Continuer l’allaitement après le retour au travail — comment faire ?

Dernière mise à jour: 17.11.19

 

À un certain moment après l’accouchement, la jeune maman reprendra le travail. Et même si la loi lui fait faveur spéciale pour allaiter son petit, il faut encore penser au laps de temps qu’elle passera au bureau, loin de son bébé. Ce dernier doit téter toutes les 3 heures environ, ce qui complique la tâche. Alors, comment faire ?

 

Connaître les lois concernant cette période après l’accouchement 

Les jeunes mamans bénéficient d’un droit spécifique pour soutenir leur situation. Il faut le connaître à la lettre pour s’assurer de passer le plus de temps possible auprès de votre bout de chou.

Pour commencer, elles disposent 3 mois de congé de maternité à répartir en 1 mois et demi avant et après la DPA. Souvent la plupart prennent deux semaines avant la date butoir et consacrent les 2 mois et demi restants pour faire plus ample connaissance avec le bébé.

Une femme ayant accouché aujourd’hui bénéficie également d’une heure de travail en moins par jour pour nourrir son petit, lors de la reprise de ses fonctions. Cette loi a été appliquée depuis 2008 pour permettre aux mères de sustenter le besoin de leurs enfants en bas âge avec leur lait. Bien sûr, cela se divise en deux, dont une demi-heure le matin et une autre dans l’après-midi.

En France, rares sont les entreprises qui disposent d’un espace aménagé pour l’allaitement. Seules les plus chanceuses y trouvent tout le matériel nécessaire pour se sentir à l’aise, tel que de l’eau chaude, des meubles et parfois même une table à langer.

C’est pourquoi une maman, Amelle, a lancé une pétition et adressé un tweet à la secrétaire d’État à l’égalité Homme-Femme, car elle pense que la durée du congé de maternité en France est trop court. Cela regarde surtout les mères qui ont connu des complications à l’accouchement et qui ont besoin de plus de temps pour se remettre, sans parler du rapprochement avec l’enfant et de l’organisation de la nouvelle vie de famille et des difficultés financières engendrées. Amelle suivie par 25000 autres femmes et plus pointe aussi du doigt le fait qu’il n’y ait pas ou que peu d’espace dédié pour les mamans et leurs nouveau-nés dans les établissements de travail.

 

 

Se servir d’un dispositif pour tirer le lait

Dans certains cas, la maison et le lieu de travail sont assez éloignés l’une de l’autre. Le trajet en aller et en retour fatigue le petit, ce qui n’est pas recommandé. Dans ce genre de situation, la solution la plus efficace serait de se servir d’un dispositif pour tirer le lait. Il permet en effet d’extraire le lait du sein de la maman et de le conserver. La baby-sitter pourra alors le lui donner à n’importe quel moment. C’est un procédé recommandé dans de nombreuses situations, car le bébé s’habituera rapidement au biberon, tout en profitant des apports du lait maternel.

La conservation doit en outre se faire pour éviter qu’il caille. À cette fin, il est conseillé de verser la nourriture du nourrisson dans un récipient en verre et fermé, puis de mettre celui-ci dans le réfrigérateur si vous pensez l’utiliser le jour même de l’extraction. Bien sûr, la maman profitera toujours de son heure d’allaitement qu’elle prendra le matin ou le soir, selon ses besoins.

Dans le cas où elle part en voyage d’affaires pour quelques jours, mais qu’elle ne peut pas emmener son bébé, il faudrait envoyer le lait au congélateur. Une fois que vous l’avez sorti de là et décongelé au chauffe-biberon ou au micro-ondes, donnez-lui le tout. S’il y a des restes, jetez-le dans l’évier, car cela rendrait  malade le bout de chou.

 

Amener le travail à la maison

Cela se présente comme la solution idéale pour les trois parties. En effet, le bébé tètera au sein quand il en aura envie, ce qui lui garantira une bonne santé et une croissance rapide. La mère aura la possibilité de faire son travail et s’habiller confortablement, sans se sentir mal pour son petit. L’entreprise recevra la livraison journalière ou hebdomadaire des tâches en cours. Bien sûr, tout cela apportera une satisfaction à chacun si elle peut emporter son projet.

Par ailleurs, pour prévenir les moments où elle quitte la maison, elle devra aussi avoir des réserves. Il faut profiter du sommeil de bébé pour effectuer l’extraction. En effet, certains modèles restent collés au sein, sans que la femme ait à les tenir. Le lait sortira alors tout seul, pendant qu’elle travaille sur son ordinateur, à titre d’exemple.

Toutefois, pour s’assurer que l’opération soit correctement exécutée, il est conseillé à la mère d’avoir une aide à la maison. Elle ne pourra pas se concentrer si le petit se trouve collé à elle chaque minute et si elle doit changer les couches tout le temps. Si tel est votre cas, faites donc appel à un proche dans la famille ou un ami pour vous soutenir. Et si personne n’est disponible, embauchez une nounou.

 

 

Comment augmenter la production de lait ?

Le fait de ne pas donner la tétée directement au bébé peut parfois faire tomber la production de lait. Cela est aussi causé par le stress ou la fatigue après une dure journée au bureau. Pour éviter cela, suivez ces quelques conseils.

L’allaitement à la demande est le plus efficace. Lorsque vous êtes chez vous, donnez le sein à votre petit chaque fois qu’il en veut. N’usez du biberon que si vous y êtes obligée. Quand le bout de chou dort, n’hésitez pas à utiliser cet appareil pour extraire le « jus » régulièrement. Vous disposerez donc d’une bonne réserve.

Durant la tétée, positionnez correctement le bébé pour qu’il puisse mettre totalement le téton dans sa bouche et aspirer convenablement. Faites-vous aussi aider par une alimentation adaptée. Certaines nourritures permettent en effet d’augmenter le taux de lactation. Évidemment, boire beaucoup d’eau ne suffit pas. Il faut manger du fenouil, du malte ou encore du fenugrec. Un verre de bière après les heures de bureau stimulera aussi la production. Bien sûr, il ne faut pas en abuser au risque de saouler votre bébé.

Si vraiment vous avez du mal à obtenir une quantité suffisante de lait, cas qui touche de nombreuses mamans, n’hésitez pas à balancer avec du lait industriel.

Un dispositif pour tirer le lait et reprise du travail peuvent donc aisément se concilier pour faciliter la vie d’une jeune maman et de son petit. Il faut toutefois savoir s’organiser. Apprenez en outre à déterminer le dispositif adéquat pour obtenir celui qui répondra le mieux à vos attentes. Différents modèles sont proposés sur le marché, vous permettant ainsi de sélectionner efficacement.  Trouvez ici une sélection des meilleurs produits.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...