Comment s’épanouir avec un bébé en bas âge ?

Dernière mise à jour: 22.08.19

 

Toutes les mères expérimentées vous le diront, avoir un bébé vous garantit tout autant de fatigue et de stress que de joie. Être parent ne se passe pas toujours comme on le pense et cela peut rendre vos journées infernales. Pour les nouvelles dans ce « travail » à long terme, ces quelques conseils vous aideront à survivre à la petite tornade qui sortira de votre ventre. Vous saurez alors comment faire pour que votre ange  reste en bonne santé et heureux.

 

Dormir au bon moment

Certains enfants préfèrent crier et pleurer durant la nuit pour se reposer en journée. Cas non isolé, beaucoup de jeunes mamans se plaignent de cette situation, surtout si elles doivent encore partir au travail le matin. Bien sûr, ce n’est pas plus facile pour les femmes au foyer, vu qu’elles doivent aussi remplir les obligations familiales, avec les tâches ménagères et autres.

Pour ne pas se sentir trop fatiguée, il faut trouver les bons moments pour dormir. Si votre petit ne suit pas des horaires de sommeil normaux, il faut vous y adapter pendant un certain temps. En effet, l’horloge interne d’un bébé se stabilise au fur et à mesure que les mois passent. Pensez donc à vous reposer en même temps que lui, peu importe le moment. Cela vous permettra de récupérer vos forces. Cela concerne surtout les parents qui ne vont pas au travail et restent à la maison.

Lorsque vous manquez de sommeil, les siestes dans la journée vous aideront à retrouver votre énergie plus facilement. Dans la mesure du possible, dormez une vingtaine de minutes. Cela est idéal si vous n’avez fermé les yeux que 4 ou 5 heures seulement durant la nuit. Vous serez plongé dans un sommeil paradoxal et évacuerez la fatigue rapidement.

 

 

L’organisation : importante, mais pas capitale

Toutes les mamans vous conseilleront d’être bien organisée avant d’accoucher, mais aussi après. Cela vous aide à vous retrouver, même si vous êtes submergée par une tonne de tâches. Avoir des produits en réserve (couches, talc, crèmes et autres) vous évite de galérer à en chercher au moment où vous êtes pressée. Anticiper les imprévus permettra aussi de gérer plus facilement les difficultés à venir et de ne pas paniquer. Si le bébé tombe malade par exemple, vous ferez front avec brio.

Constituer des provisions en nourriture pour vous et le bout de chou s’impose également, surtout si vous ne recevez pas d’aide et que vous êtes seule. Vous n’aurez alors pas à aller au supermarché trop souvent, car vous disposerez de tout ce qu’il faut à la maison. Vous pouvez aussi installer des objets clés au bon endroit, comme le bavoir derrière la chaise du bébé, les tétines de rechange dans une boîte fermée, le sac d’urgence toujours prêt accroché à la porte de la chambre du petit et bien d’autres encore.

Entre toute la pression que vous subissez, le manque de sommeil, les pleurs et les cris du bébé, il n’est pas toujours possible de s’organiser. Quelques fois, il faut lâcher prise et penser uniquement au moment présent. Vous n’êtes pas obligé de tout préparer et ranger à l’avance. Accordez-vous une journée pour vous occuper du petit quand il en a besoin et vous détendre, sans faire le ménage, ni même de sport. Quelques heures de relaxation de ce genre vous permettront de décompresser et de vous sentir bien pour mieux attaquer le reste de la semaine ou celle qui suit.

 

Diminuer astucieusement les tâches ménagères

Il n’est pas toujours évident de garder la maison propre lorsqu’on a un enfant en bas âge. Quand vous laissez le petit manger son goûter tout seul, l’endroit où vous le posez sera désordonné et plein de miettes. Afin de l’empêcher de salir le sol que vous venez de nettoyer, servez-vous d’un tapis. Vous vous débarrasserez des restes de biscuits et autres aliments plus facilement. Prenez un modèle lavable en machine où les taches de confiture, de compote ou de sirop partent rapidement.

Par ailleurs, en laissant l’enfant se débrouiller seul, vous aurez du temps libre pour vous occuper de la vaisselle ou vous détendre. Vous pouvez en faire de même, quand vous lui donnez le repas. Mettez un tapis sous la chaise haute afin de récupérer tout ce qu’il laisse tomber, sans avoir à balayer encore et encore.

Si votre bambin est au stade où il commence à se déplacer, vous pourrez le poser dans un parc. Ce type d’accessoire s’utilise surtout pour permettre au petit de s’amuser comme bon lui semble, sans votre intervention. Mettez-y alors tous ses jouets préférés et occupez-vous des tâches ménagères en gardant un œil sur lui. Avec un parc, vous n’aurez pas à ranger les babioles du poupon, car il reviendra se divertir dedans le lendemain. Cela diminuera ainsi votre travail, ce qui vous fatiguera moins.

 

 

Entretenir son corps

Une fois qu’elles ont enfanté, de nombreuses femmes ne se soucient plus de leur apparence comme avant. Pourtant, cette envie de rester belle les aide à garder le moral à bon cap. Il faut donc bouger, penser à faire du sport si possible. Cela vous permettra de vous sentir bien dans votre peau, mais aussi de renforcer votre système immunitaire.

Attendez que la rééducation de votre périnée soit finie pour vous lancer dans des exercices physiques. Commencez par une activité légère et simple. Lors de vos promenades avec une poussette par exemple, rallongez la distance que vous avez prévue. Ne vous contentez pas d’aller de chez vous au parc, mais rajoutez quelques détours pour stimuler votre métabolisme.

Vous pouvez en outre aller vous faire plaisir en même temps en s’amusant à la piscine. Laissez un proche s’occuper du bébé pendant que vous vous défoulez sur quelques brasses en faisant plusieurs longueurs. Une fois sorti de l’eau, votre corps sera tonifié et rafraîchi.

Par contre, les gynécologues conseillent de patienter au minimum 4 mois avant de se lancer au jogging. Courir trop tôt risquerait de vous causer du tort. Pensez donc à pratiquer du sport doux avant cette date pour conditionner petit à petit votre métabolisme.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...