6 astuces pour choisir le repas du soir du bébé pour un sommeil paisible

 

6 astuces pour choisir le repas du soir du bébé pour un sommeil paisible

 

Un enfant qui mange et qui dort bien est en bonne santé. Ce sont là, deux paramètres intimement liés, l’un conditionnant l’autre. Aussi, lorsque votre bébé est mal nourri de son plat du soir, c’est la qualité de son sommeil qui en prend un coup et rien n’est plus difficile à gérer qu’un enfant qui dort mal. Une fois que vous avez compris cela, votre rôle est de faire en sorte que votre bambin soit nourri de façon à lui offrir un sommeil convenable. Il est important que le repas soit adapté à son âge. À ce propos, voici 6 astuces qui pourraient vous aider.

Astuce n°1 : un repas adapté à son âge

Cette règle vaut aussi bien pour la nutrition en général que pour le repas avant d’aller se coucher. Si vous ne nourrissez pas votre bébé comme il faut, vous risquez de vous retrouver avec un enfant malade en pleine nuit.

 

Pour un bébé de moins de 6 mois

Lorsqu’il a moins de 6 mois, l’alimentation de votre bébé n’est pas encore très variée. Soit vous l’allaitez au sein, soit au biberon. Certaines mères optent également très tôt pour une alimentation mixte par contrainte ou pour combler les besoins de leur enfant. Dans tous les cas, il faudra veiller à ce qu’il ait sa dose de lait quotidienne.

 

Pour un bébé de 6 mois

À 6 mois, votre bébé a un organisme qui lui permet de passer à la diversification alimentaire. Ce qui implique que vous lui donniez déjà à manger des compotes et des purées. À son âge, vous pouvez aussi introduire des céréales. La règle du repas léger du soir vaut tout autant pour les adultes que pour les bébés si vous voulez être sûr qu’il s’endormira. Dans tous les cas, il faudra veiller à ce qu’il ait sa dose de lait. Le but est de le rassasier, mais pas de le gaver de peur qu’il digère mal.

 

Pour un bébé de 1 an

À partir de 1 an, l’organisme de votre enfant est assez développé pour manger des aliments solides. Déjà, son appareil digestif est plus mature mais en plus, sa dentition, composée de prémolaires et d’incisives, est capable de couper certains aliments. Ses besoins nutritionnels ont également énormément évolué. Il a déjà passé le cap des compotes et des purées et peut désormais passer à des repas plus consistants. La viande, le poisson, les vermicelles, ou encore les légumes sont autant d’aliments qu’il peut désormais consommer.

 

Pour un bébé de 2 ans

Avec un enfant de cet âge, les restrictions alimentaires concernent davantage la qualité des aliments que vous lui donnez. Vous pouvez vous permettre de lui concocter un menu solide, car sa dentition le permet. Ce n’est pas pour autant qu’il faut le gaver. Les repas du matin et du midi sont faits pour cela.

Astuce n°2 : un menu équilibré

Pour le repas du soir, il est important que son menu soit équilibré. Mieux il sera nourri et plus facilement, il s’endormira. Misez donc sur les purées de légumes tels que la carotte qui est à la fois très diététique et très nourrissante pour son âge. Il en existe aussi tant d’autres qui vous permettront de préparer des repas adaptés à son âge. Si vous choisissez de lui donner de la viande, il faut que celle-ci soit blanche, de préférence provenant du poulet.

Quant à l’apport en glucides, les pommes de terre sont parfaites pour un bébé de 1 an. Vous pourrez tout aussi lui faire un plat de carottes râpées, qui a l’avantage d’être sain et léger.

Pour un repas du soir équilibré, une soupe de légumes ou un potage sont tout simplement parfaits. En plus d’être légers, ces plats apporteront à votre enfant tout ce dont il a besoin. Toujours dans un esprit de légèreté, des haricots verts cuits à la vapeur avec un blanc de poulet constituent des alternatives parfaites. Si votre petit bout n’a pas encore arrêté le biberon, il n’est pas conseillé de le priver d’un menu équilibré, surtout le soir.

 

Astuce n°3 : optez pour le fait-maison ou des soupers sur-mesure

Préférez des produits faits-maison dont vous pourrez contrôler tous les ingrédients. Le défi avec les produits du commerce, c’est qu’ils comportent des sucres ajoutés et c’est tout ce qu’il ne faut pas manger si vous envisagez d’offrir à votre enfant une nuit paisible. Si vous n’avez pas le temps de lui préparer son souper et que vous êtes obligé de lui prendre des repas pré confectionnés, la gamme “Petit souper” de la marque Nestlé a fait ses preuves.

 

Astuce n°4 : un enfant rassasié dort mieux

Il faudra tout de même prendre en compte une donnée importante. Un enfant qui n’est pas rassasié ne s’endormira pas. Ne limitez donc pas sa ration. Laissez-le décider de sa dose, car la nature est bien faite. Lorsqu’il sera rassasié, il s’arrêtera de lui-même et s’endormira. Ne lui imposez pas une dose précise. Vous risquez de vous retrouver avec un bébé de très mauvaise humeur et qui ne fait pas ses nuits.

Astuce n°5 : bannissez le sucre

Une autre astuce consiste à bannir tout ce qui est sucré. Le glucose est un nutriment pour le cerveau. Si votre objectif est de l’endormir, il vaut mieux ne pas lui donner un repas qui l’excitera et c’est justement le résultat que vous risquez d’obtenir avec une compote ou un jus de fruits trop sucré. Par contre, vous pouvez aussi remplacer la boisson ou le chocolat par un quartier de fruit. Non seulement cela lui assurera son apport en vitamines, mais en plus, il pourra s’endormir sans problème.

 

Astuce n°6 : de l’amour et de l’attention

Un bébé est très sensible à l’attention que lui porte sa mère et si le soir, au moment du coucher, il grince, il pleure et est difficile, c’est sa façon à lui de réclamer votre présence. Si vous allaitez encore votre bébé, c’est le moment de passer un moment privilégié avec lui. Pendant que vous le faites, parlez-lui, chantez-lui une berceuse, caressez-le. C’est ce dont il a le plus besoin. Cette règle vaut aussi bien pour les mamans qui nourrissent leur bébé au biberon que pour celles qui leur donnent des repas solides, le soir.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5.00 out of 5)
Loading...