Assurer la sécurité de bébé durant son sommeil

Dernière mise à jour: 22.09.19

 

En tant que parents, notre seule préoccupation reste le confort et le bien-être de nos enfants. En effet, la présence d’un nourrisson dans une maison implique quelques changements dans le mode de vie au quotidien. Vous devrez adopter plusieurs gestes pour garantir sa sécurité et en éviter d’autres surtout au moment de son endormissement. De cette manière, vous lui offrirez un couchage en sûreté, qui contribuera de manière considérable à son développement. Si vous ne savez pas encore comment faire, nous vous aiderons dans cet article.

 

Vérifiez la position de couchage de votre enfant

Comme le confort conditionne le sommeil de votre tout petit, il est important qu’il prenne une position commode. Assurez-vous de bien surveiller sa façon de dormir. Les spécialistes conseillent un mode de couchage sur le dos, et cela, dans son propre lit.

Évitez les canapés, les fauteuils comme les poufs qui sont inadaptés pour le dodo de votre bout de chou. La position d’endormissement sur le ventre pourrait gêner la respiration de votre enfant et présente des risques de suffocation. Sachez qu’une posture sur le côté occasionne également des menaces d’instabilité, car bébé pourrait se retourner facilement.

Si certains parents se plaignent de la « plagiocéphalie » (une forme d’aplatissement à l’arrière de la tête), cela reste tout de même sans danger et disparaît avec la croissance de votre nourrisson.

 

 

Éliminer les accessoires potentiellement dangereux

Le lit de votre enfant ne doit contenir que lui et son matelas. En effet, les accessoires comme les oreillers et les coussins peuvent être à l’origine d’étouffement dans les cas où votre bébé se colle le visage dessus. De même pour les tours de lit équipés de lacets comme système d’attache, les possibilités de strangulation sont élevées lorsque votre bambin commence à s’asseoir et à effectuer de petits déplacements.

Les jouets comme les peluches et les nounours sont également à bannir. En effet, ils sont potentiellement source de suffocation.

 

Utiliser une gigoteuse

Il est inutile de couvrir votre bébé de draps ou de couettes pendant son sommeil. Il pourrait s’y enfouir, ce qui lui causerait un manque d’oxygène pour respirer et par la suite, il pourrait s’étouffer. La solution reste simple. Pour éviter ce cas et prévenir les risques d’hyperthermie, les spécialistes de la petite enfance conseillent l’usage des gigoteuses et des turbulettes. Ces vêtements pratiques présentent une multifonctionnalité intéressante. Avant tout, ils gardent bébé bien au chaud en toutes saisons et ils remplacent efficacement la couverture tout en jouant aussi un rôle sécuritaire en apportant à votre chérubin une sensation d’apaisement.

 

Surveiller le chauffage

Le bébé est encore sensible aux variations de température, c’est pour cela qu’il est important que vous vérifiiez constamment celle de la pièce qui lui sert de chambre pour ses repos. La température de cette dernière doit impérativement osciller entre 18 °C et 20 °C d’après les spécialistes. De cette manière, vous limiterez les nombreux maux liés à une température trop élevée ou trop basse.

 

Halte au tabagisme passif

Il n’est plus à signaler que le tabac reste nocif pour la santé du fumeur et de son entourage. Et lorsque vous avez une femme enceinte ou un bébé à la maison, les interdictions s’appliquent davantage.

Les substances contenues dans le tabac engendrent un ralentissement cardiaque, mais également des troubles respiratoires. Quand vous fumez, des molécules se posent sur vos vêtements, ainsi que sur les équipements environnants comme les fauteuils ou les chaises. Si l’envie vous prend, faites cela dehors et changez d’habits lorsque vous avez l’intention de tenir un nourrisson dans vos bras.

 

Aérer la chambre régulièrement

La pièce de dodo de votre enfant doit présenter un système de ventilation, par exemple une fenêtre, en plus du chauffage qui régule la température. En effet, la salle doit être constamment aérée pour limiter la formation des moisissures et des bactéries qui risquent d’altérer la santé de votre bout de chou.

Évitez tout de même la présence d’un ventilateur. Le processus de soufflerie de l’appareil engendre un soulèvement de poussières qui pourrait provoquer des allergies ou des rhumes occasionnels.

 

Inspecter la sécurité de la literie

Les matériels d’endormissement de bébé doivent être vérifiés régulièrement. En plus du confort, la sécurité est un des éléments à prioriser. Assurez-vous qu’aucun objet tranchant ou équipement potentiellement dangereux ne se trouve à proximité au moment du couchage. Faites en sorte d’éloigner les accessoires présentant ce risque.

De ce fait, vous devez penser sérieusement à l’emplacement de son lit. Ce dernier doit être éloigné des fenêtres ou des portes pour éviter les courants d’air, mais aussi des rideaux et des prises électriques.

 

Le co-dodo : une bonne idée ?

Cette organisation du sommeil est recommandée par les spécialistes pendant les 6 premiers mois du nourrisson. Il s’agit en fait de dormir dans la même pièce que votre enfant et non à ses côtés. Cela permet de rassurer votre petit et facilite également les changes pendant la nuit.

Si par moment, vous prenez votre bambin dans les bras (pendant la tétée ou pour le soin), faites en sorte de le ramener dans son lit avant de succomber au sommeil. Dans le cas contraire, vous laisserez votre bébé sans surveillance, ce qui est particulièrement dangereux.

 

 

Consulter un pédiatre en cas de doute

Si vous sentez que votre bambin ne se porte pas bien, ramenez-le de ce pas vers un spécialiste de la petite enfance. Il vous conseillera mieux sur les gestes à adopter ou les médicaments à prendre. Il existe des signes qui ne trompent pas comme une montée de température qui entraîne des pleurs continus ou encore un changement de couleur de sa peau.

 

Choisir un lit adapté

Comme on le répète souvent, la qualité de sommeil de votre enfant dépend des composants de sa literie. Assurez-vous que les dimensions du matelas sont en adéquation avec les mensurations de votre bout de chou. Si vous utilisez un équipement trop grand, votre nourrisson aura l’impression d’être perdu avec le vaste espace qui l’entoure. Et inversement, un matériel trop petit pour votre bébé limiterait ses mouvements lorsqu’il se retrouve au pays des rêves.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...