Comment aider bébé à bien s’endormir ?

Dernière mise à jour: 17.10.19

 

Le sommeil est un besoin essentiel pour le développement d’un bébé. Cependant, nombreux sont les parents qui ont fait la remarque selon laquelle, il est difficile de coucher bébé. En effet, de plus en plus fréquents, les problèmes d’insomnie se démocratisent et deviennent un souci commun. Dans tous les cas, il faut savoir que chaque enfant peut réagir différemment. Les solutions à adopter présentent des points communs, mais il faut également penser à personnaliser en fonction de l’enfant. Dans les quelques lignes suivantes, il est question de découvrir quelles sont les alternatives qui pourraient aider un enfant à trouver plus facilement le sommeil.

 

Instaurer un rituel pour le dodo

Cela commence par l’établissement d’un horaire pour les siestes de l’enfant. On commence par essayer de suivre le rythme de l’enfant, et à l’issue des données récoltées, il est possible d’établir un horaire à suivre au quotidien.

Chaque parent a une technique qui aide bébé à s’endormir beaucoup plus facilement. Mais le plus important, c’est que la technique devienne un rituel d’endormissement. Ainsi, quand l’heure arrivera, bébé aura sommeil. Et quand commenceront les petits gestes, comme les câlins, ou la berceuse, bébé saura qu’il est vraiment l’heure de s’endormir. Ritualiser l’endormissement permet de réguler le sommeil. Et en même temps, c’est déjà un commencement pour forger autour de bébé un environnement tranquille et apaisant, où il se sentira en sécurité.

 

 

Mettre en place le calme, un environnement apaisant pour le dodo

Il faut installer le calme, ainsi durant le rituel, il faut éviter tout jeu ou distraction ou encore toute sorte de simulation. Au contraire, le cadre doit être calme et rassurant. Généralement, un bébé ne va pas tout de suite s’endormir, à moins qu’il n’attende d’être vraiment très fatigué. Ce qui n’est pas du tout préconisé.

Dans la pratique, et c’est justement ce qui s’instaure dans le rituel, bébé ne s’endort pas tout de suite, il se prépare à s’endormir. C’est la raison pour laquelle, il faut que l’environnement soit accueillant et bien préparé. Les parents peuvent y mettre un doudou par exemple, il ne faut pas non plus oublier la petite veilleuse et la boîte à musique qui renferme les meilleures berceuses. Quand bébé se sent en confiance, il s’endormira peu à peu pour tomber finalement dans un sommeil profond. Et dans le cas contraire, si bébé n’est pas tout à fait prêt, si tout le confort dont il a besoin matériellement et émotionnellement n’est pas réuni, c’est dans ce cas qu’il est appelé à se réveiller brusquement et souvent.

 

Faire un petit massage relaxant avant le dodo

Dans certains cas, les bébés sont vraiment agités de nature. Alors que pour trouver un sommeil profond, il faut que l’enfant soit complètement détendu. Pendant les premiers mois, le massage relaxant peut vraiment aider pour instaurer chez l’enfant le sentiment de sécurité, et ainsi l’inciter à s’endormir.

Il suffit de prendre le bébé dans ses bras et d’appuyer une main sous ses fesses avec les doigts positionnés vers la tête de l’enfant. L’autre main va servir à soutenir sa tête, et les doigts seront pointés vers ses pieds. Ensuite, on approche et on éloigne les deux mains tout doucement. On peut également masser doucement la tête de bébé en appliquant des mouvements circulaires.

 

Utiliser une tétine

C’est l’un des accessoires préférés des parents, qui s’utilise dans les moments les plus difficiles. On prend vite la tétine quand bébé se met à pleurer ou encore juste avant de l’endormir pour l’aider. Certains parents avancent que l’utilisation de la tétine crée chez l’enfant une situation de dépendance, mais il sera difficile de défaire votre enfant de cette habitude quand elle sera instaurée. Il faut comprendre qu’avant l’âge de trois ans, la dépendance est physiologique et non psychologique. Avant trois ans, la succion est un instinct naturel chez l’enfant, qui le rassure et donc qui, par la même occasion, les aide à trouver le sommeil.

 

Démontrer patience

Pour coucher un enfant, la dernière chose à faire, ce serait de ne pas se précipiter. Au contraire, il faut faire preuve de patience et de détermination. C’est un peu plus délicat quand il est temps de séparer bébé de lit de ses parents. Mais c’est un point de non-retour, il ne faut jamais reculer après une première mauvaise nuit. Comme toute personne, bébé a d’abord besoin de prendre ses marques et de s’habituer.

De même, ce n’est pas non plus la peine de bondir à chaque petit gazouillis que fait le bébé. Il est tout à fait normal qu’en cherchant le sommeil, un enfant pleure légèrement. Bébé s’habitue et apprend à s’endormir seul. Si les parents ne cessent d’intervenir, il cherchera perpétuellement cette présence et il lui sera difficile de recommencer l’effort de trouver seul son sommeil.

C’est uniquement dans le cas où bébé crie intensément que les parents sont invités à intervenir. Et même dans ce cas, il faut y aller tout doucement pour ne pas l’effrayer davantage. Quand l’intensité des cris monte, soit bébé a faim, soit il a besoin d’être changé, soit il a froid, soit il a juste besoin d’un petit câlin.

 

 

Quelles sont les bonnes positions de sommeil pour bébé ?

Il est important de noter préalablement qu’avant 6 mois, il est conseillé que bébé partage la même chambre que ses parents. C’est une question de confort pour l’enfant, qui se sentira plus à son aise avec ses parents que tout seul. En plus, c’est assez pratique pour les cas de réveil nocturne.

Pendant les premiers mois, jusqu’à 5 mois en moyenne, bébé doit être positionné sur le dos pour dormir. Son visage doit être dégagé de manière à ce que rien ne vienne gêner sa respiration.

Au-delà de ses 5 mois, si possible, il faut toujours garder cette technique du couchage sur le dos. Mais à cet âge, bébé peut tout aussi bien déterminer la position dans laquelle il se sentira le plus à l’aise. Il faudra respecter cela, mais il faut également rester vigilant.

Pour éviter les risques d’accident d’étouffement, il est conseillé d’utiliser les gigoteuses ou encore les couvertures pour emmailloter au lieu de prendre des draps ou des couvertures classiques.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...