Choisir un tire-lait manuel ou électrique – les choses à savoir avant l’achat

Dernière mise à jour: 13.11.19

 

Le lait maternel est l’aliment par excellence pour bébé. Afin de profiter de ce liquide extrêmement nourrissant, un dispositif qui peut le tirer a été créé. Cet appareil manuel ou électrique est conçu pour extraire cette substance. Par conséquent, il est désormais possible de nourrir sainement le bout de chou même séparé de sa mère. Quels sont alors les critères à savoir avant de s’en procurer ?

 

Entre un modèle manuel et électrique

Actuellement les consommateurs ont le choix entre un modèle manuel ou électrique. Ces deux appareils sont conçus pour le même effet bien qu’il existe quelques différences. Par rapport à celui électrique, le modèle manuel est plus léger. Son poids le rend ainsi facile à transporter. Il s’intègre aisément dans n’importe quel sac à main.

En contrepartie, un exemplaire manuel est moins rapide. Il lui faut beaucoup plus de temps pour extraire la boisson de bébé par opposition à son voisin électrique qui sur ce point, vous avantage plus.  Avoir ce dispositif sous la main est notamment apprécié lorsque les seins s’engorgent de lait au moment le plus inopportun, et que l’électrique est par exemple déchargé ou en panne, ou lorsqu’on est surpris en pleine randonnée ou la nuit quand le nourrisson dort à côté. Il vous sauve la mise.

Selon les spécialistes, il imite mieux les mouvements de la bouche du bébé, ce qui donne lieu à une fabrication permanente de lait contrairement au modèle électrique. Ce dernier est beaucoup plus avancé. Un modèle alimenté au courant double pompage aspire deux fois plus vite. En effet, il travaille simultanément sur les deux seins, ce qui est idéal si l’on a des jumeaux ou très peu de temps devant soi lors d’une courte pause au bureau par exemple. Certes, la sensation peut se révéler assez bizarre au début, mais on s’y fait à la longue.

Autre avantage, une téterelle est comprise avec l’article au moment de l’achat. Elle facilite l’adaptation de chaque mamelon à l’appareil. Par contre, il ne fonctionne qu’en présence de l’énergie électrique. Et aussi, il est cédé 5 fois plus cher que son homologue.

Un modèle manuel est vendu entre 35 à 45 euros en moyenne. Tandis qu’un modèle électrique avoisine les 130 à 160 euros. Donc, avant de miser sur tel ou tel modèle, il faut déterminer à l’avance ses besoins. Car pour une utilisation occasionnelle, l’appareil manuel fait bien le job. Pour une plus grande fréquence, l’électrique est parfait.

 

 

Conseils pratiques    

Dès les premières utilisations, il est tout à fait normal d’en obtenir juste quelques gouttes, voire rien du tout. En effet, l’usage du tire-lait s’apprend. La mère doit s’adapter à la succion du dispositif. Le lait viendra progressivement au fur et mesure qu’elle s’habitue.

Pour y parvenir, il faut tout d’abord se laver les mains ainsi que le matériel. Puis, il nécessaire d’humidifier ses seins à l’aide d’un linge propre essoré pour faciliter l’adhérence de l’appareil. Parfois, l’opération demande un léger massage des seins pour favoriser la montée du lait. Ensuite, faites en sorte que le téton soit bien au centre. Enfin, s’il s’agit d’un dispositif manuel, il est temps de pomper doucement. Dans le cas d’un modèle électrique, il suffit d’activer le bouton de démarrage et augmenter petit à petit la puissance de succion. Les gouttes viennent généralement après quelques minutes.    

Le stress, la nervosité ou la dépression est défavorable pour l’allaitement. Dans ces conditions, la mère n’est pas en mesure de fabriquer du lait. À cet effet, produire la quantité nécessaire semble hors de portée. Ainsi pour y remédier, la maman doit se concentrer et se trouver un endroit serein au moment de tirer du lait. En outre, il est impératif d’allaiter au sein de temps à autre. Cela relance la machine de manière efficace.

À part la condition de santé, la fréquence est à prendre en compte. Les seins produisent davantage de lait lorsqu’ils sont vidés régulièrement sans pour autant abuser bien sûr. Donc pour favoriser un rythme de croisière, le nombre d’aspirations idéal s’élève à 6 à 8 fois sur 24 heures. La durée moyenne pour chaque séance d’allaitement est de 20 à 30 minutes en alternant les deux seins.

Il est à signaler que la mère ne devrait en aucun cas avoir mal lors de l’utilisation du dispositif. Cependant, si tel est le cas, pensez à vérifier la connexion avec l’appareil. La taille de l’embout pourrait être l’origine des douleurs. Trop petit, il concentre davantage la puissance de succion est provoquant des incommodités. Trop grand, de l’air s’y logera rendant le pompage inefficace. Donc au moment de l’achat, assurez-vous que la forme et les dimensions de ce composant corresponde plus ou moins à vos seins.    

 

 

Sachet de conservation

Si les récipients que vous avez à disposition ne conviennent pas à la conservation du lait, sachez que les sachets de congélation sont par contre conçus à cet effet. Ces derniers sont des produits à part vendus séparément du dispositif. Ils sont stérilisés à l’avance et assurent une parfaite protection au surplus de lait que la mère a recueilli. Cet article est essentiel si celle-ci est loin de son bébé sur une période de quelques jours ou semaines. En effet, dans ces réservoirs spécifiques le lait maternel reste consommable même après plusieurs jours de conservation. Le nouveau-né aura donc du lait de qualité malgré l’absence prolongée de sa maman.       

Une fois sortie du froid, le poupon peut profiter de sa nourriture sans problème. Bien sûr, il faut le préchauffer avant de le lui donner. Les sachets de conservation sont vendus en pièce de 25 ou de 50, mais cela varie selon les fabricants. Ils sont commercialisés à prix moindres dans presque tous les rayons bébé. Sur Amazon, on peut s’en procurer à moins de 10 euros le paquet.           

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...