’est pas normal. Par chance, les crevasses ne durent pas longtemps.

 

 

Que faire pour les atténuer ?

Si la maman a de plus en plus de mal à allaiter son bébé, il faut prendre les mesures qui s’imposent. La façon la plus simple pour soigner le sein consiste à se servir du lait maternel en faisant un pansement. Pour ce faire, utilisez une compresse et mettez-y du lait. Placez-la ensuite sur le mamelon, puis recouvrez-la avec du film alimentaire pour la garder humide. Pensez à remplacer le pansement à chaque fois que vous donnez le sein à votre petit. Dans le cas où vous avez encore plus mal, arrêtez le traitement sur-le-champ. Cela signifie que la plaie s’est surinfectée.

Autre méthode que vous pouvez utiliser, les crèmes à la Lanoline purifiée aideront à la cicatrisation des crevasses. Pour l’application, prélevez-en avec le bout de l’index et frottez pour chauffer un peu. Enduisez-le alors sur le téton, en prenant soin de bien couvrir chaque endroit présentant les crevasses. Une petite quantité suffira, car le produit ne se nettoie pas, même entre chaque tétée. Si vous en mettez trop, le bébé ne se sentira pas à son aise et n’arrêtera pas de glisser. Dans ce cas, tous vos efforts pour soigner votre sein seront vains.

En outre, pour que cela fonctionne, pensez à positionner correctement votre bout de chou lorsque vous lui donnez le lait. Vous ne verrez aucune autre strie s’ouvrir si vous respectez ces étapes.

 

Prévenir au lieu de guérir

Même si les solutions proposées précédemment marchent à chaque fois, préférez toujours la prévention. Prenez des précautions pour éviter l’apparition des crevasses.

La première chose à faire consiste à placer correctement votre bébé lorsque vous l’allaitez. Veillez donc à ce que le petit ait une bonne prise. Son menton doit s’enfoncer dans le sein et son nez bien dégagé pour qu’il puisse se nourrir sans gêne. En effet, l’aréole du côté de sa lèvre inférieure sera alors mieux couverte, offrant ainsi un meilleur confort de succion. Présentez au nourrisson uniquement le téton pour qu’il ouvre grand la bouche. Enfoncez ensuite le bout aussi loin que possible.

Mais avant de prendre le bébé, la mère devra elle-même trouver une place qui lui assure un bon confort. Évitez les coussins d’allaitement offrant une texture molle et une taille encombrante. Cela entraînerait une gêne pour le petit, le forçant ainsi à téter comme il le sentirait et non comme il le devrait. Optez plutôt pour un modèle bien ferme pour qu’il soit à son aise, ne glisse pas et ne s’enfonce pas dedans.

 

Devez-vous arrêter la tétée après l’apparition de crevasses ?

L’allaitement est indispensable pour le développement du bébé, même s’il boit déjà au biberon. Le lait maternel lui apporte les nutriments nécessaires pour grandir, renforcer ses muscles, amplifier les cellules nerveuses, mais aussi les anticorps lui permettant de rester en bonne santé.

Les crevasses, de leurs côtés, ne présentent aucun danger pour le bébé. En effet, les petites fissures au niveau des mamelons de la mère ne produisent aucune substance pouvant nuire à l’enfant.

Il n’est donc pas nécessaire d’arrêter la tétée et cela, même s’il y a surinfection. Dans le cas où la douleur devient trop intense, enfoncez uniquement le téton dans la bouche du petit. Évidemment, le respect de la position doit être tenu pour minimiser la sensation.

Et si vous sentez que cela fait encore plus mal, optez pour le tirage de votre lait. Cela vous permettra de traiter le problème efficacement. Votre sein se reposera alors pendant quelques jours et guérira rapidement. Votre bébé pourra toujours téter le lait maternel, mais au biberon.

 

 

Est-il nécessaire d’aller voir un médecin ?

Comme déjà mentionné plus haut, les crevasses disparaissent après seulement quelques jours. Bien sûr, il faut se plier à la lettre au traitement cité en amont. Le recours aux services d’un docteur ne se présente donc généralement pas comme une obligation.

Mais dans le cas où ces astuces naturelles ne fonctionnent pas, la petite blessure s’aggravera assurément. La douleur persistera plus longtemps, causant ainsi la suppuration. Pensez alors à faire appel à un spécialiste, à solliciter l’aide d’une sage-femme ou encore un consultant en lactation.

Même si le problème semble minime au début, une complication pourrait mener à la chirurgie si les crevasses s’infectent trop. Il est également possible de développer un cancer si des microbes s’infiltrent et se prolifèrent à l’intérieur de votre sein.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...